Recherche


Avis de lecteurs

Horrorstör (Grady Hendrix)

note: 5Gros gros coup de coeur Michèle - 27 juin 2020

Emprunté par hasard grâce à sa couverture originale, sa présentation l'est tout autant. L'histoire est digne d'un Stephen King, des passages sont bien angoissants, d'autres plus drôles. A découvrir absolument [...]

Par le feu (Will Hill)

note: 5Histoire d'une reconstruction... Victoria, MMC - 21 avril 2020

"Par le feu" est un véritable livre coup de poing dans lequel Moonbeam, une jeune fille de 17 ans, va nous raconter sa vie passée dans une secte après qu'un [...]

La mère morte (Blandine de Caunes)

note: 5Vivre la mort FM - 10 juin 2020

Blandine de Caunes est l’une des filles de l’icône féministe Benoîte Groult. Quand cette mère, célèbre pour son intelligence vive et érudite, son indépendance farouche, sa liberté de penser, de [...]

Une étincelle de vie (Jodi Picoult)

note: 5une étincelle de vie Patrice - 23 mai 2020

excellent roman, je suis entièrement d'accord avec le commentaire de FM, mais je tenais simplement à dire que ça ne parle pas seulement de l'accès à l'IVG aux Etats-Unis mais [...]

Les sales gosses (Charlye Ménétrier McGrath)

note: 4Drôle et émouvant Victoria, MMC - 22 juillet 2020

Vous voulez du feelgood ? Ne cherchez plus !

Quand les enfants de Jeanne, vaillante octogénaire, la place en maison de retraite contre son gré, ils ne sont pas au bout [...]

Le chant d'Achille (Madeline Miller)

note: 4Achille au pied léger FM - 10 juin 2020

Demi-dieu de la mythologie grecque, Achille est l’un des inoubliables personnages de L’Iliade d’Homère. Diplômée de lettres classiques, l’américaine Madeline Miller a relevé le défi de romancer l’histoire d’Achille en [...]

Guy Marchand

 
Guy Marchand. Source: Wikipedia

Guy Émile Marchand, né le dans le 19e arrondissement de Paris, est un acteur, chanteur, musicien et écrivain français.

À la fois pianiste, saxophoniste et clarinettiste, il joue du jazz, du blues et du tango.

Biographie

Fils d'un ferrailleur et d'une femme au foyer, Guy Marchand naît et grandit à Belleville, quartier de l'Est de Paris, où il reste jusqu'à son service militaire. Pendant ses études secondaires au lycée Voltaire à Paris, il joue de la clarinette la nuit dans les boîtes de Saint-Germain-des-Prés. Il fait son service militaire comme élève officier de réserve (EOR) à la base école des troupes aéroportées (BETAP) de Pau, et est affecté comme sous-lieutenant – breveté parachutiste – dans un régiment du train aéroporté, plus précisément au groupe de livraison par air (GLA 1) à Montigny-lès-Metz en 1962. Cela lui vaudra d'être mis en subsistance pendant quelque temps au sein du 3e régiment étranger d’infanterie (3e REI), comme officier de liaison, lors de la guerre d’Algérie. Il intègre un temps la Légion étrangère. C'est au titre d’officier parachutiste qu'il fait partie, au début des années 1960, des conseillers techniques du film Le Jour le plus long et entre dans le monde du cinéma.

Doté d'une belle voix de crooner, il connaît un premier succès dans la chanson avec son interprétation d'un tube de l'été 1965 La Passionata, Plusieurs albums et singles suivent avec un égal succès. Mais Guy Marchand, qui adore le tango, est aussi l'interprète, en 1982, de la chanson Destinée (paroles de Philippe Adler, musique de Vladimir Cosma), sur la bande originale des films Les Sous-doués en vacances, de Claude Zidi, et Le père Noël est une ordure, de Jean-Marie Poiré. Guy Marchand considère d'ailleurs, avec son humour habituel, que Destinée, au même titre que sa publicité Avec le PMU on joue comme on aime, est sa principale contribution au patrimoine culturel.

