Recherche


Avis de lecteurs

Cari Mora (Thomas Harris)

note: 4Un retour gagnant Céline - 12 janvier 2020écoutez

Douze ans d'absence pour Thomas Harris mais ça valait le coup, ce roman est vraiment très bien écrit, avec une histoire prenante.
Entre mystère, complot, mafia, etc ... L'histoire est très [...]

La Maison allemande (Annette Hess)

note: 5[livre numérique] Un roman de mémoire et d'émancipation FM - 22 février 2020écoutez

Situé au début des années 60 en Allemagne, ce roman nous attache au parcours d’une jeune femme, Eva. Fille d’aubergistes, elle est devenue traductrice, notamment du polonais. Cette compétence la [...]

Erased n° 1 (Kei Sanbe)

note: 3Bonne série mais malheuresement je n'ai pas apprecié Florian - 19 décembre 2019écoutez

Ce manga nous parle d'un protagoniste qui a la faculté de revenir dans le passé quand un événement qui n'est pas bon s'est produit. Puis un soir, il va se [...]

Le royaume de Pierre d'Angle n° Tome 1
L'art du naufrage (Pascale Quiviger)

note: 5De la mer à la terre Victoria, MMC - 18 janvier 2020écoutez

Après plusieurs années à voguer sur les mers, le prince Thibaut rentre sur sa terre natale, le Royaume de Pierre d'Angle, réputé neutre et paisible. Une apparence bien trompeuse à [...]

Circé (Madeline Miller)

note: 5Vous reprendrez bien un peu de mythologie grecque ? Victoria, MMC - 19 décembre 2019écoutez

De Circé, on retient en général qu’elle est cette magicienne transformant en cochons les compagnons d’Ulysse dans l’Odyssée. En la plaçant au cœur de son récit, Madeline Miller lui redonne [...]

Titan Noir (Florence Aubry)

note: 5La vérité sur les parcs aquatiques Victoria, MMC - 13 décembre 2019écoutez

A travers deux récits croisés, Florence Aubry s'inspire du documentaire "Blackfish" sur l'orque tueuse Tilikum pour dénoncer les conditions de captivité des animaux dans les parcs maritimes à thème.
A la [...]

Jacques Doillon

 
Jacques Doillon. Source: Wikipedia

Jacques Doillon est un réalisateur, producteur et scénariste français, également monteur et acteur à l'occasion, né le à Paris 20e.

Biographie

Jacques Doillon naît le à Paris dans une famille modeste : son père est comptable, sa mère standardiste. Élève au lycée Voltaire à Paris, il fréquente le ciné-club animé par le professeur de littérature Henri Agel.

Doillon commence comme monteur, notamment sur des documentaires tels que Paris-secret d'Édouard Logereau en 1965 et Paris top secret de Pierre Roustang en 1969. En 1973, il réalise son premier long métrage L'An 01 d'après la bande dessinée de Gébé (la partie Afrique est réalisée par Jean Rouch et la partie à New York par Alain Resnais).

En 1994, il s'inspire de l'histoire de Germaine de Staël et Benjamin Constant pour réaliser un long métrage de cinéma Du fond du cœur et une version longue en douze épisodes pour la télévision Germaine et Benjamin.

Ses films, intimistes et personnels, proposent une réflexion sur l'enfance, la frustration, le tourment, la complexité du sentiment et le rapport de classe. Son œuvre se caractérise principalement par des récits linéaires et ténus, marqués par une grande tendresse pour les personnages en perdition. Elle fait également le choix récurrent d'espaces clos et de décors naturels, réduits au strict minimum. On note par ailleurs des dialogues foisonnants et des plans inscrits ostensiblement dans la durée.

En 2013, le festival International du film Entrevues à Belfort lui consacre une rétrospective[réf. nécessaire].

De son couple avec Noëlle Boisson, monteuse, est née Lola Doillon (réalisatrice) en 1975. Puis il vit avec Jane Birkin de 1980 à 1992, et est le père de l'actrice Lou Doillon (1982). Il est aussi le père de Lily dont la mère est Brune Compagnon. De sa relation avec la réalisatrice Amélie van Elmbt naîtront ensuite Lina (actrice) et Lazare .

