Recherche


Avis de lecteurs

Mille petits riens (Jodi Picoult)

note: 5Racisme à l'américaine FM - 10 juin 2020

Sage-femme expérimentée et appréciée dans un hôpital du Connecticut, Ruth est la seule femme de couleur dans son service. Cela ne lui a jamais posé problème, jusqu’au jour où un [...]

Méthode 15-33 (Shannon Kirk)

note: 4Belle surprise Céline - 9 août 2020

J'ai découvert ce livre totalement par hasard dans un rayon de la médiathèque et j'avoue avoir été agréablement surprise.
Le roman est de très bonne qualité, l'intrigue aussi, on est vite [...]

État de nature (Jean-Baptiste de Froment)

note: 5Une lecture rapide, grinçante et savoureuse. Marie - 11 mai 2020

Fable politique, roman politique d’anticipation…. Plusieurs possibilités s’offrent à nous pour présenter ce court roman écrit par un ancien conseiller d’un président de la République, plus d’un an avant les [...]

Moon Brothers (Sarah Crossan)

note: 4Sortez les mouchoirs Victoria, MMC - 22 juillet 2020

Sarah Crossan nous a habitué à raconter la vie, la vraie, souvent dans ce qu’elle a de plus tragique et continue sur sa lancée avec "Moon Brothers".

Joe Moon, 17 [...]

Le chant d'Achille (Madeline Miller)

note: 4Achille au pied léger FM - 10 juin 2020

Demi-dieu de la mythologie grecque, Achille est l’un des inoubliables personnages de L’Iliade d’Homère. Diplômée de lettres classiques, l’américaine Madeline Miller a relevé le défi de romancer l’histoire d’Achille en [...]

Oh Happy Day (Anne-Laure BONDOUX)

note: 4Suite des échanges épistolaires Victoria, MMC - 22 juillet 2020

A la fin de "Et je danse aussi", notre duo de personnages étaient sur le point de se rencontrer pour la première fois, après des mois assidus de correspondance. On [...]

Samuel Bihan (Le)

 
Samuel Bihan (Le). Source: Wikipedia

Samuel Le Bihan, né le à Avranches (Manche), est un acteur français.

Biographie

Enfance, formation et débuts

Samuel Le Bihan naît à Avranches et grandit à Plougastel-Daoulas (Bretagne) dans un milieu modeste. Jeune, il s’imagine devenir artiste peintre mais, au contact d'un professeur de français, il voit naître le désir de devenir comédien.

C’est en accompagnant des amis au cours Florent qu’il confirme son coup de foudre pour le métier de comédien[réf. nécessaire]. Il passe un an et demi au cours Florent et enchaîne sur un stage de Commedia dell'arte qui l'amène à jouer des spectacles de rue, mélange de travail de clown et mime burlesque où se mêlent jonglage et « crachage de feu ». Ce spectacle l’installe sur le parvis du centre Georges-Pompidou et le conduit à travers l’Europe.

Pour enrichir cette expérience théâtrale, il décide d'apprendre les textes classiques et rejoint l’école de la rue Blanche, puis le Conservatoire national supérieur d'art dramatique (CNSAD). Au bout d’un an, il part à New York, suivre quelques cours en auditeur libre à l'Actors Studio.

Carrière

De retour en France, Samuel Le Bihan intègre en 1994 la troupe de la Comédie-Française. Pendant quatre années, il y défend les textes de Corneille, Racine, Hugo, Kleist, Feydeau et bien d’autres. La ministre française de la Culture de l’époque, Catherine Tasca, lui remet les insignes de chevalier des Arts et des Lettres.

C’est aussi à cette époque que le cinéma le découvre grâce à des réalisateurs comme Régis Wargnier, Bertrand Tavernier, Alain Corneau, et Tonie Marshall. Il quitte alors la Comédie-Française, mais revient très vite au théâtre en incarnant Stanley Kowalski dans la pièce Un tramway nommé Désir, mise en scène par Philippe Adrien avec pour partenaire Caroline Cellier. Pour cette prestation, il est nommé aux Molières dans la catégorie « Jeune espoir ».

