Recherche


Avis de lecteurs

Les filles d'Ennismore (Patricia Falvey)

note: 4Romance irlandaise FM - 10 juin 2020

Irlande, début du 20è siècle. Victoria, fille d’un châtelain, a réussi à obtenir que Rosie, fille d’un métayer, partage ses jeux et son éducation. Mais au moment de l’ « [...]

Je suis fille de rage (Jean-Laurent Del Socorro)

note: 5Roman historique passionnant Michèle - 27 juin 2020

Durant la guerre de Sécession, plusieurs protagonistes racontent ce qu'ils vivent, avec différents points de vue : les Confédérés contre l'Union et les esclaves. Abraham Lincoln se bat contre ses [...]

Le chant d'Achille (Madeline Miller)

note: 4Achille au pied léger FM - 10 juin 2020

Demi-dieu de la mythologie grecque, Achille est l’un des inoubliables personnages de L’Iliade d’Homère. Diplômée de lettres classiques, l’américaine Madeline Miller a relevé le défi de romancer l’histoire d’Achille en [...]

Les soeurs Mitford enquêtent
L'assassin du train (Jessica Fellowes)

note: 5A cup of tea ? FM - 10 juin 2020

Dans l’Angleterre des années 1920, Louisa est une jeune femme pauvre que son oncle s’apprête à prostituer. Parvenant à échapper à son emprise, elle va réussir à se faire [...]

Les simples (Yannick Grannec)

note: 5La bétise des hommes peut prendre plusieurs visages Marie - 11 mai 2020

S’échapper quelques heures en Provence à la fin du 16ème siècle. Se retrouver au cœur de Notre-Dame du Loup, cette petite communauté de bénédictines où il fait bon vivre entre [...]

La Maison allemande (Annette Hess)

note: 5[livre numérique] Un roman de mémoire et d'émancipation FM - 22 février 2020

Situé au début des années 60 en Allemagne, ce roman nous attache au parcours d’une jeune femme, Eva. Fille d’aubergistes, elle est devenue traductrice, notamment du polonais. Cette compétence la [...]

James Horner

 
James Horner. Source: Wikipedia

James Horner, né le à Los Angeles (Californie) et mort le près de Santa Barbara (Californie), est un compositeur de musique de films américain.

Il est connu pour avoir introduit des éléments musicaux électroniques et des chœurs dans nombre de ses partitions musicales.

La musique qu'il a composée pour Titanic lui a valu plusieurs récompenses, dont deux Oscars, un Golden Globe et deux Grammy Awards.

Biographie

Enfance

James Horner, fils d'un couple d'immigrés autrichiens, Joan (née Fraenkel) et Harry Horner.

Ce dernier exerçait des fonctions de chef décorateur, scénariste et occasionnellement réalisateur de film.

Il commença à jouer du piano à l'âge de cinq ans puis passa ses jeunes années à Londres où il fréquenta le Royal College of Music. Il rejoignit plus tard le lycée de Verde Valley à Sedona en Arizona. Il obtint ensuite un diplôme de premier cycle à l'université de Californie du Sud puis un master. Il commença alors à travailler son doctorat à l'université de Californie à Los Angeles où il étudia entre autres avec Paul Chihara. Après plusieurs compositions pour l'American Film Institute au cours des années 1970, il cessa d'enseigner la théorie musicale à l'UCLA et se tourna vers la composition de bandes originales.

Œuvre

En 1979, James Horner compose sa première musique de film pour Les Mercenaires de l'espace réalisé par Jimmy T. Murakami, produit par Roger Corman. En 1982, il crée la musique originale du film Star Trek 2 : La Colère de Khan, devenant ainsi un compositeur de première importance.

Parmi ses œuvres fondatrices, il faut citer les partitions de Brainstorm, La Foire des ténèbres et Krull, toutes trois composées en 1983 et qui l'amènent très vite à travailler sur de grosses productions telles que Aliens, le retour de James Cameron ou bien encore Le Nom de la rose de Jean-Jacques Annaud en 1986.

