Recherche


Avis de lecteurs

Les enfants des Feuillantines (Célia Garino)

note: 5Un roman plein de charmes Victoria, MMC - 5 décembre 2020

Fresque familiale loufoque, Les enfants des Feuillantines nous entraine dans un tourbillon d’émotions ! Les moments tendres et dramatiques s’enchainent tandis que nous accompagnons cette famille dysfonctionnelle dans son quotidien. [...]

Le chant de la pluie (Sue Hubbard)

note: 5Retour en Irlande Agnès MMC - 12 décembre 2020

Martha, professeure à Londres, vient de perdre son mari Brendan, critique d'art et galeriste. Elle retourne dans le cottage qu'il possédait dans son village natal, sur la côte ouest [...]

Peau d'homme (Zanzim)

note: 5Une BD aux nombreux messages Victoria, MMC - 5 décembre 2020

À l'époque de la Renaissance italienne, Bianca, une jeune fille aristocrate, fait l’objet d’un mariage arrangé, sans avoir jamais vu son prétendant et cela la chagrine profondément. Heureusement pour elle, [...]

Hôtel Castellana (Ruta Sepetys)

note: 5Plongée passionnante au cœur de l’Espagne franquiste Victoria, MMC - 27 février 2021

“Hôtel Castellana”, c’est la rencontre entre deux mondes que tout oppose, celui de Daniel et Ana. Nous sommes en 1957, alors que l’Espagne est sous la coupe de Francisco Franco. [...]

Térébenthine (Carole Fives)

note: 4Quelle place pour l'art ? Agnès MMC - 12 décembre 2020

La narratrice achète la revue Beaux-Arts et lit un article sur un peintre décédé, Luc, dont la peinture rencontre un grand succès et la voilà plongée dans ses souvenirs de [...]

Méthode 15-33 (Shannon Kirk)

note: 4Belle surprise Céline - 9 août 2020

J'ai découvert ce livre totalement par hasard dans un rayon de la médiathèque et j'avoue avoir été agréablement surprise.
Le roman est de très bonne qualité, l'intrigue aussi, on est vite [...]

Anne-Marie Garat

 
Anne-Marie Garat. Source: Wikipedia

Anne-Marie Garat, née en 1946 à Bordeaux est une romancière française. Elle a obtenu le prix Femina et le prix Renaudot des lycéens pour son roman Aden en 1992 et le prix Marguerite Audoux pour son roman, Les Mal Famées en 2000. De à , elle est présidente de la Maison des écrivains et de la littérature.

Biographie

Née en 1946 à Bordeaux où elle a fait des études de lettres, Anne-Marie Garat a un DEA de cinéma à l'université Panthéon-Sorbonne. Elle vit à Paris où elle enseigne le cinéma et la photographie. Elle a été chargée de mission, auprès de Jack Lang, pour l'enseignement du cinéma à l'école.

Elle a publié de nombreux romans, dans lesquels les personnages féminins ont une importance très grande et une psychologie très fine.

Ces romans se passent souvent à diverses époques du XXe siècle (les années 1910 pour Dans la main du diable, la Seconde Guerre mondiale pour Les Mal Famées) sans que la volonté de reconstitution historique soit trop pesante comme dans beaucoup de romans historiques.

Après Dans la main du diable qui se déroule avant la Guerre de 1914, Anne-Marie Garat poursuit en 2008, avec L'Enfant des ténèbres, sa magistrale fresque sur le XXe siècle, en évoquant les années 1930 et la montée des dictatures totalitaires.

Dans la foulée de ce roman à tonalité antifasciste marquée, Anne-Marie Garat a pris, en , une position publique contre ce qu'elle juge être des dérives liberticides du gouvernement français. Elle y dénonce le sort réservé aux sans-papiers, les brutalités policières et l'interpellation d'un journaliste, évoquant :

Le , elle est élue membre du jury du Prix Femina, en remplacement de Paule Constant, démissionnaire après son élection à l'Académie Goncourt.

Vie personnelle

Elle est l'épouse du linguiste Jean-Claude Chevalier, mort en 2018.

