Recherche


Avis de lecteurs

La mère morte (Blandine de Caunes)

note: 5Vivre la mort FM - 10 juin 2020

Blandine de Caunes est l’une des filles de l’icône féministe Benoîte Groult. Quand cette mère, célèbre pour son intelligence vive et érudite, son indépendance farouche, sa liberté de penser, de [...]

Une étincelle de vie (Jodi Picoult)

note: 5une étincelle de vie Patrice - 23 mai 2020

excellent roman, je suis entièrement d'accord avec le commentaire de FM, mais je tenais simplement à dire que ça ne parle pas seulement de l'accès à l'IVG aux Etats-Unis mais [...]

Petit Poilu n° 21
Chandelle-sur-Trouille (Pierre Bailly)

note: 5Très bien pour aborder la difference Brigitte - 29 juin 2020

Permet d'aborder le thème des migrants, à mots couverts. Tout en douceur, les auteurs abordent les sujets de la guerre (mais sans montrer aucun assaillant ni aucune victime, très fort [...]

Moon Brothers (Sarah Crossan)

note: 4Sortez les mouchoirs Victoria, MMC - 22 juillet 2020

Sarah Crossan nous a habitué à raconter la vie, la vraie, souvent dans ce qu’elle a de plus tragique et continue sur sa lancée avec "Moon Brothers".

Joe Moon, 17 [...]

Les filles d'Ennismore (Patricia Falvey)

note: 4Romance irlandaise FM - 10 juin 2020

Irlande, début du 20è siècle. Victoria, fille d’un châtelain, a réussi à obtenir que Rosie, fille d’un métayer, partage ses jeux et son éducation. Mais au moment de l’ « [...]

Je suis fille de rage (Jean-Laurent Del Socorro)

note: 5Roman historique passionnant Michèle - 27 juin 2020

Durant la guerre de Sécession, plusieurs protagonistes racontent ce qu'ils vivent, avec différents points de vue : les Confédérés contre l'Union et les esclaves. Abraham Lincoln se bat contre ses [...]

Claude Piéplu

 
Claude Piéplu. Source: Wikipedia

Claude Piéplu est un acteur français né le à Paris 14e et mort le (à l'âge de 83 ans) à Paris 16e.

Adepte de l'humour aérien et pince-sans-rire, il se distingue au théâtre et au cinéma et, pour le grand public, reste dans les mémoires comme le narrateur de la série d'animation Les Shadoks ou l'homme aux clefs d'or de la série télévisée comique Palace.

Biographie

Fils de cuisinier, Claude Piéplu est engagé à quinze ans comme grouillot à la banque Vernes, où il s'amuse à observer et à imiter le personnel de l'établissement.

Découvrant le théâtre à la Comédie-Française, il s'inscrit aux cours de Maurice Escande. Engagé en 1944 au théâtre des Mathurins, il joue aux côtés de Gérard Philipe et Maria Casarès. Il échoue par deux fois au concours du conservatoire de Paris. Il entre alors dans la compagnie Jacques Fabbri, qui monte, entre autres, Misère et Noblesse, Le Bon Numéro, La Jument du roi, Les Joyeuses Commères de Windsor, La Folie Rostanov… Il jouera par la suite dans près de 175 pièces de théâtre.

Son premier rôle au cinéma est dans D'hommes à hommes en 1948. On le voit ensuite dans une quarantaine de films, notamment aux côtés de Louis de Funès, imposant son phrasé reconnaissable entre tous, son port distingué et son humour pince-sans-rire. Il tourne avec Costa-Gavras, Claude Chabrol, Luis Buñuel, Henri-Georges Clouzot, Julien Duvivier… Il s'illustre notamment dans les films La Bourse et la Vie de Jean-Pierre Mocky, La Meilleure Façon de marcher (1975) de Claude Miller, Noces rouges (1972) de Claude Chabrol, Le Charme discret de la bourgeoisie de Luis Bunuel la même année, voire La Galette du roi (1986) de Jean-Michel Ribes. Il dit se sentir à l'aise dans « l'expression aérienne et distanciée de l'humour ».

