Recherche


Avis de lecteurs

Un amour grec (Zoe Valdés)

note: 4Une quête d’amour et de liberté. Angélique, MMC - 19 août 2021

Zoé Valdés, romancière cubaine, nous plonge dans le régime totalitaire cubain.
C’est dans ce contexte que Zé, une adolescente de 16 ans, tombe enceinte d’un « marin grec de la [...]

Broadway Limited n° 2
Un shim sham avec Fred Astaire (Malika Ferdjoukh)

note: 5Une trilogie réjouissante dans le New York d’après-guerre Agnès MMC - 14 août 2021

Il aura fallu 6 ans à Malika Ferdjoukh pour écrire cette trilogie qui se passe à New-York à la fin des années 1940 et donc beaucoup de patience pour son [...]

Le Dernier enfant (Philippe BESSON)

note: 5Le nid vide FM - 14 août 2021

Le temps a filé, et voici venu le jour où le plus jeune des enfants quitte le nid familial pour prendre son envol. Le temps d'une journée, celle du déménagement, [...]

Broadway Limited n° 3
Une thé avec Grace Kelly (Malika Ferdjoukh)

note: 5Une trilogie réjouissante dans le New York d’après-guerre Agnès MMC - 14 août 2021

Il aura fallu 6 ans à Malika Ferdjoukh pour écrire cette trilogie qui se passe à New-York à la fin des années 1940 et donc beaucoup de patience pour son [...]

Les oiseaux ne se retournent pas (Nadia Nakhlé)

note: 4Un roman graphique sombre, poétique et onirique. Angélique, MMC - 20 août 2021

Ce roman graphique sur les thèmes de l’enfance et l’exil s’intègre dans un projet avec un spectacle, une exposition et un dessin animé.
C’est l’histoire d’une rencontre entre une jeune fille [...]

Belladonna (Jennifer Dalrymple)

note: 5Une tragi-comédie à l'italienne Agnès MMC - 14 août 2021

Cette jolie couverture colorée dessinée par l’auteure cache un récit très dépaysant qui nous emmène dans un village des Abruzzes. Un sorcier déprimé, surnommé Il Gufo, le hibou, que tout [...]

Marina Foïs

 
Marina Foïs. Source: Wikipedia

Marina Foïs est une actrice franco-italienne, née le à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine).

Elle est révélée durant les années 1990 en tant que membre de la troupe les Robins des Bois, qui se produit sur scène et sur les chaînes Comédie ! et Canal+.

Durant les années 2000, elle perce au cinéma dans un registre comique avec : La Tour Montparnasse infernale (2001), Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre (2002), Bienvenue au gîte (2003), RRRrrrr!!!, Un petit jeu sans conséquence et J'me sens pas belle (2004) (dont elle est même la tête d'affiche) et Un ticket pour l'espace (2006). En 2002, elle s'aventure dans un registre dramatique avec Filles perdues, cheveux gras. Sa performance lui vaut une nomination au César du meilleur espoir féminin.

Mais c'est en 2007 qu'elle opère un virage dramatique remarqué avec Darling, de Christine Carrière, dont elle tient le rôle-titre. L'année suivante, elle donne la réplique à Sandrine Bonnaire pour Un cœur simple.

Elle parvient ainsi à s'imposer comme une actrice incontournable : en étant au casting des films choraux Le Bal des actrices, Le code a changé et Les Yeux de sa mère (2009). Puis en enchaînant les seconds rôles dramatiques : Non ma fille tu n'iras pas danser (2009), L'Immortel (2010), L'Homme qui voulait vivre sa vie (2010).

Elle se hisse ensuite dans des premiers rôles : Happy Few (2010), Boule et Bill (2013), Tiens-toi droite (2014), Papa ou maman (2015) ou encore Orage (2015).

Ses performances dramatiques ont été saluées par quatre nominations au César de la meilleure actrice : pour Darling (2008), Polisse (2011), Irréprochable (2017), et L'Atelier (2018).