Il devient Norbert, l'officier raisonnable de Capitaine Conan, pour lequel il est nommé aux Césars, et qui marque le début de sa carrière cinématographique. Puis viennent Vénus Beauté, pour lequel il obtient le prix Jean-Gabin, et Le Pacte des loups, qui le consacrent aux yeux du public.

Sa carrière est marquée par des comédies populaires, Restons groupésJet SetTrois zéros, le cinéma d’auteur avec Catherine Breillat, Krzysztof Kieślowski, Laëtitia Masson, Émilie Deleuze, Anne Le Ny. Le cinéma de genre marque également son influence avec Total WesternLe Pacte des loups et Fureur, tout comme le polar avec Le Cousin.

En 2004, il collabore pour des productions américaines avec Robert De Niro, Harvey Keitel, Kathy Bates dans Le Pont du roi Saint-Louis, ainsi qu'avec Andie Mac Dowell et Tim Roth dans The Last Sign.

À partir de 2014, il rejoint la distribution de la série Alex Hugo sur France 2 dans laquelle il tient le rôle titre, celui d’un ancien grand flic marseillais qui décide de partir s'isoler dans les montagnes.

Parallèlement, il crée sa maison de production, « Frelon productions », avec laquelle il découvre et produit les spectacles de François-Xavier Demaison dont il est également un des auteurs.

Engagements

  • En 2005-2006, Samuel Le Bihan est parrain de l'opération caritative Novembre en enfance.
  • [Quand ?] il s’engage auprès de l'association Action contre la faim en tant qu’administrateur, ce qui l’amène au Darfour, au Liberia, Haïti et en Mongolie, d’où il revient à chaque fois avec des reportages écrits ou filmés expliquant l’état d’urgence. Dans le cadre de l'émission Envoyé Spécial de France 2, il part 12 jours en Mongolie en 2008 avec le photographe Richard Aujard. Il en tire un documentaire, Nomad's Land où il assure en voix off un commentaire qu'il a écrit lui-même. Ce documentaire a pour but de sensibiliser à la pauvreté de ce pays.
  • En 2014, il crée « Earthwake » avec les anciens dirigeants d’Action contre la faim : association qui a pour vocation de lutter contre le fléau des pollutions plastiques sur les continents et les océans et pour laquelle il interviendra en décembre 2015 lors de la COP 21. Lors de cette conférence TEX 2016, Samuel Le Bihan évoque la transformation de sacs plastiques en produits pétroliers en attendant l'arrivée en force des Nouvelles Énergies. 
  • Parrain de nombreuses associations et père d’un enfant autiste, il fonde avec Florent Chapel en 2018 la plate-forme Autisme Info Service qui vise à informer et accompagner les personnes autistes et l’ensemble de la société civile au sujet de l'autisme,. Il publie par ailleurs dans la même période le livre Un bonheur que je ne souhaite à personne, qui parle de sa relation avec sa fille autiste.

Vie privée

Il est père d'un garçon, Jules, né en 1995, de son union l'actrice Patricia Franchino.

Il a eu une relation avec Daniela Beye de 2002 à 2015 ; ils ont eu une fille, Angia, autiste, née en .

Depuis 2016, il a une relation avec Angie Vu Ha qui est DJ, mannequin, actrice et productrice. Ils ont ensemble une fille, Emma-Rose, née le .

