Recherche


Avis de lecteurs

L'écureuil et la lune (Sébastien Meschenmoser)

note: 5Un ouvrage poétique pour rêver et surtout réfléchir Cécile - 26 septembre 2021

Un ouvrage superbe.
Les dessins et le texte sont d'une grande sobriété et très complémentaires laissant beaucoup de place à l'observation et à la réflexion.
3 ans me semble un peu [...]

L'ami arménien (Andreï Makine)

note: 5"Il m'a appris à être celui que je n'étais pas." Angélique, MMC - 19 août 2021

Andreï Makine, né en Sibérie, auteur d’une œuvre saluée par de prestigieux prix littéraires, membre de l’Académie française, nous livre dans ce roman très personnel l’histoire d’une amitié de jeunesse. [...]

Les bâtisseurs du vent (Aly Deminne)

note: 5Un chantier titanesque ! Angélique, MMC - 19 août 2021

Ce premier roman couronné par le prix René Fallet 2020 aborde les thèmes de l'exclusion, l'injustice mais aussi l'entraide et le courage, sous la forme d'un conte.
Andreï Voronov, le héros, [...]

Broadway Limited n° 3
Une thé avec Grace Kelly (Malika Ferdjoukh)

note: 5Une trilogie réjouissante dans le New York d’après-guerre Agnès MMC - 14 août 2021

Il aura fallu 6 ans à Malika Ferdjoukh pour écrire cette trilogie qui se passe à New-York à la fin des années 1940 et donc beaucoup de patience pour son [...]

Monsieur (Rohena Gera)

note: 5Un très beau film romantique ! Angélique, MMC - 20 août 2021

Bombay, de nos jours. Ratna, jeune veuve est domestique chez Ashwin, un riche architecte revenu en Inde après un long séjour aux Etats-Unis.
Dans l’appartement, ils se frôlent et s’évitent, Ratna [...]

Broadway Limited n° 1
Un dîner avec Cary Grandt (Malika Ferdjoukh)

note: 5Une trilogie réjouissante dans New York d'après guerre Agnès MMC - 14 août 2021

Il aura fallu 6 ans à Malika Ferdjoukh pour écrire cette trilogie qui se passe à New-York à la fin des années 1940 et donc beaucoup de patience pour son [...]

Juliette Binoche

 
Juliette Binoche. Source: Wikipedia

Juliette Binoche est une actrice française, née le à Paris.

Elle est, avec Julianne Moore, l'une des deux actrices – et la première – à avoir remporté un prix d'interprétation dans les trois plus grands festivals de cinéma que sont Cannes, Venise et Berlin. De plus, elle a reçu le César de la meilleure actrice pour sa performance dans Trois couleurs : Bleu, ainsi que l'Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle et le BAFTA pour son rôle dans Le Patient anglais.

En 2001, elle est l'actrice française la plus nommée en étant sélectionnée aux Oscars, aux BAFTA, aux Golden Globes, aux SAG Awards et aux Prix du cinéma européen pour Le Chocolat ainsi qu'aux César pour La Veuve de Saint-Pierre et aux Tony Awards pour Trahisons. Elle est l'unique comédienne française à avoir été nommée pour trois rôles différents la même année.

Biographie

Famille et formation

Juliette Binoche est fille de comédiens : son père Jean-Marie Binoche (1933- 2019) est mime, metteur en scène et sculpteur, collaborant à l'art dramatique principalement en Amérique du Sud à partir de masques en résine qu'il fabrique lui-même, ; sa mère est la comédienne franco-polonaise Monique Stalens (pl) (née en 1939 à Częstochowa), devenue ensuite professeur de lettres, fondant plusieurs théâtres dans les lycées où elle enseignait, puis à nouveau actrice. Juliette Binoche est la sœur de la photographe de plateau Marion Stalens et la petite-nièce de Léon Binoche.

Juliette Binoche a quatre ans lorsque ses parents divorcent. Elle vit alors chez sa tante, puis est placée en pension. Elle retrouvera sa mère à l'âge de sept ans. Elle s'initie très tôt aux cours d'art dramatique de sa mère, puis de Véra Gregh. À dix-sept ans, elle entre au conservatoire du 6e arrondissement de Paris et devient l'élève de Jean-Louis Bihoreau et Jean-Pierre Martino. Elle suit des cours aux conservatoires du deuxième et du cinquième arrondissement de Paris. Une fois son baccalauréat obtenu, elle entre au Conservatoire national supérieur d'art dramatique (CNSAD). Après avoir joué dans quelques pièces de théâtre (notamment L'Argent de Dieu, de Michel Dodane, mise en scène Christian Pernot) et travaillé comme caissière dans un grand magasin parisien, tourné quelques publicités télévisées comme celle des Chamallows, elle débute au cinéma auprès de metteurs en scène renommés comme Jean-Luc Godard, Jacques Doillon ou André Téchiné.