Son style musical s'affirme avec la partition de Glory en 1989 puis Les Experts en 1992, où il s'oriente vers une orchestration plus mesurée et subtile. À ce titre, l'une de ses plus belles réussites est sa composition pour le film Braveheart en 1995, qui lui vaut une reconnaissance publique et un succès critique.

En 1997, il compose la musique de Titanic ainsi que la chanson titre My Heart Will Go On chantée par Céline Dion, qui bat le record précédent en restant 16 semaines à la première place du Top 200 des albums de Billboard, et qui lui vaut un Oscar de la meilleure musique en 1998. La bande originale du film s'est vendue a plus de 30 millions d'exemplaires dans le monde.

Il a à son actif plus de 150 musiques de films parmi lesquels Cocoon, Willow, Apollo 13 (Ron Howard), Le Masque de Zorro (Martin Campbell), Troie (Wolfgang Petersen), et plus récemment le blockbuster Avatar pour lequel il collabore une nouvelle fois avec James Cameron.

Après son éviction de Roméo et Juliette (2013) au terme de l'enregistrement de la musique et sa non-reconduction sur la franchise The Amazing Spider-Man, James Horner pris un peu de recul par rapport au cinéma. Il profite de cette année sabbatique pour se consacrer à des œuvres de concert (dont un double concerto pour violoncelle et orchestre créé en première mondiale le par Mari et Hakon Samuelsen avec l'Orchestre philharmonique royal de Liverpool placé sous la direction de Vasily Petrenko) puis préparer le concert Titanic qui a lieu en première mondiale les 13, 14 et au KKL de Lucerne en Suisse, puis le au Royal Albert Hall de Londres.

Controverses

L'œuvre de James Horner fait débat dans la communauté de la musique de films, certains de ses détracteurs l'accusant de plagier certains compositeurs classiques comme Sergueï Prokofiev ou Dmitri Chostakovitch, voire ses contemporains (Jerry Goldsmith), ainsi que cela lui était demandé par les producteurs des films en question, notamment au début de sa carrière[réf. nécessaire], influence dont il s'émancipa assez rapidement.

La musique pour Willow est un exemple à charge : Willow's Theme ressemble ostensiblement au début du premier mouvement de la Symphonie no 3 en mi bémol majeur de Robert Schumann. Introduit dans Escape from the Tavern, le thème est orchestré dans un style musical évoquant celui des compositions de Erich Wolfgang Korngold pour les scènes d'action des films de cape et d'épée des années 1940. Le thème joué à la flute dans Elora Danan est emprunté à Mir Stanke le (Chant de moisson thrace), popularisé par le chœur Le Mystère des voix bulgares. Ces « emprunts » ne sont pas crédités au générique du film, ce sont pourtant ces deux thèmes que l'on retient de la musique du film.

D'autres[Qui ?] ne voient en lui qu'un compositeur répétant à l'infini les mêmes techniques de composition, comme l'utilisation qu'il fait des quatre mêmes notes pour représenter le danger, surnommé le « Danger Motif » lui-même emprunté à la Symphonie No. 1 Op.13 en Ré mineur de Sergueï Rachmaninov (et que l'on peut retrouver dans Willow, Troie, En pleine tempête, Stalingrad, Le Masque de Zorro, Avatar ou Titanic). Dans le même ordre d'idées, certains passages musicaux du film 48 heures sont repris quasiment à l'identique dans Commando ou Danger immédiat.

Pour ses partisans[Qui ?], il s'agit en revanche de développer et parfaire des idées de composition, la différence notable avec ses confrères étant que James Horner n'hésite pas, de façon cyclique, à poursuivre et parfaire ses idées de film en film, parfois jusqu'à l'obsession comme en atteste le recours fréquent aux quatre notes, déclamées comme une métaphore de la mort ou du châtiment.