Filmographie

Cinéma

  • 1991 : Sale comme un ange de Catherine Breillat
  • 1992 : Promenades d'été de René Féret
  • 1993 : La Place d'un autre de René Féret
  • 1994 : Le Fusil de bois de Pierre Delerive
  • 1994 : Trois Couleurs : Rouge de Krzysztof Kieślowski
  • 1996 : Une femme française de Régis Wargnier
  • 1996 : Capitaine Conan de Bertrand Tavernier
  • 1997 : Le Cousin de Alain Corneau
  • 1998 : Restons groupés de Jean-Paul Salomé
  • 1998 : Les années volées de Fernando Colomo
  • 1998 : À vendre de Laetitia Masson
  • 1999 : Vénus beauté (institut) de Tonie Marshall
  • 1999 : Peau neuve de Émilie Deleuze
  • 2000 : Jet Set de Fabien Onteniente
  • 2000 : Total Western de Éric Rochant
  • 2001 : Le Pacte des loups de Christophe Gans
  • 2002 : Trois zéros de Fabien Onteniente
  • 2002 : La Mentale de Manuel Boursinhac
  • 2002 : À la folie... pas du tout de Lætitia Colombani
  • 2002 : Une affaire privée de Guillaume Nicloux
  • 2003 : Fureur de Karim Dridi
  • 2004 : Pour le plaisir de Dominique Deruddere
  • 2004 : Le Pont du roi Saint-Louis de Mary McGuckian
  • 2005 : Le dernier signe de Douglas Law
  • 2006 : Le Passager de l'été de Florence Moncorgé-Gabin
  • 2006 : Exes de Martin Cognito
  • 2007 : Frontière(s) de Xavier Gens
  • 2007 : El hombre de arena de José Manuel González
  • 2008 : Des poupées et des anges de Nora Hamdi
  • 2008 : Disco de Fabien Onteniente
  • 2008 : Mesrine : l'instinct de mort de Jean-François Richet
  • 2012 : Une nuit de Philippe Lefebvre
  • 2012 : Cornouaille d'Anne Le Ny
  • 2013 : Voyage sans retour de François Gérard
  • 2014 : Les Yeux jaunes des crocodiles de Cécile Telerman

Télévision

  • 1988 : La Chaîne (feuilleton télévisé) de Claude Faraldo
  • 1989 : Les Enquêtes du commissaire Maigret, épisode : Tempête sur la Manche d'Édouard Logereau
  • 1993 : Maigret, épisode : Maigret et l'homme du banc de Étienne Périer
  • 1998 : L'Amour à vif (téléfilm) de Jean-Pierre Améris
  • 2004 : 93, rue Lauriston (téléfilm) de Denys Granier-Deferre
  • 2009 : Claude Gueux (téléfilm) de Olivier Schatzky
  • 2009 : Braquo (saison 1) de Olivier Marchal et Frédéric Schoendoerffer
  • 2010 : Obsession(s) (téléfilm) de Frédéric Tellier
  • 2010 : En apparence (téléfilm) de Benoît d'Aubert
  • 2011 : Braquo (saison 2) de Éric Valette et Philippe Haïm
  • 2011 : Le Piège afghan (téléfilm) de Miguel Courtois
  • 2013 : Le Général du roi (téléfilm) de Nina Companeez
  • 2014-.... : Alex Hugo (série) de Pierre Isoard, Olivier Langlois et Muriel Aubin
  • 2014 : 44, à la lumière de l'aube (documentaire) de Jean-Christophe Rosé (narrateur)
  • 2014 : La Dernière Échappée (téléfilm) de Fabien Onteniente
  • 2014 - 2015 : Frères d'armes, série télévisée historique de Rachid Bouchareb et Pascal Blanchard : présentation d'Ouassini Bouarfa
  • 2016 : La Femme aux cheveux rouges (téléfilm) de Thierry Peythieu
  • 2018 : Les Ombres du passé (téléfilm) de Denis Malleval
  • 2019 : Ils étaient dix (série)

Doublage

  • 2006 : Cars de John Lasseter et Joe Ranft : Chick Hicks
  • 2017 : Cars 3 de Brian Fee : Chick Hicks

Publicité

  • 2014 : Publicité pour « Brut (en) » de Fabergé (eau de toilette).