Années 1990

C'est sur le tournage de Mauvais Sang en 1986, qu'elle rencontre le réalisateur Leos Carax et devient sa compagne. Ils se séparent pendant le tournage des Amants du Pont-Neuf. C'est son interprétation face à Daniel Day-Lewis dans L'insoutenable légèreté de l'être (1987) ou dans Fatale (1992) face à Jeremy Irons qui la propulse au niveau international[réf. nécessaire].

Juliette Binoche a refusé la proposition de Steven Spielberg de jouer dans Jurassic Park (pour le rôle du Dr. Ellie Sattler, finalement tenu par Laura Dern), prétextant être déjà engagée avec Krzysztof Kieślowski pour le tournage de Trois couleurs : Bleu (1993). Elle avait auparavant refusé Indiana Jones et la dernière croisade, puis refusera par la suite La Liste de Schindler. Elle explique ses réticences à travailler avec Spielberg en déclarant que celui-ci est « un cinéaste d'hommes et de dinosaures, mais pas de femmes » !

Son rôle dans Trois couleurs : Bleu lui permet de décrocher le César de la meilleure actrice. Elle avait été nommée déjà quatre fois et trois autres nominations suivront.

Jouant les héroïnes romantiques dans Le Hussard sur le toit (1995) ou Le Patient anglais (1997) pour lequel elle reçoit l'Oscar du meilleur second rôle, elle est également nommée à l'Oscar de la meilleure actrice en 2000 pour sa participation à la comédie romantique Le Chocolat avec Johnny Depp.

Années 2000

Juliette Binoche joue une esthéticienne bavarde coincée dans un aéroport dans Décalage horaire (2002), puis tourne coup sur coup en 2005 le thriller fantasmagorique Caché de Michael Haneke et le drame Mary d'Abel Ferrara, entre autres.

En 2008, elle réalise une tournée mondiale de danse contemporaine avec le chorégraphe anglais d'origine bangladeshi Akram Khan pour le spectacle In I,, et comme publicité s'offre la couverture de Playboy. Juliette Binoche explique ainsi : « J'ai été convaincue par une jeune équipe qui veut changer Playboy, comme on voudrait changer le monde, en parlant du corps différemment, en lui rendant son âme. ».

Années 2010

En 2010, elle remporte le Prix d'interprétation féminine lors du 63e Festival de Cannes pour Copie conforme d'Abbas Kiarostami. Cette distinction la place parmi les actrices les plus récompensées au monde, car outre son Oscar et son César, elle a la spécificité d'être la seule actrice avec Julianne Moore à avoir réussi le « grand chelem », à savoir être primée dans les trois plus grands festivals de cinéma internationaux que sont Cannes, Venise et Berlin. Ainsi, elle est, avec Julianne Moore, mais également Jack Lemmon et Sean Penn chez les acteurs, l'une des quatre artistes à avoir reçu le prix d'interprétation féminine ou masculine des trois plus grands festivals mondiaux.

Vingt-cinq ans après Isabelle Adjani (et le film de Bruno Nuytten), elle incarne, en 2013, Camille Claudel dans Camille Claudel 1915 de Bruno Dumont, un film qui n'est pas un nouveau biopic de la sculptrice, mais la montre à 51 ans, internée depuis déjà deux ans dans un hôpital psychiatrique du Vaucluse et dans l'attente d'une visite annoncée de Paul Claudel, son frère cadet.

L'année suivante, Juliette Binoche est à l'affiche de Sils Maria d'Olivier Assayas dans lequel elle partage l'affiche avec Kristen Stewart. Elle incarne une actrice qui a connu le succès en incarnant une jeune fille ambitieuse et au charme trouble qui fascine et conduit au suicide une femme mûre, Helena. Vingt ans plus tard on lui propose de reprendre cette pièce, mais cette fois de l'autre côté du miroir, dans le rôle d'Helena. Il s'agit de sa seconde collaboration avec le réalisateur après L'Heure d'été.