Au cinéma, après sa première apparition en parachutiste dans le film américain Le Jour le plus long (1962), il joue, aux côtés de Lino Ventura et de Brigitte Bardot, dans Boulevard du rhum, de Robert Enrico (1971). Sa carrière cinématographique est marquée par de nombreux seconds rôles ; celui de l'inspecteur adjoint de Lino Ventura, dans Garde à vue, de Claude Miller, lui vaut le César du meilleur acteur dans un second rôle en 1982. La même année, il joue dans Nestor Burma, détective de choc, de Jean-Luc Miesch, fim dans lequel Michel Serrault interprète le rôle-titre, que Guy Marchand reprendra, près de dix ans plus tard et pour de nombreuses années, dans la série télévisée Nestor Burma.

Il se fait également remarquer dans Coup de torchon, de Bertrand Tavernier (1981), avec Philippe Noiret, pour ses rôles de mari colérique dans Cousin, cousine, de Jean-Charles Tacchella (1975), et de garagiste de province cynique dans L'Été en pente douce, de Gérard Krawczyk (1987).

Outre le parachutisme, Guy Marchand a pratiqué la boxe, l’équitation, le polo, le sport automobile au volant d'une Simca 1000 Rallye 2 avec le Star Racing Team.

En 2007, il publie son autobiographie, Le Guignol des Buttes-Chaumont, et épouse Adelina, une jeune femme d'origine sibérienne rencontrée à l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle où celle-ci exerçait le métier d'agent de sûreté. Il a également été marié avec la comédienne Béatrice Chatelier, son épouse de fiction dans le film Les Sous-doués en vacances, avec qui il a eu deux enfants, un fils et une fille.

Il se consacre depuis à l'écriture avec la publication de plusieurs romans, Un rasoir dans les mains d'un singe, en 2008, Le Soleil des enfants perdus, en 2011, qui reçoit le prix Jean Nohain en 2012.

Il revient en 2012 avec l'album Chansons de ma jeunesse, dans lequel il revisite les standards de la chanson française.

En 2017 et 2018, il tient son propre rôle dans la série Dix pour cent.

En 2018, il apparaît dans le film Le Doudou, où il joue le rôle de Francis, un retraité un peu coquin.

Filmographie

Cinéma

Télévision

Récompenses et nominations

  • 7e cérémonie des César (1982) : César du meilleur acteur dans un second rôle pour Garde à vue
  • Festival des créations télévisuelles de Luchon 2019 : Prix spécial
  • Nominations au César du meilleur acteur dans un second rôle pour :
    • 1981 : Loulou
    • 1984 : Coup de foudre
    • 1988 : Noyade interdite
    • 2007 : Dans Paris

Discographie

Albums

Singles, SP et EP

Publications

  • 2007 : Le Guignol des Buttes-Chaumont (autobiographie), Michel Lafon
  • 2008 : Un rasoir dans les mains d’un singe, Michel Lafon
  • 2011 : Le Soleil des enfants perdus, Ginkgo éditeur — prix Jean-Nohain 2012
  • 2014 : Calme-toi, Werther !, Ginkgo éditeur

Vie personnelle

En 2006, il rencontre Adelina, de 40 ans sa cadette.

En , il se sépare de sa femme Adelina et révèle être ruiné, dépassé par sa passion dévorante des voitures.

Notes et références

Liens externes

  • Ressources relatives à l'audiovisuel :
    • Allociné
    • (en) AllMovie
    • (en) Internet Movie Database
  • Ressources relatives à la musique :
    • Discogs
    • (en) MusicBrainz
    • (en) Songkick
  • Les Gens du Cinéma
  • Notices dans des dictionnaires ou encyclopédies généralistes : Deutsche Biographie • Munzinger Archiv
  • Portail du cinéma français
  • Portail de la musique
  • Portail du jazz
  • Portail de Paris
  • Portail de la télévision française

Ce contenu est mis à disposition selon les termes de Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0

Source : Article Guy Marchand de Wikipédia

Contributeurs : voir la liste

Auteurs associés

DVD

Afficher "L'art de la fugue"Afficher "Coup de torchon"Afficher "Hibou"Afficher "Conseil de famille"Afficher "Ôtez-moi d'un doute"

CD

Afficher "Chansons de ma jeunesse"Afficher "Je cherche une femme"Afficher "Stars 80"