Filmographie

Cinéma

Longs métrages

Courts Métrages

  • 1969 : Trial (documentaire)
  • 1970 : La Voiture électronique (documentaire)
  • 1970 : Vitesse oblige (documentaire)
  • 1971 : Tous risques (documentaire)
  • 1971 : On ne se dit pas tout entre époux d'après un scénario de Gébé
  • 1971 : Bol d'or (documentaire)
  • 1973 : Laissés pour compte (documentaire)
  • 1973 : Les Demi-jours (documentaire)
  • 1973 : Autour des filets (documentaire de 11 minutes sur les gardiens de but de handball)
  • 1991 : Contre l'oubli - segment Pour Anstraum Aman Villagran Morales, Guatémala

Télévision

  • 1982 : L'Arbre
  • 1983 : Monsieur Abel
  • 1985 : Mangui, onze ans peut-être
  • 1990 : Pour un oui ou pour un non
  • 1993 : Un homme à la mer
  • 1994 : Germaine et Benjamin (version longue en douze épisodes de Du fond du cœur)
  • 1995 : Un siècle d'écrivains : Nathalie Sarraute

Récompenses

Festival de Cannes

  • 1979 : En lice pour la Palme d'or avec La Drôlesse (Prix du meilleur film pour Jeune Public)
  • 1984 : En lice pour la Palme d'or avec La Pirate
  • 2017 : En lice pour la Palme d'or avec Rodin

Mostra de Venise

    • 1987 : En lice pour le Lion d'or avec Comédie !
    • 1996 : En lice pour le Lion d'or avec Ponette (Coupe Volpi de la meilleure actrice pour Victoire Thivisol puis Sergio Trasatti Award, OCIC Award et Prix FIPRESCI de la Critique internationale)
    • 2003 : En lice pour le Lion d'or avec Raja

Berlinale

  • 1991 : En lice pour l'Ours d'or avec Le Petit Criminel (OCIC Award et Prix FIPRESCI de la Critique internationale)
  • 1993 : En lice pour l'Ours d'or avec le Jeune Werther (Prix de l'Ange Bleu et Prix du jury œcuménique )
  • 1998 : En lice pour l'Ours d'or avec Trop (peu) d'amour

César du cinéma

  • 1980 : Nommé au César du meilleur réalisateur pour La Drôlesse
  • 1980 : Nommé au César du meilleur scénario original ou adaptation pour La Drôlesse
  • 1991 : Nommé au César du meilleur réalisateur pour Le Petit Criminel
  • 1991 : Nommé au César du meilleur film pour Le Petit Criminel
  • 1991 : Nommé au César du meilleur scénario original ou adaptation pour Le Petit Criminel

Autres

  • Festival de Moscou :
    • 1989 : En lice pour le Golden St. George avec La Fille de 15 ans
  • 1990 : Prix Louis-Delluc pour Le Petit Criminel
  • Festival de Sao Paulo :
    • 1996 : Victoire au Critics Award pour Ponette
  • Festival de San Sebastian :
    • 1996 : En compétition pour l'OCIC Award - Honorable Mention pour Ponette
  • Festival de Valladolid :
    • 1999 : Nommé au Golden Spike pour Petits frères
  • 2004 : Victoire au France Culture Award pour Raja
    • 2008 : Nomination au Prix Louis-Delluc pour Le Premier Venu
  • Prix Cahiers du Cinéma :
    •  : Prix DVD au Coffret Doillon Enfances, réalisation Jacques Doillon, édition MK2
  • Prix Jean-Vigo :
    • 2008 : Mention spéciale à Jacques Doillon pour son œuvre afin de saluer sa « ligne de conduite indépendante, originale et toujours novatrice »
  • Festival de Rome :
    • 2012 : En compétition pour le Grand Prix du Festival (Prix du meilleur jeune espoir pour Maryline Fontaine)
  • "Doillon, l'enfance" [1], article de Jean-Philippe Cazier sur le cinéma de Jacques Doillon

Bibliographie

  • Alain Philippon, Jacques Doillon, Dunkerque / Pantin / Crisnée, Ciné 104 / Yellow Now / Studio 43, , 160 p. (ISBN 2-87340-078-1)
  • René Prédal, Jacques Doillon, trafic et typologie des sentiments, Paris / Condé-sur-Noireau, Editions du Cerf, coll. « 7ème Art », , 432 p. (ISBN 2-204-07350-4)
  • Nicolas Livecchi, L'enfant acteur. De François Truffaut à Steven Spielberg et Jacques Doillon, Bruxelles, Les Impressions nouvelles, coll. « Réflexions faites », , 368 p. (ISBN 978-2-87449-150-4)

Notes et références

Liens externes

  • Ressources relatives à l'audiovisuel :
    • Allociné
    • Unifrance
    • (en) AllMovie
    • (en) Internet Movie Database


  • Portail de la réalisation audiovisuelle
  • Portail du cinéma français
  • Portail de la télévision française

Licence Creative Commons Ce contenu est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0

Source : Article Jacques Doillon de Wikipédia

Contributeurs : voir la liste

DVD

Afficher "Raja"Afficher "Rodin"