Recherche


Avis de lecteurs

État de nature (Jean-Baptiste de Froment)

note: 5Une lecture rapide, grinçante et savoureuse. Marie - 11 mai 2020

Fable politique, roman politique d’anticipation…. Plusieurs possibilités s’offrent à nous pour présenter ce court roman écrit par un ancien conseiller d’un président de la République, plus d’un an avant les [...]

Des hommes justes (Ivan Jablonka)

note: 5Un livre juste FM - 22 février 2020

Quand on est un homme, comment être ou devenir "un mec bien" ? C'est la question qui sous-tend cette analyse percutante des inégalités de genre qui portent préjudice aux femmes [...]

Briser le silence (Murielle Bolle)

note: 3Touchant et sinistre Céline - 1 mars 2020

Un récit que je trouve à la fois touchant et scandaleux.
D'un coté, quand on lit le récit de cette femme qui a vécu toute sa vie dans l'ombre de [...]

Le chant d'Achille (Madeline Miller)

note: 4Achille au pied léger FM - 10 juin 2020

Demi-dieu de la mythologie grecque, Achille est l’un des inoubliables personnages de L’Iliade d’Homère. Diplômée de lettres classiques, l’américaine Madeline Miller a relevé le défi de romancer l’histoire d’Achille en [...]

Les simples (Yannick Grannec)

note: 5La bétise des hommes peut prendre plusieurs visages Marie - 11 mai 2020

S’échapper quelques heures en Provence à la fin du 16ème siècle. Se retrouver au cœur de Notre-Dame du Loup, cette petite communauté de bénédictines où il fait bon vivre entre [...]

Horrorstör (Grady Hendrix)

note: 5Gros gros coup de coeur Michèle - 27 juin 2020

Emprunté par hasard grâce à sa couverture originale, sa présentation l'est tout autant. L'histoire est digne d'un Stephen King, des passages sont bien angoissants, d'autres plus drôles. A découvrir absolument [...]

Xavier Beauvois

 
Xavier Beauvois. Source: Wikipedia

Xavier Beauvois, né le à Auchel (Pas-de-Calais), est un acteur, réalisateur et scénariste français.

Biographie

Xavier Beauvois est le fils de Francis, préparateur en pharmacie, et de Gabrielle Chovaux, professeur de couture et conseillère municipale socialiste, installés dans le Pas-de-Calais (Aire-sur-la-Lys). Le jeune garçon découvre le cinéma grâce à l'historien du cinéma Jean Douchet, venu faire une conférence à Calais. Beauvois abandonne le lycée en classe de terminale, s'installe à Paris, multiplie les rencontres et échoue au concours de l'IDHEC (devenue aujourd'hui la Fémis). Autodidacte, le cinéaste déclarera que son échec au concours n'avait pas remis en question son désir de faire des films, rajoutant que ce qu'on lui avait alors demandé « n'avait rien à voir avec l'art de faire son film. Ne pas être à la hauteur m'était absolument indifférent » (le cinéaste est depuis retourné à la Fémis en tant qu'intervenant professionnel, pour y enseigner la direction d'acteurs).

Xavier Beauvois parvient alors à obtenir un agent, en la personne de Dominique Besnehard, fait la connaissance de Serge Daney et obtient une bourse de pensionnaire à l'Académie de France à Rome en cinéma. Il devient stagiaire mise en scène sur Mon cas, du cinéaste Manoel de Oliveira, et réalise en 1986 son premier court métrage, intitulé Le Matou. Il continue le travail d'assistanat les années suivantes, notamment sur Les Innocents d'André Téchiné, réalise des reportages pour M6 et commence l'écriture de son premier long métrage, Nord, sorti en 1991. Xavier Beauvois interprète le rôle principal de ce film en grande partie autobiographique. Le film obtient un certain succès auprès de la critique, est nommé à deux reprises aux Césars (meilleur premier film et meilleur espoir masculin) et remporte le prix Jean-Vigo.