Biographie

Jeunesse et formation

Marina Foïs est née le à Boulogne-Billancourt dans les Hauts-de-Seine, dans une famille soixante-huitarde d'origines russe, juive-égyptienne, allemande et italienne (sarde). Marina Foïs est la fille d'une psychologue et d'un chercheur en physique thermo-nucléaire, installés à Orsay dans l'Essonne,,. Elle possède la double nationalité : française et italienne.

Sa fratrie est constituée de quatre enfants dont elle devient l'aînée : Fabio (1967-1999), polytechnicien, mort dans un accident d'avion en se rendant à une manifestation de voltige aérienne à laquelle il devait participer ; Giulia Foïs (née en 1978), journaliste et chroniqueuse, et Elena Foïs (1976), médecin hospitalier,,.

Elle suit des cours d'art dramatique dès l'âge de 7 ans car elle a décidé d'être actrice, deux ans auparavant,.

À huit ans, Marina est victime d’abus sexuels de la part d’un de ses baby-sitters et cela perturbera son rapport à la féminité, encore à l'âge adulte. La psychanalyse l'aidera à combattre sa dysmorphophobie l'ayant poussée à suivre de nombreux régimes,.

Elle suit des cours de théâtre, notamment ceux de Florent, et se découvre une passion pour la comédie en 1986, après avoir joué dans la pièce de Molière L’École des femmes, mise en scène par son ancien baby-sitter, Jean-Marc Brisset. Elle prend alors des cours par correspondance et obtient son baccalauréat deux ans plus tard.

Les Robins des Bois et Canal + (1996-2001)

En 1996, Marina Foïs rejoint la troupe The Royal Imperial Green Rabbit Company, qui devient par la suite les Robins des Bois. Cette troupe est composée d'élèves du Cours Florent de la classe d'Isabelle Nanty, qui joue d'ailleurs avec eux dans la pièce Robin des Bois, d'à peu près Alexandre Dumas.

C'est cette pièce qui fait remarquer la troupe, dont Marina Foïs, par Dominique Farrugia en 1996. La troupe se voit ainsi offrir de jouer quotidiennement en direct sur la chaîne Comédie ! dans La Grosse Émission pendant deux ans. Pendant cette période, Marina Foïs coécrit de nombreux sketchs avec Pierre-François Martin-Laval et campe des personnages divers et variés, allant de Sophie Pétoncule, d'une stupidité confondante, à la metteuse en scène Marie-Mûre, pédante et autoritaire. Ils continuent l'année suivante leurs apparitions sur Canal+.

En , la comédienne se fait connaître au cinéma en tenant le premier rôle féminin du film La Tour Montparnasse infernale, comédie potache portée par deux autres révélations comiques de Canal+, Éric et Ramzy.

À partir de , Marina et la troupe se libèrent de leurs obligations quotidiennes pour se consacrer de plus en plus au cinéma. Parmi eux, elle devient l'une des actrices les plus actives en jouant dans presque trois films par an.

Progression cinématographique dans la comédie (2002-2006)

En 2002, Marina Foïs fait partie de la distribution de la comédie Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre réalisée par Alain Chabat. Elle tient aussi d'autres petits rôles dans la comédie d'aventure Le Raid, de Djamel Bensalah, et Jojo la frite, de Nicolas Cuche. Enfin, elle fait partie des trois actrices principales de la comédie dramatique Filles perdues, cheveux gras, de Claude Duty. Elle y donne la réplique à Amira Casar et Olivia Bonamy.

En 2003, elle se contente d'une apparition dans la comédie décalée Mais qui a tué Pamela Rose ?, d'Éric Lartigau mais tient le premier rôle féminin de la comédie Bienvenue au gîte, de Claude Duty.

En 2004, elle retrouve les autres membres de la troupe des Robin des Bois pour leur premier projet cinématographique RRRrrrr!!!, sous la direction d'Alain Chabat. La même année, elle tient le second rôle dans la comédie sportive Casablanca Driver, de Maurice Barthélemy ainsi que le premier rôle de la comédie romantique J'me sens pas belle, de Bernard Jeanjean, face à Julien Boisselier. Elle reste dans le registre de la romance pour Un petit jeu sans conséquence, de Bernard Rapp. Enfin, elle fait partie de la distribution de la comédie décalée À boire, de Marion Vernoux.

