Recherche


Avis de lecteurs

Les Racines de la colère (VINCENT JAROUSSEAU)

note: 5Récit-photo sociologique FM - 12 octobre 2019écoutez

« Deux ans d’enquête dans une France qui n’est pas en marche » : le sous-titre est éloquent et annonce la couleur, sans préciser cependant le lieu de l’action. L’auteur [...]

Avengers
Avengers : endgame (Joe Russo)

note: 3Bien aimé mais... Florian - 3 octobre 2019écoutez

En ayant vu les précédents films Marvel (pas tous mais une bonne partie), je trouve qu'il y a eu quelques incohérences scénaristiques qui font défauts quand on connaît les films [...]

Penser (Simon Blackburn)

note: 5une irresistible introduction à la philo Patrick - 2 juin 2019écoutez

Indispensable aux étudiants enfoncés dans "la toile" du www. se creuser les méninges!

Le bal des folles (Victoria Mas)

note: 5Pas si folles que cela FM - 12 octobre 2019écoutez

Paris, 1885.
Depuis le XVIIè siècle, La Salpêtrière est tristement célèbre à Paris, lieu de relégation de toutes les filles et femmes dont on ne veut pas. Mais le Paris [...]

Orphelins 88 (Sarah Cohen-Scali)

note: 4Après-guerre et reconstruction Victoria, MMC - 2 août 2019écoutez

« Orphelins 88 » peut être considéré comme la continuité de « Max », un autre roman de Sarah Cohen-Scali. Tous deux abordent une facette méconnue de la Seconde Guerre [...]

Une étincelle de vie (Jodi Picoult)

note: 5Des choix éclairés FM - 12 octobre 2019écoutez

Dans le dernier établissement de santé du Mississipi à pratiquer l’avortement, une prise d’otages a lieu. Au sein de ce huis clos se retrouvent une jeune femme qui vient d’avorter, [...]

William Davies

 
William Davies. Source: Wikipedia

William Davies Evans ( près de Pembroke, Pays de Galles - à Ostende) était un joueur d'échecs gallois et l'inventeur du Gambit Evans.

Il prit la mer à l'âge de 14 ans et à partir de 1815 environ servit sur des bateaux de poste. Quatre ans plus tard, il était promu capitaine.

Il n'apprit à jouer aux échecs qu'à l'âge de 28 ans auprès d'un officier de marine. Vers 1824, il inventa le gambit auquel on donna plus tard son nom et le montra en 1826 à Londres, entre autres à Alexander McDonnell qui faisait partie des meilleurs joueurs mondiaux de l'époque et qui employa souvent ce gambit par la suite. En 1838, Evans joua plusieurs parties contre Howard Staunton, qui parle de lui à plusieurs reprises dans son Chess Player's Handbook (1847) et qualifie ce gambit « d'ingénieux et d'intéressant ».

En janvier 1840, Evans fut mis à la retraite en raison de son état de santé, mais passa encore deux ans comme capitaine en Méditerranée. Il se fit aussi un nom comme inventeur des lanternes de navire à trois couleurs conçues pour éviter les collisions nocturnes en mer.

Bien que, en remerciement pour cette invention, il reçût une grosse somme d'argent du gouvernement britannique et, du tsar de Russie, une montre de gousset en or, Evans mourut pauvre à Ostende. Peu de temps avant sa mort, des joueurs d'échecs anglais avaient encore lancé une souscription pour lui venir en aide.

Notes

Références

  • (de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « William Davies Evans » (voir la liste des auteurs).

Liens externes

  • Ressource relative au jeu :
    • Chessgames.com
  • Portail des échecs
  • Portail du pays de Galles

Licence Creative Commons Ce contenu est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0

Source : Article William Davies de Wikipédia

Contributeurs : voir la liste