Recherche


Avis de lecteurs

La somme de nos folies (Shih-Li Kow)

note: 4Un beau moment en Malaisie S.BASSET - 10 mars 2021

C'est une belle chronique de vie qui se passe en Malaisie, un conte doux-amer d'une grande bienveillance et qui nous fait découvrir une société multiculturelle dont je ne soupçonnais pas [...]

Les Hurleuses (Adrien Tomas)

note: 5Formidable Frederic - 3 avril 2021

Une histoire passionnante pleine d'intrigue et de rebondissements.
J’ai bien aimé la façon qu’Adrien Tomas nous livre cette histoire. Chaque chapitre est le point de vue d’un personnage différent. Ce [...]

Le dit du mistral (Olivier Mak-Bouchard)

note: 5Un véritable envoûtement. Un vrai coup de cœur Agnès MMC - 10 mars 2021

Ce qui m’a d’abord attirée dans ce livre c’est sa couverture très colorée, avec ce chat blanc, dont on apprend dans la lecture qu’il s’appelle le Hussard, qui passe devant [...]

Lady whisky (Joël Alessandra)

note: 4L’histoire vraie d’une femme passionnée de whisky. Agnès MMC - 10 mars 2021

Helen Frances Arthur a consacré une grande partie sa vie au whisky, rare femme acceptée dans cet univers très masculin. Lorsqu'elle décède en 2015, sa nièce et son mari, l'auteur [...]

Déjà, l'air fraîchit (Florian Ferrier)

note: 4Bibliothèques spoliées FM - 30 janvier 2021

Ce (gros) roman français nous emporte dans la Seconde Guerre Mondiale, avec le personnage d’Erika, jeune femme passionnée de livres qui va devenir un rouage essentiel du rapt organisé et [...]

L'arrivée des Capybaras (Alfredo Soderguit)

note: 4Les capyquoi ? S.BASSET - 10 mars 2021

Les capybaras: une sorte de ragondin d'Amérique du Sud ! Super livre pour les enfants qui parle de la méfiance qu'on peut avoir pour les "étrangers" avec des dessins crayonnés [...]

Serge Klarsfeld

 
Serge Klarsfeld. Source: Wikipedia

Serge Klarsfeld, né le à Bucarest en Roumanie, est un historien et avocat français.

Défenseur de la cause des déportés juifs en France, avec son épouse Beate, il a mené une action militante pour la reconnaissance de la Shoah, de la responsabilité des hommes et des États dans sa mise en œuvre, des droits des survivants et de leurs descendants.

Serge Klarsfeld échappa à la Gestapo à Nice en 1943 mais son père, Arno, fut interné à Drancy le sous le matricule 5 989 puis déporté de la gare de Bobigny par le convoi no 61 du vers Auschwitz-Birkenau.

Biographie

Formation et vie personnelle

Serge Klarsfeld est le fils de Arno et Raïssa Klarsfeld. Il a une sœur Georgette, et des demi-frères : Georges et Michel, que son père Arno a eus avec d'autres femmes. Ils garderont, néanmoins, un excellent souvenir de Arno puisque Georges a eu un fils Arnaud, et Michel a eu un petit-fils Arno. Serge Klarsfeld s'entend fort bien avec eux et écrira dans son livre que sa famille de Montpellier est également la sienne

Son père, Arno, a sacrifié sa vie en 1943 afin de protéger celle de sa femme et de ses deux enfants en les cachant dans le double d'un placard lors de l'arrivée de la gestapo dans un appartement de Nice.

Serge Klarsfeld est diplômé d'études supérieures en Histoire à la Sorbonne[Quand ?],[réf. souhaitée].

Il est aussi diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris (1960),, docteur ès lettres[réf. souhaitée],[Quand ?].

Lauréat d'une bourse Zellidja, il épouse en 1963 Beate Künzel, née le à Berlin. Ils ont eu ensemble deux enfants, dont Arno Klarsfeld. Le couple Klarsfeld a mené une action constante en faveur de la mémoire de la Shoah.

Démasquer d'anciens nazis et responsables de la Shoah

Les Klarsfeld ont milité contre l'impunité des anciens nazis : Kurt Lischka, Herbert Hagen, Ernst Heinrichsohn. Ils ont mené campagne en 1986 contre Kurt Waldheim, officier dans la Wehrmacht durant la Seconde Guerre mondiale, élu président de l'Autriche. Ils ont été longtemps ignorés par les dirigeants des autres institutions juives et par les politiques français.

Serge Klarsfeld est à la recherche d'Alois Brunner depuis des années. Il dresse la liste des enfants qu’il a raflés le , retrouve leurs photos, recueille des témoignages. En 1982, Serge Klarsfeld se rend en Syrie. Mais il est expulsé. Serge et Beate Klarsfeld le seront quatre fois dans les années 1980.