Décès

Considéré comme un pilote expérimenté, James Horner se tue le dans le crash de l'un de ses avions dans la banlieue de Los Angeles,. Le dernier film sur lequel il a contribué, Les Sept Mercenaires du réalisateur Antoine Fuqua, lui est d'ailleurs dédié.

Les projets sur lesquels il devait travailler sont alors confiés à d'autres compositeurs, notamment John Debney et Rupert Gregson-Williams pour le film Tu ne tueras point, réalisé par Mel Gibson,,. James Horner devait également poursuivre sa collaboration avec le réalisateur James Cameron sur les quatre suites du film Avatar prévues entre 2018 et 2023.

Filmographie

Cinéma

Années 1970

  • 1978 : The Watcher
  • 1979 : Up from the Depths de Charles B. Griffith (non crédité)
  • 1979 : Du rouge pour un truand (The Lady in Red) de Lewis Teague

Années 1980

Années 1990

Années 2000

Années 2010

Télévision

Courts métrages

  • 1985 : Let's Go de Douglas Trumbull
  • 1986 : Captain Eo de Francis Ford Coppola (court métrage en relief produit par George Lucas)
  • 1989 : Bobo Bidon (Tummy Trouble) de Rob Minkoff
  • 1991 : Norman and the Killer de Bob Graham
  • 2012 : The Lost Berserker de Chase Coleman (en) et John F. Sullivan
  • 2012 : First in Flight de Brandon Hess

Distinctions

Récompenses

  • Golden Globes 1998 : Meilleure musique de film pour Titanic
  • Oscars 1998 :
    • Meilleure chanson originale pour Titanic
    • Meilleure partition originale pour un film dramatique pour Titanic

Nominations

  • Oscars 1987 :
    • Meilleure chanson originale pour Fievel et le Nouveau Monde
    • Meilleure musique originale pour Aliens, le retour
  • Golden Globes 1990 : Meilleure musique de film pour Glory
  • Oscars 1990 : Meilleure musique originale pour Jusqu'au bout du rêve
  • Golden Globes 1995 : Meilleure musique de film pour Légendes d'automne
  • Golden Globes 1996 : Meilleure musique de film pour Braveheart
  • Oscars 1996 :
    • Meilleure partition originale pour un film dramatique pour Braveheart
    • Meilleure partition originale pour un film dramatique pour Apollo 13
  • Oscars 2004 : Meilleure musique de film pour House of Sand and Fog
  • British Academy Film Awards 2010 : Meilleure musique de film
  • Golden Globes 2010 :
    • Meilleure chanson originale pour Avatar
    • Meilleure musique de film pour Avatar
  • Oscars 2010 : Meilleure musique de film pour Avatar

Autres

  • Grammy Awards : 5 récompenses et 6 nominations
  • International Film Music Critics Awards : 1 récompense et 14 nominations
  • Online Film & Television Association : 2 récompenses et 3 nominations
  • Satellite Awards : 3 récompenses et 2 nominations
  • Saturn Awards : 3 récompenses et 6 nominations
  • World Soundtrack Awards : 4 nominations
  • Max Steiner Award :1 récompense

Notes et références

Bibliographie

  • Jean-François Houben, 1 000 Compositeurs de cinéma, coll. 7e Art, éd. Cerf-Corlet, 2002, p. 356.

Notes et références

Annexes

Articles connexes

  • Musique de film

Liens externes

  • (en) James Horner sur l’Internet Movie Database
  • James Horner sur Allociné
  • (en)/(fr) Site de référence sur James Horner
  • (en) Discographie de James Horner sur Music City
  • (en) Randall D. Larson, Interview avec James Horner, CinemaScore (1983)
  • Portail du cinéma américain
  • Portail de la musique
  • Portail de Los Angeles

Ce contenu est mis à disposition selon les termes de Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0

Source : Article James Horner de Wikipédia

Contributeurs : voir la liste

Auteurs associés

CD

Afficher "Avatar"Afficher "Le Nom de la rose"Afficher "Braveheart"Afficher "Titanic"