Manifestant une curiosité sans bornes, fasciné par la création nouvelle, Claude Piéplu avait décidé, dès 1975, de laisser de côté les auteurs classiques pour se consacrer exclusivement aux modernes. Il joue notamment dans une pièce d'Harold Pinter sous la direction de Claude Régy. Il est aussi appelé par Gabriel Garran. De nouveau avec Jean-Michel Ribes, il participe à l'aventure de la série télévisée Palace qui donne à entendre, au théâtre du Rond-Point, des textes insolites et drôles de Claude Bourgeyx et Roland Dubillard.

Collectionneur, militant du théâtre vivant, antinucléaire, il est membre du comité de parrainage de la Coordination française pour la Décennie de la culture de paix et de non-violence, et également membre du Conseil mondial de la paix.

Il meurt le , à l'âge de quatre-vingt-trois ans, des suites d'une longue maladie. Il repose au cimetière de Bagneux (Hauts-de-Seine).

Théâtre

  • 1945 : Tartuffe de Molière, mise en scène Marcel Herrand, théâtre des Mathurins
  • 1945 : À l'approche d'un soir du monde de Fabien Reignier, mise en scène Maurice Escande et Jacques-Henri Duval, théâtre Saint-Georges
  • 1946 : Doris de Marcel Thiébaut, mise en scène Pierre Bertin, théâtre Saint-Georges
  • 1946 : Fédérico de Prosper Mérimée
  • 1946 : Hamlet de William Shakespeare, mise en scène Jean-Louis Barrault, théâtre Marigny
  • 1947 : Le Procès d'après Franz Kafka, mise en scène Jean-Louis Barrault, théâtre Marigny
  • 1950 : Poof d'Armand Salacrou, mise en scène Yves Robert, théâtre Édouard VII
  • 1951 : Le Soulier de satin de Paul Claudel, mise en scène Jean-Louis Barrault, théâtre des Célestins
  • 1952 : Antoine et Cléopâtre de William Shakespeare, mise en scène Jean-Louis Barrault, théâtre des Célestins
  • 1956 : L'Impromptu de l'Alma d'Eugène Ionesco, mise en scène Maurice Jacquemont, studio des Champs-Elysées
  • 1956 : Misère et Noblesse d'Eduardo Scarpetta, mise en scène Jacques Fabbri, théâtre de l'Alliance française
  • 1958 : Lope de Vega de Claude Santelli, mise en scène Jacques Fabbri, théâtre de la Renaissance
  • 1959 : Sergent je vous aime d'Ira Levin, mise en scène Jacques Fabbri, théâtre Sarah-Bernhardt
  • 1959 : La Jument du roi de Jean Canolle, mise en scène Jacques Fabbri, théâtre de Paris
  • 1960 : Une demande en mariage de Simone Dubreuilh, mise en scène Michel de Ré, théâtre de l'Alliance française
  • 1961 : Brouhaha de George Tabori, mise en scène Jacques Fabbri, théâtre de la Renaissance
  • 1962 : Les Joyeuses Commères de Windsor de William Shakespeare, mise en scène Guy Lauzin, théâtre de l'Ambigu
  • 1962 : La Venus de Milo, pièce en six tableaux de Jacques Deval, mise en scène Pierre Mondy, Théâtre du Gymnase
  • 1962 : Les Caprices de Marianne d'Alfred de Musset, mise en scène Jean-Laurent Cochet, théâtre de l'Ambigu
  • 1962 : La Folie Rostanov d'Yves Gasc, mise en scène Maurice Guillaud, théâtre Montansier
  • 1963 : La Dame ne brûlera pas de Christopher Fry, mise en scène Pierre Franck, théâtre de l'Œuvre
  • 1964 : Zoo de Vercors, mise en scène Jean Deschamps, TNP théâtre de Chaillot