Ils ont été victimes le d'une tentative d'assassinat par le réseau néo-nazi ODESSA, qui demandait l'arrêt de leur travail pour retrouver les criminels nazis. Cette même année, Serge Klarsfeld s'est rendu à Téhéran pour protester contre l'exécution de Juifs libanais.

En 1987, après la condamnation à Lyon de Klaus Barbie Serge Klarsfeld peut porter plainte contre Brunner à propos des Enfants d'Izieu raflés le à la Maison d'Izieu. Mais même les discussions de président à président entre Jacques Chirac et Hafez el-Assad n'aboutissent pas à l'extradition d'Aloïs Brunner. Des commissions rogatoires internationales explorent plusieurs pistes : Argentine, Uruguay, Espagne, où, en 1995, un ancien général de la Wehrmacht et ami de Brunner, Otto Remer confirme finalement que l’ancien commandant du camp de Drancy vit bien en Syrie[réf. nécessaire].

Serge Klarsfeld et son épouse sont également à l'initiative des poursuites contre René Bousquet et Jean Leguay[réf. nécessaire].

Militant de la mémoire de la Shoah

En France, Serge Klarsfeld crée en 1979 l'association Fils et filles de déportés juifs de France (FFDJF), qui a pour but de défendre la cause des descendants de déportés. En 1978, il publie Le Mémorial de la déportation des Juifs de France rédigé à partir de la liste des déportés (76 000), classés par convois. Dans Le Mémorial des enfants, il essaie de retrouver la photo et l'identité de chacun de 11 000 enfants envoyés vers la mort. Ses travaux représentent une des recherches les plus abouties sur la Shoah en France. En 1981, l'association a inauguré en Israël le Mémorial de la déportation des Juifs de France, un vaste monument qui porte le nom, la date et le lieu de naissance des 76 000 victimes françaises de l’extermination. Autour, 76 000 arbres forment une Forêt du souvenir. Il a aussi publié Le calendrier de la persécution des Juifs de France en 1983 et Vichy-Auschwitz en 1985.

Serge Klarsfeld est également membre du conseil d'administration de la Fondation pour la mémoire de la Shoah. Il est à l'origine de la création du Jardin mémorial des enfants du Vél' d'hiv', rue Nélaton à Paris.

Reconnaissance de la responsabilité de l’État français dans la Shoah

Serge et Beate Klarsfeld ont œuvré pour la reconnaissance de la responsabilité de l’État français dans la Shoah ce qui a conduit au :

  • Discours de Jacques Chirac, président de la République, du , sur la responsabilité de la France dans le sort des Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale.
  • Décret (no 2000-657 du ) instituant une mesure de réparation pour les orphelins dont les parents ont été victimes de persécutions antisémites.

Prises de positions

  • En 1996, il protesta également contre Radovan Karadžić et Ratko Mladić.
  • Le jeudi , Serge Klarsfeld apporte son soutien à Christian Vanneste suite aux propos de ce dernier concernant la déportation des homosexuels français. Il argue alors que les seuls déportés homosexuels étaient soumis aux lois allemandes.
  • Les Klarsfeld soutiennent Nicolas Sarkozy à l'élection présidentielle de 2012.
  • En , Serge Klarsfeld estime que la Suisse n'a vraisemblablement refoulé que 3 000 Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale, réfutant ainsi les estimations précédentes de la Commission Bergier qui faisaient état plus de 25 000 personnes, et ajoutant qu'une nouvelle étude s'impose car « il s'agit de l'image de la Suisse dans le monde. Et cela est important pour le pays ».
  • Pour le second tour de l'élection présidentielle de 2017 entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron, il publie avec sa femme Beate et son fils Arno une photo évoquant les camps de concentration nazis pour appeler à voter contre la candidate FN et pour le candidat En marche !
  • En , il considère que la reconnaissance de Jérusalem comme capitale israélienne par les États-Unis est « la reconnaissance d'une réalité » et que la partie arabe de la ville pourrait être celle de Palestine. Il suggère également que la ville entière devienne la capitale des Nations unies.

Distinctions

  • Grand-croix de l'ordre du Mérite de la République fédérale d'Allemagne, décoré le aux côtés de son épouse Beate, à l'Hôtel de Beauharnais.
  • Prix Pétrarque 2015.
  • Grand-croix de la Légion d'honneur, décoré par le président de la République Emmanuel Macron le ,.
    • Grand officier le par le président François Hollande.
  • Grand-croix de l'ordre national du Mérite, .
    • Officier du .

