Recherche


Avis de lecteurs

Les soeurs Mitford enquêtent
L'assassin du train (Jessica Fellowes)

note: 5A cup of tea ? FM - 10 juin 2020

Dans l’Angleterre des années 1920, Louisa est une jeune femme pauvre que son oncle s’apprête à prostituer. Parvenant à échapper à son emprise, elle va réussir à se faire [...]

Petit Poilu n° 21
Chandelle-sur-Trouille (Pierre Bailly)

note: 5Très bien pour aborder la difference Brigitte - 29 juin 2020

Permet d'aborder le thème des migrants, à mots couverts. Tout en douceur, les auteurs abordent les sujets de la guerre (mais sans montrer aucun assaillant ni aucune victime, très fort [...]

Les Radley (Matt Haig)

note: 4Entretien avec des vampires Michèle - 27 juin 2020

Je m'attendais à un livre un peu plus sanglant et moins adolescent mais finalement j'ai adoré l'histoire de cette famille dont les non dits les tuent à petit feu...
Il [...]

Mille petits riens (Jodi Picoult)

note: 5Racisme à l'américaine FM - 10 juin 2020

Sage-femme expérimentée et appréciée dans un hôpital du Connecticut, Ruth est la seule femme de couleur dans son service. Cela ne lui a jamais posé problème, jusqu’au jour où un [...]

État de nature (Jean-Baptiste de Froment)

note: 5Une lecture rapide, grinçante et savoureuse. Marie - 11 mai 2020

Fable politique, roman politique d’anticipation…. Plusieurs possibilités s’offrent à nous pour présenter ce court roman écrit par un ancien conseiller d’un président de la République, plus d’un an avant les [...]

Je suis fille de rage (Jean-Laurent Del Socorro)

note: 5Roman historique passionnant Michèle - 27 juin 2020

Durant la guerre de Sécession, plusieurs protagonistes racontent ce qu'ils vivent, avec différents points de vue : les Confédérés contre l'Union et les esclaves. Abraham Lincoln se bat contre ses [...]

Maës

 

Pierre Joseph Maës, né le au fort Saint Jean-Baptiste de Natchitoches, en Louisiane, décédé le à Nantes, est un négociant, armateur et homme politique français.

Biographie

Né en Louisiane dans la paroisse Saint François du poste de Natchitoches le , Maës, d'origine hollandaise, est le fils de Pierre Joseph Maës (né le - Saint-Amand, décédé le - Nantes), exploitant d'une plantation de tabac et de coton en Louisiane, et de Marianne d'Artigaux (née en 1761 à Bayonne, décédée le et inhumée au cimetière du fort Saint Jean Baptiste de Natchitoches; Sa tombe est la plus ancienne de l’actuel « Cimetière américain » de Natchitoche, ville qui compte aujourd’hui 20 000 habitants).

Pierre Joseph Maës épouse à Nantes le , Elise Haentjens, fille de l'armateur nantais également d'origine hollandaise Mathias Haentjens, propriétaire du domaine de Gesvres à Treillières, et tante d'Alphonse-Alfred Haentjens. Héritière pour une partie du domaine, Elise reçoit 264 ha, situés sur la rive gauche du Gesvres. Elle et son mari feront construire en 1837, au lieu-dit "La Rivière", le château que l'on a coutume d'appeler "le Haut-Gesvres" et qui sera vendu en 1861 à Edmond Doré-Graslin.

Négociant et armateur, Pierre-Joseph Maës est président du tribunal de commerce de Nantes. La maison d'armement Maës, spécialisée dans l'armement de baleiniers, est une des plus importantes du port de Nantes.

Partisan de la révolution de 1830, Pierre Joseph Maës fut nommé, après juillet, colonel de la garde nationale ; puis la démission de M. de Saint-Aignan lui ouvrit les portes de la Chambre des députés. Élu, le , par le 1er arrondissement de la Loire-inférieure (Nantes), avec 462 voix (647 votants, 717 inscrits), il prit place au centre gauche et opina généralement avec le tiers-parti. Il obtint sa réélection, le , dans le 6e collège de la Loire-inférieure (Paimbœuf), avec 63 voix (109 votants, 150 inscrits), contre 25 à Aristide Locquet de Grandville, et suivit la même ligne politique jusqu'en 1837. À cette époque, il échoua (le ), avec 52 voix contre 55 à l'élu, M. Cossin. Il se présenta, sans plus de succès, aux renouvellements du et du .

Il est dans les principaux actionnaires de la Filature rouennaise de lin et de chanvre (La Foudre).

Parmi les 7 enfants de Pierre Joseph Maës et d'Elise Haentjens, Marie-Elisabeth Maës, née le , épousera le négociant d'origine savoyarde Antoine Dufour (maire de Nantes en 1866), et sa sœur Eugénie Maës, née le , épousera le colonel Charles Peyssard, également d'origine savoyarde, veuf de Blanche de Vassal-Montviel et frère du général Anne Joseph Peyssard.

Notes et références

Sources

  • « Pierre-Joseph Maës », dans Adolphe Robert et Gaston Cougny, Dictionnaire des parlementaires français, Edgar Bourloton, 1889-1891 [détail de l’édition]
  • Louisiana: A Guide to the State - Page 308

Annexes

Articles connexes

  • Hôtel Maës

Lien externe

  • Fiche sur Assemblée nationale
  • Portail de la politique française
  • Portail de la Louisiane
  • Portail de la Loire-Atlantique
  • Portail de Nantes

Ce contenu est mis à disposition selon les termes de Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0

Source : Article Maës de Wikipédia

Contributeurs : voir la liste

Termes associés

1.58Hip hop, rapHip-hop

Auteurs associés