Elle travaille ensuite, sous la direction d'Isabel Coixet, dans le long-métrage Personne n'attend la nuit (Nadie quiere la noche), qui fait l'ouverture de la Berlinale 2015 et y est accueilli fraîchement, et dans un documentaire consacré à une prisonnière de Hissène Habré, Rose Lokissim, Parler de Rose.

Durant l'été de cette année 2015, elle est présidente du jury du Festival du film de Cabourg, soit dix-huit ans après avoir été sacrée par le festival pour le film Le Patient anglais. Le jury est composé de Jérôme Bonnell, Luís Galvão Teles, Maxim Nucci, Raphaël Personnaz, Céline Sallette, Guillaume Schiffman, Gilles Taurand et Mélanie Thierry.

Début 2016, elle annonce la création d'une société de production – « We do it together » – dont le but est de promouvoir la place des femmes dans le monde du cinéma ; Jessica Chastain, Queen Latifah, entre autres, l'accompagnent dans ce projet.

En , elle crée avec Alexandre Tharaud le spectacle Vaille que vivre (Barbara), inspiré par le livre Il était un piano noir…, Mémoires interrompus de Barbara, en hommage à la chanteuse disparue en 1997, présenté dans la cour du Lycée Saint-Joseph lors de la 71e édition du Festival d'Avignon puis repris pour une soirée à la Philharmonie de Paris.

En , Juliette Binoche est présidente du jury du 69e festival de Berlin.

Vie privée

Elle a partagé la vie de Leos Carax de 1986 à 1991, rencontré sur le tournage de Mauvais Sang, dont elle se séparera sur un autre tournage, celui des Amants du Pont-Neuf. Elle entretient ensuite une relation avec le plongeur professionnel André Hallé (fils de Francis Hallé) dont naît Raphaël en 1993.

Elle joue dans Le Hussard sur le toit au côté d'Olivier Martinez avec qui elle sera en couple de 1995 à 1997. En 1999, pendant le tournage des Enfants du siècle, elle rencontre Benoît Magimel qui sera son compagnon jusqu'en 2003. Ils ont ensemble une fille née en 1999, Hannah. Santiago Amigorena fait appel à elle en 2005 pour Quelques jours en septembre et deviendra son compagnon jusqu'en 2009. Le réalisateur est par ailleurs l'ex-mari de Julie Gayet.

Elle est aussi la marraine de cinq orphelins au Cambodge.

Prises de position

En 2009, elle donne son avis sur les attentats du 11 septembre pendant le tournage de « Quelques jours en septembre », film d’espionnage qui raconte que plusieurs groupes d’intérêts, dont les services secrets américains, étaient au courant d’une attaque imminente sur les États-Unis, tournage pendant lequel elle discute avec un agent secret, consultant pour le film, et déclare ensuite dans un journal anglais : « Il ne pouvait pas tout me révéler, mais il m’en a dit beaucoup ». « J’ai été surprise par certaines choses ». Pour elle, la CIA et d’autres acteurs étaient au courant.

En , à la suite de la démission de Nicolas Hulot, elle lance avec l'astrophysicien Aurélien Barrau une tribune à la une du journal Le Monde contre le réchauffement climatique, intitulée « Le plus grand défi de l'histoire de l'humanité », qu'elle fait signer par 200 personnalités. En , elle tourne dans la vidéo d'appui de la pétition écologique de l'Affaire du siècle qui rencontre un succès inédit et collectera le nombre record de 2 300 000 signatures.

En janvier 2019, elle est l'une des 500 signataires de l'appel au Lundi vert.

En 2019, elle affiche son soutien au mouvement des Gilets jaunes et déclare comprendre la raison du mouvement. Elle initie co-signe en , parmi 1 400 personnalités du monde de la culture, la tribune « Nous ne sommes pas dupes ! », publiée dans le journal Libération, pour soutenir le mouvement des Gilets jaunes et affirmant que « Les gilets jaunes, c'est nous ».

Elle signe en 2019 l'appel lancé par l'association Des lits solidaires (association œuvrant pour l'accueil, le suivi et l'hébergement des migrants mineurs et isolés), en soutien à un jeune migrant enfermé en camp de rétention.

Le , elle publie dans Le Monde avec Aurélien Barrau et un collectif de 200 personnalités un appel aux dirigeants et citoyens intitulé « Non à un retour à la normale » pour changer en profondeur nos modes de vie, de consommation et nos économies à la suite de la pandémie de Covid-19.