  • 1964 : Chat en poche de Georges Feydeau, mise en scène Jean-Laurent Cochet, théâtre Daunou
  • 1965 : Danton ou la Mort de la République de Romain Rolland, mise en scène Jean Deschamps, Festival du Marais-Hôtel de Béthune-Sully
  • 1966 : La prochaine fois je vous le chanterai de James Saunders, mise en scène Claude Régy, théâtre Antoine
  • 1966 : Se trouver de Luigi Pirandello, mise en scène Claude Régy, théâtre Antoine
  • 1967 : Rosencrantz et Guildenstern sont morts de Tom Stoppard, mise en scène Claude Régy, théâtre Antoine
  • 1967 : L'Anniversaire d'Harold Pinter, mise en scène Claude Régy, théâtre Antoine
  • 1968 : ...Et à la fin était le bang de René de Obaldia, mise en scène Marcel Cuvelier, théâtre des Célestins
  • 1969 : Les Grosses Têtes de Jean Poiret et Michel Serrault, mise en scène Jean Poiret et René Dupuy, théâtre de l'Athénée
  • 1969 : Le Soldat inconnu et sa femme de Peter Ustinov, mise en scène de l'auteur, Théâtre des Ambassadeurs, théâtre des Célestins
  • 1970 : Ce soir on improvise de Luigi Pirandello, mise en scène Gérard Vergez, festival d'Avignon
  • 1971 : Du côté de chez l’autre d’Alan Ayckbourn, mise scène Jean-Laurent Cochet, Théâtre de la Madeleine, théâtre des Célestins
  • 1971 : L'École des femmes de Molière, festival du Marais
  • 1973 : La Débauche de Marcel Achard, mise scène Jean Le Poulain, Théâtre de l'Œuvre
  • 1974 : Et à la fin était le bang de René de Obaldia, mise en scène Pierre Franck, théâtre de l'Atelier
  • 1975-1976 : Les Diablogues de Roland Dubillard, mise en scène Jean Chouquet, théâtre de la Michodière puis théâtre des Célestins
  • 1979 : Un habit pour l'hiver de Claude Rich, mise en scène Georges Wilson, théâtre de l'Œuvre
  • 1981 : Un habit pour l'hiver de Claude Rich, mise en scène Georges Wilson, théâtre des Célestins
  • 1982 : Six heures au plus tard de Marc Perrier, mise en scène Claude Piéplu, théâtre du Lucernaire
  • 1986 : L'Homme gris de Marie Laberge, mise en scène Gabriel Garran, MC93 Bobigny, Petit Marigny
  • 1988 : L'Extra de Jean Larriaga, mise en scène Jacques Rosny, théâtre Tristan-Bernard
  • 1990 : Des promesses, toujours des promesses de Ron Clark et Sam Bobrick, mise en scène Philippe Ogouz, théâtre Tristan-Bernard
  • 1990 : Guerre aux asperges de Pierre Louki, mise en scène Daniel Benoin, théâtre La Bruyère
  • 1991 : Les caïmans sont des gens comme les autres de Christian Rauth et Pierre Pelot, mise en scène Jean Christian Grinevald, théâtre de la Main d'Or
  • 1996-1997 : Petites Fêlures de Claude Bourgeyx CDN de Bordeaux-Aquitaine puis théâtre Le Lucernaire, Paris.
  • 2000 : Écrits d'amour de Claude Bourgeyx, festival des jeux du Théâtre, Sarlat
  • 2001 : Rendez-vous dans cinquante ans
  • 2002 : Petites Fêlures de Claude Bourgeyx, théâtre du Rond-Point

Filmographie

Cinéma

Télévision

Doublage

Cinéma d'animation

  • 1941 : Dumbo : narrateur (2e doublage)
  • 1980 : Le Roi et l'Oiseau : le Maire du Palais
  • 1982 : Le Sang, court-métrage de Jacques Rouxel
  • 1995 : Youbi, le petit pingouin : Youbi (doublage de 2007)
  • 2000 : Chicken run de Nick Park et Peter Lord : le commandant Poulard

