Recherche


Avis de lecteurs

Je suis fille de rage (Jean-Laurent Del Socorro)

note: 5Roman historique passionnant Michèle - 27 juin 2020

Durant la guerre de Sécession, plusieurs protagonistes racontent ce qu'ils vivent, avec différents points de vue : les Confédérés contre l'Union et les esclaves. Abraham Lincoln se bat contre ses [...]

Petit Poilu n° 21
Chandelle-sur-Trouille (Pierre Bailly)

note: 5Très bien pour aborder la difference Brigitte - 29 juin 2020

Permet d'aborder le thème des migrants, à mots couverts. Tout en douceur, les auteurs abordent les sujets de la guerre (mais sans montrer aucun assaillant ni aucune victime, très fort [...]

Les sales gosses (Charlye Ménétrier McGrath)

note: 4Drôle et émouvant Victoria, MMC - 22 juillet 2020

Vous voulez du feelgood ? Ne cherchez plus !

Quand les enfants de Jeanne, vaillante octogénaire, la place en maison de retraite contre son gré, ils ne sont pas au bout [...]

Les Radley (Matt Haig)

note: 4Entretien avec des vampires Michèle - 27 juin 2020

Je m'attendais à un livre un peu plus sanglant et moins adolescent mais finalement j'ai adoré l'histoire de cette famille dont les non dits les tuent à petit feu...
Il [...]

La mère morte (Blandine de Caunes)

note: 5Vivre la mort FM - 10 juin 2020

Blandine de Caunes est l’une des filles de l’icône féministe Benoîte Groult. Quand cette mère, célèbre pour son intelligence vive et érudite, son indépendance farouche, sa liberté de penser, de [...]

Mille petits riens (Jodi Picoult)

note: 5Racisme à l'américaine FM - 10 juin 2020

Sage-femme expérimentée et appréciée dans un hôpital du Connecticut, Ruth est la seule femme de couleur dans son service. Cela ne lui a jamais posé problème, jusqu’au jour où un [...]

William Davies

 
William Davies. Source: Wikipedia

William Davies Evans ( près de Pembroke, Pays de Galles - à Ostende) était un joueur d'échecs gallois et l'inventeur du Gambit Evans.

Il prit la mer à l'âge de 14 ans et à partir de 1815 environ servit sur des bateaux de poste. Quatre ans plus tard, il était promu capitaine.

Il n'apprit à jouer aux échecs qu'à l'âge de 28 ans auprès d'un officier de marine. Vers 1824, il inventa le gambit auquel on donna plus tard son nom et le montra en 1826 à Londres, entre autres à Alexander McDonnell qui faisait partie des meilleurs joueurs mondiaux de l'époque et qui employa souvent ce gambit par la suite. En 1838, Evans joua plusieurs parties contre Howard Staunton, qui parle de lui à plusieurs reprises dans son Chess Player's Handbook (1847) et qualifie ce gambit « d'ingénieux et d'intéressant ».

En janvier 1840, Evans fut mis à la retraite en raison de son état de santé, mais passa encore deux ans comme capitaine en Méditerranée. Il se fit aussi un nom comme inventeur des lanternes de navire à trois couleurs conçues pour éviter les collisions nocturnes en mer.

Bien que, en remerciement pour cette invention, il reçût une grosse somme d'argent du gouvernement britannique et, du tsar de Russie, une montre de gousset en or, Evans mourut pauvre à Ostende. Peu de temps avant sa mort, des joueurs d'échecs anglais avaient encore lancé une souscription pour lui venir en aide.

Notes

Références

  • (de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « William Davies Evans » (voir la liste des auteurs).

Liens externes

  • Portail des échecs
  • Portail du pays de Galles

Ce contenu est mis à disposition selon les termes de Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0

Source : Article William Davies de Wikipédia

Contributeurs : voir la liste

DVD

Afficher "Johnny English"Afficher "Le Chat Potté"Afficher "Mia et le lion blanc"Afficher "Dragons"Afficher "Le chat potté"Afficher "Dragons"Afficher "Johnny English"