Recherche


Avis de lecteurs

Sorcières (Mona Chollet)

note: 5Tremblez, les sorcières sont de retour ! Victoria, MMC - 31 janvier 2020écoutez

Mona Chollet, journaliste au Monde diplomatique, signe un texte féministe qui arrive à point nommé après l'éclatement de l'affaire Weinstein et les vagues du mouvement #MeToo !

Contrairement à ce que [...]

Cari Mora (Thomas Harris)

note: 4Un retour gagnant Céline - 12 janvier 2020écoutez

Douze ans d'absence pour Thomas Harris mais ça valait le coup, ce roman est vraiment très bien écrit, avec une histoire prenante.
Entre mystère, complot, mafia, etc ... L'histoire est très [...]

Possession (Paul Tremblay)

note: 4Très bon roman Céline - 4 janvier 2020écoutez

Un très bon roman qui inscrit le rite de l'exorcisme et la possession dans un cadre plus moderne. Avec l'influence des médias, etc ...
Ce livre est très prenant, l'histoire évolue [...]

After n° 4
After we rise (Anna Todd)

note: 3De gros rebondissements Céline - 4 janvier 2020écoutez

Ce tome est riche en rebondissements avec de nombreuses révélations qui restent assez bien cohérentes avec l'histoire.
Mais je trouve que par moment, la relation entre Tessa et Hardin est [...]

Erased n° 1 (Kei Sanbe)

note: 3Bonne série mais malheuresement je n'ai pas apprecié Florian - 19 décembre 2019écoutez

Ce manga nous parle d'un protagoniste qui a la faculté de revenir dans le passé quand un événement qui n'est pas bon s'est produit. Puis un soir, il va se [...]

Les riches heures de Jacominus Gainsborough (Rébecca Dautremer)

note: 5WAOUH Victoria, MMC - 13 décembre 2019écoutez

Quelle joie de découvrir un nouvel album de Rebecca Dautremer ! Encore une fois, l'autrice/illustratrice nous livre un véritable bijou d'art et de poésie dans lequel Jacominus, un lapin rêveur [...]

Suzanne

 

Suzanne Tamim, née le 23 septembre 1977 à Beyrouth (Liban), morte assassinée le 28 juillet 2008 à Dubaï (Émirats arabes unis) était une chanteuse et actrice libanaise, devenue célèbre dans le Monde arabe après avoir remporté le grand prix de la populaire émission libanaise Studio el fan en 1996.

Biographie

Elle disparait de la vie publique en 2008 où elle est vue pour la dernière fois au Caire mais les rumeurs rapportent qu'elle vit ensuite dans le quartier résidentiel de Jumeirah à Dubaï[réf. nécessaire].

Carrière musicale

Après avoir gagné une médaille d'or au Studio El Fan (en)[réf. nécessaire], elle est adulée à la fois pour sa beauté et pour sa voix qui mélange airs pop et mélodies classiques arabes[réf. nécessaire]. Le dernier album de Tamim est produit par Alam El Phanen 2002[réf. nécessaire]. Sa dernière chanson, Lovers, enregistrée en 2006, est dédiée à la mémoire de l'ancien premier ministre libanais Rafik Hariri.

Décès et procès pour meurtre

Suzanne Tamim est retrouvée morte dans son appartement de Dubaï, le 28 juillet 2008, le corps transpercé de coups de couteau et la gorge tranchée, apparemment victime d'un meurtre.

Les causes sont mystérieuses et les versions changent, mais de lourdes suspicions pèsent rapidement sur un amant de la chanteuse, le milliardaire Hicham Talaât Moustafa (en), accusé de complicité de meurtre de la chanteuse. Magnat du bâtiment et de l’immobilier, le sénateur Hicham Talaât Moustafa est non seulement un membre influent du parti alors au pouvoir en Égypte, le Parti national démocratique, mais aussi un proche du fils du président égyptien Hosni Moubarak, qu’il secondait à la tête du Comité chargé de la politique du PND.

Hicham Talaât Moustafa se retrouve jugé aux côtés d’un officier retraité de la police égyptienne, Mohsen al-Sukkari (en), ancien membre de la Sécurité d'État égyptienne et employé d'un des hôtels Four Seasons que possède Moustafa en Égypte, qui affirme avoir été payé 2 millions de dollars pour commettre son forfait. L'assassin, qui aurait acheté avec sa carte de crédit le couteau qui lui a servi d’arme du crime, aurait été arrêté au Caire très vite après l’assassinat de la chanteuse à la suite d'une demande conjointe de la police émiratie et d’Interpol.

Le procès, qui s'est ouvert au Caire le 19 octobre 2008, devrait marquer pendant longtemps l’histoire de l’Égypte moderne, tant les liens entre la politique, business et mafia dans cette affaire semblent indissociables.

Les deux coaccusés s'ignorent au cours du procès, durant lequel le magnat égyptien se fait représenter par le célèbre avocat Farid El-Dib. Plaidant non coupable, Hicham Moustafa clame au cours de son procès : « Dieu est mon meilleur défenseur » (« Hassbi Allah wa ni’ma al wakil »).

Ce procès retentissant est toutefois reporté au mois de novembre 2008, après qu'une altercation a éclaté entre les avocats d'un imprésario libanais basé au Caire, Adel Maatouq, et un champion du monde de kick-boxing irako-britannique, Riyad El Azawi, mari de la chanteuse décédée.

Le jeudi 21 mai 2009, le tribunal du Caire condamne les deux hommes à la peine capitale par pendaison pour l'assassinat de Suzanne Tamim. La peine est confirmée en appel le 25 juin de la même année. La condamnation est toutefois annulée pour vice de procédure le 4 mars 2010 par décision de la Cour constitutionnelle suprême, qui ordonne la tenue d'un nouveau procès. Celui-ci débouche sur des condamnations différentes : 15 ans de prison ferme pour Hicham Talaât Moustafa et 28 ans de prison ferme pour Mohsen al-Sokkari[source insuffisante].

Notes et références

Liens externes

  • Portail de la musique
  • Portail du cinéma
  • Portail du monde arabe

Licence Creative Commons Ce contenu est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0

Source : Article Suzanne de Wikipédia

Contributeurs : voir la liste

livres

Afficher "Point et ligne sur plan"