En 2006, elle est au casting de la nouvelle comédie d'Éric Lartigau, Un ticket pour l'espace et de la comédie romantique Essaye-moi, de son ex-compère Robin des Bois Pierre-François Martin-Laval.

Passage au registre dramatique (2007-2011)

En 2007, Marina Foïs tient le rôle-titre du drame Darling, de Christine Carrière. Cette première performance dans un registre dramatique vaut à l'actrice une nomination au César de la meilleure actrice. À côté, la comédie Le Plaisir de chanter, d'Ilan Duran Cohen, passe en revanche inaperçue[réf. nécessaire].

Elle persiste donc dans le drame en donnant la réplique à Sandrine Bonnaire pour Un cœur simple, de Marion Laine en 2008. La même année, elle retrouve Alain Chabat, mais comme acteur, pour une comédie décalée, La Personne aux deux personnes, réalisée par deux anciens collaborateurs de Canal+, Nicolas et Bruno.

En 2009, elle fait partie de la distribution principale des comédies Le Bal des actrices de Maïwenn, et Le code a changé de Danièle Thompson. Elle se voit également confier un rôle dans une réalisation de Christophe Honoré, Non ma fille tu n'iras pas danser.

En 2010, elle joue dans le thriller L'Immortel, de Richard Berry, sur un scénario adapté de Alexandre de la Patellière et Matthieu Delaporte. Elle évolue aussi dans la comédie adulte Happy Few d'Antony Cordier et enfin retrouve Éric Lartigau pour le film dramatique L'Homme qui voulait vivre sa vie, face à Romain Duris.

En 2011, elle participe au film choral Les Yeux de sa mère, de Thierry Klifa, ainsi qu'au drame social Polisse, de Maïwenn. Cette dernière interprétation lui vaut une deuxième nomination au César de la meilleure actrice.

Tête d'affiche (depuis 2012)

En 2012, Marina Foïs fait face à Mathilde Seigner et Josiane Balasko pour la comédie Maman, réalisée par Alexandra Leclère. Puis en 2013, elle joue le rôle d'une mère idéale pour la comédie familiale Boule et Bill, d'Alexandre Charlot et Franck Magnier. La même année, elle évolue dans la satire 100% cachemire, de Valérie Lemercier.

Suite aux échecs critiques de ces comédies populaires, elle se concentre sur des projets plus confidentiels en 2014 : un second rôle dans la comédie dramatique La Ritournelle, de Marc Fitoussi ; puis des rôles principaux dans le drame sportif Bodybuilder, de Roschdy Zem, et dans la comédie Tiens-toi droite, de Katia Lewkowicz, aux côtés de Noémie Lvovsky et Laura Smet.

En 2015, elle revient vers le grand public avec la comédie Papa ou maman, de Martin Bourboulon. Sur un scénario d'Alexandre de la Patellière et Matthieu Delaporte, elle donne la réplique à Laurent Lafitte. La même année, elle partage l'affiche du drame intimiste Orage avec Sami Bouajila.

Début 2016, elle refuse de participer à la suite de Boule & Bill mais revient pour deux autres : en février, elle est à l'affiche de La Tour de contrôle infernale, d'Éric Judor et, en décembre, elle revient dans Papa ou Maman 2, toujours sous la direction de Martin Bourboulon.

Parallèlement, elle joue aussi dans le drame Pericle il Nero, de Stefano Mordini, ainsi que dans un autre film dramatique dans la même veine que Darling, Irréprochable. Sa prestation lui vaut sa troisième nomination au César de la meilleure actrice.

En 2017, elle est la tête d'affiche du drame L'Atelier, de Laurent Cantet, et tourne sous la direction de l'acteur Gilles Lellouche pour son premier film, Le Grand bain.