Œuvres

  • L'Homme de Blaye, Flammarion, 1984
  • Voie non classée, Flammarion, 1985
  • L'Insomniaque, Flammarion, 1987, prix François-Mauriac de la région Aquitaine (ancienne version)
  • Le Monarque égaré, Flammarion, 1989 ; Seuil, 1996
  • Chambre noire, Flammarion, 1990
  • Aden, Seuil, 1992, prix Femina 1992 - prix Renaudot des lycéens 1992
  • Photos de familles, Seuil, 1994
  • Merle, Seuil, 1996
  • Dans la pente du toit, Seuil, 1998
  • L'Amour de loin, Actes Sud, 1998
  • István arrive par le train du soir, Seuil, 1999
  • Les Mal Famées, Actes Sud, 2000 ; Babel no 557, prix Marguerite Audoux 2000
  • Nous nous connaissons déjà, Actes Sud, 2003 ; Babel no 741
  • La Rotonde, Actes Sud, 2004
  • Un tout petit cœur, Actes Sud junior, 2004
  • Une faim de loup. Lecture du Petit Chaperon rouge, Actes Sud, 2004
  • Dans la main du diable, Actes Sud, 2006
  • On ne peut pas continuer comme ça, Atelier In8, 2006
  • L'Enfant des ténèbres, Actes Sud, 2008 (ISBN 978-2-7427-7410-4), prix Anna-de-Noailles de l’Académie française en 2009
  • Pense à demain, Actes Sud, 2010 (ISBN 978-2-7427-8933-7)
  • Photos de familles, Actes Sud, 2011 (ISBN 978-2-7427-9730-1)
  • Programme sensible, Actes Sud, 2013 (ISBN 978-2-330-01423-0)
  • La Première Fois, Actes Sud, 2013 (ISBN 978-2-330-02512-0)
  • La Source, Actes Sud, 2015, 380 pages (ISBN 978-2-330-05318-5)
  • Le Grand Nord-Ouest, Actes Sud, 2018 (ISBN 978-2-330-09658-8) prix Franz Hessel 2018
  • La Nuit atlantique, Actes Sud, 2020, 320 p. (ISBN 978-2-330-13117-3)
  • Humeur noire, Actes Sud, 2021 (ISBN 978-2330144524)

Sur quelques livres

La Source

La narratrice principale est une assez jeune professeure, enseignant la sociologie dans une université de province, à la recherche de terrain d'enquête de travail pour ses étudiants, au début des années 1980 : un village français relativement isolé avec des archives d'état-civil suffisamment riches. Née entre 1945 et 1958, elle ne porte pas de nom. Le compagnon actuel de sa mère réveille en elle quelques souvenirs, quand il s'adresse à elle : Tilou (P'tit loup). Son récit s'adresse à son compagnon Abel Maître-Grand, rencontré à Vancouver (Canada, où a vécu son père Jacques), accompagné en Nouvelle-Zélande, vers 1990.

Elle choisit le village perdu du Mauduit, vaguement médiéval, autrefois bourg, sur le bord de la Flane, dans le bassin de la Saône, quelque part entre la vallée de la Saône, Besançon, Dijon, Langres, Chaumont, Auxerre, Saulieu. Elle a déjà été dans ce village, de passage avec son père (de Luçon), un été, à 10 ans. Le bon Docteur Maître-Grand, père de Pierre, Alain, Jacques et Marie, grand-père d'Abel, y a été actif. La secrétaire de mairie, Marie-France Lantier, facilitatrice, lui indique un logement possible, si affinité, chez Mlle Carmeaux, Lottie des Ardenne, qui loge parfois des randonneurs.

La narratrice secondaire est cette vieille dame, née en 1892, atypique, qui héberge, restaure, et raconte sa vie, les histoires de famille, les secrets de village. Elle habite la maison des Ardenne, depuis ce jour d'août 1904, où un passant polonais (peut-être François) a déposé un enfant sur la table de cuisine de Vitalie Ardenne. La petite Anaïs (Onayena Anaïs, ) trouve alors la paix seulement à suçoter le doigt de Lottie (12 ans, un peu limitée, douée de ses mains, et depuis peu en formation chez la modiste Mlle Sorbet).

Par un lent cheminement, en longues phrases, par les deux voix, le lecteur découvre le village d'aujourd'hui, la mairie, le maire (M. Bertoux), le café Barjo (ancien café Gilain, vétilles agricoles et considérations alcooliques), l'épicerie de Mme Quenotte (rue Basse-du-Cimetière, avec sa très vieille belle-mère, Berthe, 92 ans, la doyenne, ancienne amie de Lottie, revenue au village en 1914), le val de Flane. Mais surtout l'histoire croisée et tortueuse des gens, sur des décennies : Delphine (office), Gentil (jardin, jument), Armise, le curé, le docteur, Justin Ardenne (père drapier lyonnais, exploitant forestier aux colonies, commerçant de bois rares, revenu en Comté faire soigner sa femme chlorotique Joséphine (1830-1861), désormais exploitant, artiste, forban en bois de traverse pour les chemins de fer), ses deux enfants à son veuvage (Fernand, 10 ans ; Séverine, 13 ans ; leur répétitrice anglaise ; Mme Fortin sa gouvernante), Vitalie Ardenne (qui épouse en 1880 Fernand (1852-1909), capitaine d'active, enfermé à Bouvier-les-Eaux), Victoire, Thérèse, Edmond, Bénito, François (un temps trappeur à Dawson (Klondike)), Colette, Joël, José, Léone, etc.

Références

Liens externes

  • Site officiel de Anne Marie Garat
  • Sur le site d'Actes Sud
  • Sur le site de l'atelier in8
  • Critique de Nous nous connaissons déjà par Jean-Claude Lebrun dans l'Humanité


  • Portail de la littérature française

Ce contenu est mis à disposition selon les termes de Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0

Source : Article Anne-Marie Garat de Wikipédia

Contributeurs : voir la liste

Termes associés

Roman

Auteurs associés