Clip

  • 1989 : Nom mais qu'est-ce que tu crois ?, chanson de Jackie Quartz.
  • 2004 : Qui suis je ?, clip pour Kool Shen, réalisé par John Gabriel Biggs

Théâtre

Auteur

  • 2005 : A story pour les gens qui believe in dreams (Demaison s'évade) de François-Xavier Demaison, Samuel Le Bihan, Mickaël Quiroga, Éric Théobald, mise en scène Éric Théobald, Théâtre des Mathurins
  • 2007 : Demaison s'envole de Samuel Le Bihan, Mickaël Quiroga, Éric Théobald, mise en scène Éric Théobald, Casino de Paris

Comédien

  • 1993 : La Mégère apprivoisée de William Shakespeare, mise en scène Jérôme Savary, Théâtre national de Chaillot, Théâtre national de Nice
  • 1994 : Le Prince de Hombourg de Heinrich von Kleist, mise en scène Alexander Lang, Théâtre Mogador, Salle Richelieu
  • 1995 : Le Prince de Hombourg de Heinrich von Kleist, mise en scène Alexander Lang, Salle Richelieu
  • 1995 : Occupe-toi d'Amélie de Georges Feydeau, mise en scène Roger Planchon, Comédie-Française, Salle Richelieu
  • 1998 : Le Ping-pong d'Arthur Adamov, mise en scène Gilles Chavassieux, Théâtre du Vieux-Colombier
  • 1999 : Un tramway nommé Désir de Tennessee Williams, mise en scène Philippe Adrien, Théâtre de l'Eldorado
  • 2004 : Brooklyn Boy de Donald Margulies, mise en scène Michel Fagadau, Comédie des Champs-Élysées
  • 2009 : Parole et Guérison de Christopher Hampton, mise en scène Didier Long, Théâtre Montparnasse
  • 2011 : Hollywood de Ron Hutchinson, mise en scène Daniel Colas, Théâtre Antoine
  • 2012 : Hollywood de Ron Hutchinson, mise en scène Daniel Colas, Théâtre du Gymnase Marie-Bell
  • 2012 : Inconnu à cette adresse de Kressmann Taylor, mise en scène Michèle Lévy-Bram, Théâtre Antoine
  • 2012 : Festen la suite de Thomas Vinterberg, mise en scène Daniel Benoin, Théâtre national de Nice, Théâtre des Célestins, Théâtre du Rond-Point
  • 2013 : Hollywood de Ron Hutchinson, mise en scène Daniel Colas, tournée
  • 2013 : Mensonges d’États de Xavier Daugreilh, mise en scène Nicolas Briançon, Théâtre de la Madeleine
  • 2017 : Les discours dans une vie de Laurent Chalumeau, mise en scène Jérémie Lippmann, Théâtre de l'Oeuvre

Distinctions

Récompenses

  • 1999 : Prix Jean-Gabin
  • Festival international de Carthage 2008 : Meilleur acteur dans un second rôle pour El hombre de arena
  • Prix Adami de l’artiste citoyen 2019

Nominations

  • César 1997 : César du meilleur espoir masculin pour Capitaine Conan
  • Molières 1999 : Molière de la révélation théâtrale pour Un tramway nommé Désir

Décoration

  • [Quand ?] : chevalier des Arts et des Lettres[réf. souhaitée]

Voir aussi

Bibliographie

  • Un bonheur que je ne souhaite à personne, Flammarion, 2018
  • Propos recueillis par Élisabeth Perrin, « Ma rencontre avec Nicoletta fut formidable », Le Républicain Lorrain, Groupe Républicain Lorrain Communication, Woippy, , p.21, (ISSN 0397-0639)

Notes et références

Liens externes

  • Ressources relatives à l'audiovisuel :
    • Allociné
    • (en) AllMovie
    • (en) Internet Movie Database
  • Ressource relative au spectacle :
    • Les Archives du spectacle
  • Portail du cinéma français
  • Portail de la réalisation audiovisuelle
  • Portail du théâtre
  • Portail de la télévision française

Ce contenu est mis à disposition selon les termes de Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0

Source : Article Samuel Bihan (Le) de Wikipédia

Contributeurs : voir la liste

DVD

Afficher "Cars Cars 3"