Elle est membre du collectif 50/50 qui a pour but de promouvoir l’égalité des femmes et des hommes et la diversité dans le cinéma et l’audiovisuel,.

Elle est choisie pour présenter la 46e cérémonie des César du cinéma en 2021.

Vie personnelle

Après avoir été la compagne pendant 9 ans de Maurice Barthélemy, son compère des Robins des Bois, elle a une relation avec l'acteur Maxime Lefrançois, élu Mister Univers 2010.

Elle devient la compagne du réalisateur Éric Lartigau en 1999,. Le , elle donne naissance à un garçon, Lazare. Celui-ci apparaît dans le film Prête-moi ta main, dans le rôle de Sandro. Il fait également une apparition dans Les Infidèles. Le couple a un deuxième garçon, Georges, né le . Marina vit avec ses enfants dans un atelier dans le IXe arrondissement de Paris et son compagnon en banlieue,,. En mars 2021, ils se séparent.

Par ailleurs, Marina Foïs participe à des événements au profit d'œuvres caritatives comme l'association Agir pour les Enfants du Monde (AEM) qui œuvre pour soutenir les familles et les enfants souffrant de la pauvreté dans le monde. En 2013, elle apparaît dans un spot de l'Agence de la biomédecine pour encourager le don d'organes,.

Filmographie

Cinéma

Courts métrages

  • 1999 : L'Amour déchiré de Yann Piquer
  • 1999 : Rien ne sert de courir de Patrick Bosso
  • 1999 : Triste à mourir d'Alexandre Billon
  • 2000 : Uppercut de Patrice Jourdan et Sören Prévost
  • 2002 : Restauratec de Nicolas et Bruno
  • 2006 : Les hommes s'en souviendront... de Valérie Müller
  • 2012 : Frank-Étienne vers la béatitude de Constance Meyer

Doublage

Télévision

Publicités

  • Voix pour des publicités françaises de la marque Seat (également à la radio)
  • 2017 : publicité Protégeons les humains, pas les frontières de Matthieu Tribes pour le Collectif pour une Nation Refuge (CNR)

Théâtre

Distinctions

  • César 2003 : nomination au César du meilleur espoir féminin pour Filles perdues, cheveux gras
  • Lumières 2008 : nomination au Lumière de la meilleure actrice pour Darling
  • César 2008 : nomination au César de la meilleure actrice pour Darling
  • Lumières 2012 : nomination au Lumière de la meilleure actrice pour Polisse
  • César 2012 : nomination au César de la meilleure actrice pour Polisse
  • Globes de Cristal 2012 : Prix de la meilleure actrice pour Polisse (récompense partagée avec Karin Viard)
  • César 2017 : nomination au César de la meilleure actrice pour Irréprochable
  • Q d'Or 2017 : actrice de l'année
  • César 2018 : nomination au César de la meilleure actrice pour L'Atelier
  • Molières 2019 : Molière de la comédienne dans un spectacle de théâtre public pour Les Idoles

Notes et références

Liens externes

  • Ressources relatives à l'audiovisuel :
    • Allociné
    • (en) AllMovie
    • (en) Internet Movie Database
  • Ressource relative au spectacle :
    • Les Archives du spectacle
  • Portail du cinéma français
  • Portail de l’humour
  • Portail de la télévision française

Ce contenu est mis à disposition selon les termes de Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0

Source : Article Marina Foïs de Wikipédia

Contributeurs : voir la liste

Auteurs associés

DVD

Afficher "Madagascar 2"Afficher "Madagascar 2"Afficher "Une intime conviction"Afficher "Polisse"Afficher "3 x Manon"Afficher "Le Grand bain"Afficher "Papa ou maman"Afficher "MadagascarMadagascar 1"Afficher "L'Homme qui voulait vivre sa vie"Afficher "Boule et Bill, le film"Afficher "Polisse"Afficher "Irréprochable"Afficher "Madagascar 3"Afficher "MadagascarMadagascar 3"