Recherche


Avis de lecteurs

La Maison allemande (Annette Hess)

note: 5[livre numérique] Un roman de mémoire et d'émancipation FM - 22 février 2020écoutez

Situé au début des années 60 en Allemagne, ce roman nous attache au parcours d’une jeune femme, Eva. Fille d’aubergistes, elle est devenue traductrice, notamment du polonais. Cette compétence la [...]

Titan Noir (Florence Aubry)

note: 5La vérité sur les parcs aquatiques Victoria, MMC - 13 décembre 2019écoutez

A travers deux récits croisés, Florence Aubry s'inspire du documentaire "Blackfish" sur l'orque tueuse Tilikum pour dénoncer les conditions de captivité des animaux dans les parcs maritimes à thème.
A la [...]

Circé (Madeline Miller)

note: 5Vous reprendrez bien un peu de mythologie grecque ? Victoria, MMC - 19 décembre 2019écoutez

De Circé, on retient en général qu’elle est cette magicienne transformant en cochons les compagnons d’Ulysse dans l’Odyssée. En la plaçant au cœur de son récit, Madeline Miller lui redonne [...]

Des hommes justes (Ivan Jablonka)

note: 5Un livre juste FM - 22 février 2020écoutez

Quand on est un homme, comment être ou devenir "un mec bien" ? C'est la question qui sous-tend cette analyse percutante des inégalités de genre qui portent préjudice aux femmes [...]

After n° 4
After we rise (Anna Todd)

note: 3De gros rebondissements Céline - 4 janvier 2020écoutez

Ce tome est riche en rebondissements avec de nombreuses révélations qui restent assez bien cohérentes avec l'histoire.
Mais je trouve que par moment, la relation entre Tessa et Hardin est [...]

After n° 2
After we collided (Anna Todd)

note: 3Bonne suite Céline - 4 janvier 2020écoutez

Une bonne suite au premier tome et qui est un peu plus digeste au niveau de la longueur. Le contenu est d'assez bonne qualité, et l'intrigue avance de manière assez [...]

Alexandre Desrousseaux

 

Alexandre-Marie Desrousseaux, dit Bracke ou Bracke-Desrousseaux, né le à Lille (Nord) et décédé le à Paris, est un enseignant, journaliste et homme politique français, militant socialiste.

Biographie

Alexandre Bracke-Desrousseaux (Bracke est le nom de jeune fille de sa mère) est le fils du chansonnier Alexandre Desrousseaux, auteur du P'tit Quinquin.

Il fut élève du lycée Faidherbe de Lille. Boursier de Lille, puis de l'État, Bracke est bachelier de lettres en 1879. Il entre au lycée Louis-le-Grand pour y préparer l'École normale supérieure et y accède en 1881. Il en sort en 1884, reçu premier à l'agrégation. Il est envoyé en 1885 à l'École française de Rome où pendant deux ans il affronte les textes anciens. Rentré en France, il est nommé en 1887 Maître de conférences, chargé du cours de philosophie grecque à la Faculté de lettres de Lille, puis à la Sorbonne où il devient en 1896 directeur d'études adjoint et en 1915 directeur d'études à l'Ecole des Hautes études. En parallèle, il prépare pour l'Institut un mémoire sur les manuscrits d'Hérodote.

Bracke-Desrousseaux adhère au marxisme après avoir lu Le Capital. Ami de Jules Guesde, d'abord membre du Parti ouvrier français, il rejoint la Section française de l'Internationale ouvrière (SFIO) lors de la fusion des différents courants socialistes mais reste une figure du guesdisme. On lui doit d'ailleurs l'adoption du sigle SFIO par les socialistes de France en 1905. Le guesdisme de Bracke ne l'empêche pas de devenir un des rédacteurs de L'Humanité de Jean Jaurès, titre auquel il collabore jusqu'en 1919. En 1912, il s'oppose à la double appartenance d'un militant socialiste au parti et à la franc-maçonnerie.

Il est député de la Seine (1re circonscription du XIVe arrondissement de Paris) en , réélu en 1914. En 1919 il est élu sur la liste du Parti socialiste dans la 3e circonscription de la Seine (Paris rive gauche et XVIe arrondissement), mais il est battu en 1924. En 1928 ce sont les électeurs du Nord (4e circonscription de Lille qui l'envoient siéger à la Chambre des députés jusqu'en 1936. Il ne se représente pas lors du scrutin de 1936. Il est également conseiller municipal de Lille. Au lendemain du scrutin municipal de 1929, il occupe quelques jours le fauteuil de maire. Il quitte cette fonction dès le retour de Roger Salengro au sein du conseil municipal. À partir de 1936 il est directeur du Populaire, l'organe du Parti socialiste SFIO.

Pendant la Seconde guerre mondiale, Bracke et sa femme Luce demeurent à Paris dans leur appartement du 14, avenue Paul Appell (14e) où ils reçoivent de nombreux militants socialistes, dont plusieurs futurs responsables du mouvement de résistance Libération-Nord, comme Jean Texcier, l'un de ses disciples au sein de la SFIO (qui habite dans le même quartier et qui vient d'écrire ses fameux "Conseils à l'occupé"), mais aussi Christian Pineau ou Amédée Dunois (qui mourra en déportation).

Perquisitionnés une première fois par les Allemands en 1940, les Bracke sont finalement arrêtés le par la Gestapo, ainsi que leur voisin et membre du mouvement Défense de la France, Henri Auchier. Après avoir été incarcérés à la prison de Fresnes, Alexandre Bracke-Desrousseaux est libéré au début juillet (après différentes interventions du monde universitaire ainsi que de l'ancien ministre socialiste Paul Faure auprès de Laval). Il est nommé membre d'honneur du comité local de libération du 14e arrondissement. Luce Bracke en revanche demeura internée et ne fut libérée in extremis que le . Quant à Henri Auchier, il est déporté à Büchenwald dont il revient en .

Sa devise est que pour un socialiste « on ne quitte pas son parti »[réf. nécessaire].

Il est le premier traducteur en français de Rosa Luxemburg, dont il a fait la connaissance au cours des congrès socialistes internationaux.

Œuvres et signatures

Il appose une signature différente à ses travaux scientifiques selon le domaine:

- Bracke pour ses traductions d'œuvres marxistes;

- A. M. Desrousseaux, pour ses traductions de Nietzsche et ses ouvrages de philologie grecque antique.

En savoir plus

Notes et références

Sources

  • « Alexandre Marie Desrousseaux », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960

Liens externes

  • À propos de Bracke-Desrousseaux
  • Portail du marxisme
  • Portail de la métropole européenne de Lille
  • Portail de la politique française

Licence Creative Commons Ce contenu est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0

Source : Article Alexandre Desrousseaux de Wikipédia

Contributeurs : voir la liste

Termes associés

DVD

Afficher "Papa ou maman"