Toujours dans le contexte de la pandémie de Covid-19, elle se fait début mai 2020 le relais de thèses anti-5G, anti-vaccins, contre Bill Gates et contre l'industrie pharmaceutique en général par le biais de son compte Instagram,.

Filmographie

Cinéma

Télévision

Meilleures entrées

Théâtre, danse et chanson

Livre audio

  • Derniers Fragments d'un long voyage de Christiane Singer, Audiolib, 2010
  • L'Amant de Marguerite Duras, éditions Gallimard, 2020

Distinctions


Récompenses

  • Festival du Caire 2010 : Prix d'honneur pour sa carrière
  • Festival de Marrakech 2013 : Prix d'honneur pour sa carrière
  • Festival de Locarno 2014 : Prix d'honneur pour sa carrière
  • Festival de Valladolid 2015 : Prix d'honneur pour sa carrière
  • Festival de Cabourg 2019 : Swann d'or de la meilleure actrice pour Celle que vous croyez
  • 2019 : Prix du cinéma européen d'honneur pour sa carrière
  • Festival de Zurich 2020: Prix d'honneur pour sa carrière
  • En astronomie, (19998) Binoche est un astéroïde nommé en son honneur.

Anecdotes

  • Elle est la seule actrice française à avoir été nommée dans les deux catégories d’interprétation féminine aux Oscars :
    • Meilleure actrice pour Le Chocolat.
    • Meilleure actrice dans un second rôle pour Le Patient anglais
  • Elle est également la seule actrice française à avoir été nommée dans les trois catégories d'interprétation aux Golden Globes (catégorie cinéma) :
    • Meilleure actrice dans un film dramatique pour Trois couleurs : Bleu.
    • Meilleure actrice dans un film musical ou une comédie pour Le Chocolat.
    • Meilleure actrice dans un second rôle pour Le Patient anglais.
  • Elle est la première des deux seules actrices (avec Julianne Moore) à avoir reçu un prix d'interprétation dans les trois plus grands Festivals de cinéma du monde :
    • Mostra de Venise : Coupe Volpi de la meilleure interprétation féminine pour Trois couleurs : Bleu.
    • Berlinale : Ours d'argent de la meilleure actrice pour Le Patient anglais.
    • Festival de Cannes : Prix d'interprétation féminine pour Copie conforme.
  • Elle est la troisième actrice la plus nommée (ex-æquo avec Miou-Miou) pour le César de la meilleure actrice avec dix nominations (pour une victoire).

Notes et références

Annexes

Bibliographie

  • Juliette Binoche, Portraits In-Eyes, éditions Place des Victoires, 2008 (ISBN 978-2809900033).
  • Frédéric Quinonero, Juliette Binoche. Instants de grâce, éditions Grimal, 2011 (ISBN 978-2362030260).

Liens externes

  • Site officiel
  • Ressources relatives à l'audiovisuel :
    • Allociné
    • César du cinéma
    • Ciné-Ressources
    • Unifrance
    • (en) AllMovie
    • (en) Internet Movie Database
    • (en) Metacritic
    • (en) Oscars du cinéma
    • (en) Rotten Tomatoes
  • Ressources relatives au spectacle :
    • Les Archives du spectacle
    • Kunstenpunt
    • (en) Internet Broadway Database
  • Ressources relatives à la musique :
    • Discogs
    • (en) MusicBrainz
  • Ressource relative aux beaux-arts :
    • Delarge
  • Portail du cinéma français
  • Portail du théâtre

Ce contenu est mis à disposition selon les termes de Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0

Source : Article Juliette Binoche de Wikipédia

Contributeurs : voir la liste

Auteurs associés

DVD

Afficher "Bonne épouse (La)"Afficher "Ma Loute"Afficher "La Vie d'une autre"Afficher "Copie conforme"Afficher "Le Hussard sur le toit"Afficher "Patient anglais (Le)"Afficher "Décalage horaire"Afficher "Sils Maria"Afficher "Les hauts de Hurlevent"Afficher "Le Patient anglais"Afficher "L'insoutenable légèreté de l'être"Afficher "La Vie d'une autre"Afficher "Un beau soleil intérieur"Afficher "Polina, danser sa vie"Afficher "Ghost in the Shell"Afficher "Celle que vous croyez"