Œuvre

Publications

  • Mémorial de la déportation des Juifs de France, Paris, 1978.
  • Mémorial de la Déportation des Juifs de France. Nouvelle édition, mise à jour, avec une liste alphabétique des noms.FFDJF (Fils et filles de déportés juifs de France), 2012.
  • L'Album d'Auschwitz (ISBN 2-84761-070-7)
  • Adieu les enfants (1942-1944) (ISBN 2-84205-908-5)
  • L'étoile des Juifs (ISBN 2-909241-16-5)
  • En souvenir de Georgy : Lettres de la maison d'Izieu : 1935-1944 (ISBN 0-89381-968-9)
  • La Shoah en France, le calendrier des déportations (-) :
    • Tome 1
    • Tome 2
    • Tome 3 (ISBN 2-213-61051-7)
    • Tome 4 (ISBN 2-213-61052-5)
  • Vichy-Auschwitz, t. 1 : 1942 : le rôle de Vichy dans la solution finale de la question juive en France, Paris, Fayard, , 542 p. (ISBN 978-2-213-01297-1).
  • Vichy-Auschwitz, t. 2 : 1943-1944 le rôle de Vichy dans la solution finale de la question juive en France, Paris, Fayard, , 408 p. (ISBN 978-2-213-01573-6).
  • Spoliation camps de province (ISBN 2-11-004558-2)
  • Destin à part. Seul déporté rescapé de la rafle de Clans du (ISBN 2-7384-3473-8)
  • La rafle de la rue Sainte-Catherine à Lyon le (ASIN B0000DWWTZ)
  • Les transferts de juifs du camp de Rivesaltes et de la région de Montpellier vers le centre de Drancy en vue de leur déportation, , 1993
  • Journal de Louis Aron, Directeur de la Maison Israélite de Refuge pour l'enfance: Neuilly-sur-Seine 1939, Crocq (Creuse) 1939-1942. Édité et présenté par Serge Klarsfeld avec la collaboration d'Annette Zaidman. Association "Les Fils et filles des Déportés Juifs de France" et "The Beate Klarsfeld Foundation". 1998
  • La traque des nazis - De 1945 à nos jours, 2010 (ISBN 978-2-7357-0336-4)
  • La traque des criminels nazis, Serge Klarsfeld, Anne Vidalie, Éditions Tallandier, 2013 (ISBN 979-1021003774)
  • Le combat d'une vie, 25 ans à traquer les nazis, Serge Klarsfeld, éditions LIBRIO no 1142, 2015 (il s'agit de la préface du livre La Traque des criminels nazis, paru aux éditions Tallandier, en 2013)
  • Mémoires, avec Beate Klarsfeld, Fayard Flammarion, 2015.

Préfaces

  • Cécile Desprairies, Paris dans la Collaboration, Paris, Éditions du Seuil, 2009 (ISBN 978-2-02-097646-6).

Discographie

  • Serge Klarsfeld - Entretiens. Par Claude Bochurberg (Intégral 8 heures), coffret de 7 CD, 2001, Frémeaux & Associés.

Filmographie

  • La Traque, téléfilm, de Laurent Jaoui, 2008 : joué par Yvan Attal
  • Serge et Beate Klarsfeld - Guerilleros de la mémoire, téléfilm de France 5 diffusé le
  • Beate et Serge Klarsfeld : le combat d’une vie, Réalisation: Frank Gutermuth, Wolfgang Schoen, SWR/ARTE, 52 min, Allemagne/France, 2016
  • Les chasseurs de ténèbres, France Télévisions 2018, 13 h 15 le dimanche, 45 min, diffusé le

Exposition

  • Enfants juifs déportés de France, 2004-2006
  • Beate et Serge Klarsfeld. Les combats de la mémoire (1968-1978). Mémorial de la Shoah, jeudi -dimanche .

Annexes

Articles connexes

  • Beate Klarsfeld
  • Simon Wiesenthal
  • Memorbuch
  • Fils et filles de déportés juifs de France
  • Fondation pour la mémoire de la Shoah
  • Camp de Rivesaltes
  • Mémoire de la Shoah
  • La Traque (téléfilm)
  • Procès de Klaus Barbie

Liens externes

  • « Famille Klarsfeld, le père », in Le Monde du , par Marion Van Renterghem.
  • Enfants juifs déportés – La brochure de l'exposition [PDF]
  • Discours de M. François Fillon, Premier ministre. Remise des insignes de commandeur de la Légion d'honneur à M. Serge Klarsfeld. Hôtel Matignon, 7 juillet 2010 [PDF]
  • Discours de M. Serge Klarsfeld. Remise des insignes de commandeur de la Légion d'honneur. Hôtel Matignon, 7 juillet 2010 [PDF]

Notes et références

Notes

Références

  • Portail de la Seconde Guerre mondiale
  • Portail de la culture juive et du judaïsme
  • Portail du droit français
  • Portail de l’historiographie
  • Portail de la littérature
  • Portail de la politique

Ce contenu est mis à disposition selon les termes de Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0

Source : Article Serge Klarsfeld de Wikipédia

Contributeurs : voir la liste

Livres

Afficher "La Shoah en France"Afficher "Mémoires"Afficher "En souvenir de Georgy"Afficher "Beate et Serge Klarsfeld"Afficher "Jacques, l'enfant caché"Afficher "La rage de survivre"Afficher "Vous n'aurez pas les enfants"