Séries télévisées

  • 1968 : Les Shadoks de Jacques Rouxel (saison BU, « La Préhistoire ») : le narrateur
  • 1969 : Les Shadoks de Jacques Rouxel (saison ZO, « Le Grand Déménagement de la Terre ») : le narrateur
  • 1972-1973 : Les Shadoks de Jacques Rouxel (saison MEU, « Les Shadoks pompent toujours ») : le narrateur
  • 1981-1983 : Voyage en électricité, série animée française de 26 épisodes produite par Jacques Rouxel : le narrateur
  • 1986 : Les Mastics de Jacques Rouxel : le narrateur
  • 1994 : Les neuneus (parodie des Shadoks) avec Les Guignols de l'info : le narrateur
  • 2000 : Les Shadoks et le Big Blank (saison BU-GA) de Laurent Bounoure et Jacques Rouxel : le narrateur

Jeux vidéo

  • 1994 : Woodruff et le Schnibble d'Azimuth (jeu PC) : le narrateur / professeur Azimuth
  • 1995 : Dr. Brain a perdu la tête (jeu PC) : le professeur Brain / Rature

Discographie

  • Tintin : Le Sceptre d'Ottokar d'après Hergé : le professeur Halambique
  • 1990 : Zazie dans le métro, rôle de Raymond Queneau dans l'adaptation théâtrale d'Evelyne Levasseur, productions Jacques Canetti.
  • 1999 : Le Carnaval des animaux, texte de Francis Blanche, musique de Camille Saint-Saëns
  • 1999 : Mémoires d'un âne, texte de la comtesse de Ségur, musique de Paul Ladmirault

Les deux œuvres[Lesquelles ?] sont parues en CD chez Arion ARN 68496, 1999 et ont obtenu un Diapason d'or.

Bandes-annonces

  • 1973 : Les Valseuses

Radio France

  • 1973 : Le Général inconnu de René de Obaldia pour Radio France
  • vers 1982 : Un amour de Swann d'après Marcel Proust : voie parlée (Brichot)
  • 1995 : Petites fêlures de Claude Bourgeyx pour Radio France

Publications

  • Jean-Pierre Pelaez (préface de Claude Piéplu), Les explorateurs, éditions Cadex, 1988
  • Claude Piéplu, L'abécédaire de Claude Piéplu, lithographies originales de Françoise Pétrovitch, éditions Archimbaud, 1993
  • Jacques Rouxel (préface de Claude Piéplu), Les Shadocks, Éditions Circonflexe, 1994
  • Claude Piéplu, Il faut croire aux éléphants blancs, éditions Ramsay, 1998
  • Cirque plume (préface de Claude Piéplu), illustrations de Yves Perton, postface de Jacques Livchine, éditions Caracter's, 1998
  • Claude Piéplu et Gérard Lemarié, Qu'en est-il du comique ?, éditions Mallard, 1999
  • Claude Bourgeyx (préface de Claude Piéplu), Les Petites Fêlures suivi de Mademoiselle Werner, éditions Le Castor Astral, 2002
  • Jean-Paul Dupuy (préface de Claude Piéplu), Abécédaire raisonné des Shadoks, illustrations de Jacques Rouxel, éditions Nicolas Philippe, 2003
  • Claude Piéplu et Daniel Pennac, Merci, éditions Gallimard jeunesse, 2004.

Distinction

  • César 1987 : nomination au César du meilleur acteur dans un second rôle pour Le Paltoquet

Notes et références

Liens externes

  • Ressources relatives à l'audiovisuel :
    • Allociné
    • (en) AllMovie
    • (en) Internet Movie Database
  • Le Coin du cinéphage
  • Portail du cinéma français
  • Portail du théâtre
  • Portail de la télévision française
  • Portail sur la paix

Ce contenu est mis à disposition selon les termes de Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0

Source : Article Claude Piéplu de Wikipédia

Contributeurs : voir la liste

DVD

Afficher "Chicken run"

livres

Afficher "Il faut croire aux éléphants blancs"

Livres multimédia

Afficher "Gargantua"