Son deuxième long métrage, N'oublie pas que tu vas mourir, obtient le prix du jury au Festival de Cannes 1995. Pour le film, Xavier Beauvois ira jusqu'à se faire arrêter par la police et à s'engager à Mostar parmi les combattants pour documenter son travail. Les Cahiers du cinéma, qui avaient défendu son premier film à sa sortie, confirment leur jugement et comptent Beauvois parmi « les rares cinéastes d’importance issus du "jeune cinéma français" des années 1990 ».

Parallèlement, Beauvois poursuit une carrière de comédien, entamée sur quelques courts métrages, en tournant sous la direction de Jacques Doillon (Ponette), de Bernard-Henri Lévy (Le Jour et la Nuit) ou de Philippe Garrel (Le Vent de la nuit). Son troisième film, Selon Matthieu, réunit Benoît Magimel et Nathalie Baye. Cette dernière tient le rôle principal de son quatrième long métrage, Le Petit Lieutenant, qui obtient cinq nominations aux Césars, dont celle du meilleur réalisateur.

Son cinquième long métrage, Des hommes et des dieux, inspiré de l'assassinat des moines de Tibhirine en Algérie en 1996 est présenté au Festival de Cannes 2010 où il reçoit un accueil très chaleureux de la part de la critique et décroche le Grand prix du festival. Ce film dramatique qui reçoit un grand nombre de prix et de distinctions le révèle au grand public et le met sur le devant de la scène.

En 2013, il réalise La Rançon de la gloire, une comédie ayant pour prétexte le vol du cercueil de Charlie Chaplin afin d'obtenir une rançon, avec, notamment, Benoît Poelvoorde. Le tournage se déroule en Suisse, principalement à Vevey et sur la Riviera vaudoise. Plusieurs scènes ont été tournées au Manoir de Ban, où Charlie Chaplin passa les vingt-quatre dernières années de sa vie. Ce film est un échec commercial.

Engagements

En , il cosigne l'appel des psychanalystes contre Marine Le Pen publié dans Médiapart qui décrit le Front national comme un avatar du « courant contre-révolutionnaire » qui fut au pouvoir « sous l’Occupation nazie ». Celui-ci menacerait « l’état de droit », « la liberté d’opinion et celle de la presse ».

En , Beauvois a soutenu la pétition de la société des Réalisateurs de Films pour protéger le réalisateur ukrainien en prison, Oleh Sentsov.

En , à la suite de la démission de Nicolas Hulot, il signe avec Juliette Binoche la tribune contre le réchauffement climatique intitulée « Le plus grand défi de l'histoire de l'humanité », qui parait en une du journal Le Monde, avec pour titre L'appel de 200 personnalités pour sauver la planète.

Vie privée

Il est marié à Marie-Julie Maille, une monteuse et coscénariste,.

Filmographie

Cinéma

Comme acteur

Comme réalisateur

Comme scénariste

Télévision

Distinctions et nominations

Nord :

  • Césars 1993 : nominations aux César de la meilleure première œuvre et du meilleur espoir masculin.

N'oublie pas que tu vas mourir :

  • Festival de Cannes 1995 : prix du Jury
  • Prix Jean-Vigo en 1995

Selon Matthieu :

  • Mostra de Venise 2000 : sélection officielle

Le Petit lieutenant :

  • César 2006 : César de la meilleure actrice pour Nathalie Baye, nominations aux César du meilleur film, meilleur réalisateur et meilleur scénario original

Des hommes et des dieux

  • Festival de Cannes 2010 : Grand Prix du jury
  • César 2011 : César du meilleur film, nominations aux César du meilleur film, meilleur réalisateur et meilleur scénario original.

Notes et références

Voir aussi

Liens externes

  • Ressources relatives à l'audiovisuel :
    • Allociné
    • (en) AllMovie
    • (en) Internet Movie Database
  • Portail du cinéma français
  • Portail de la réalisation audiovisuelle
  • Portail du Nord-Pas-de-Calais
  • Portail de la télévision française

Ce contenu est mis à disposition selon les termes de Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0

Source : Article Xavier Beauvois de Wikipédia

Contributeurs : voir la liste

Auteurs associés

DVD

Afficher "Les Gardiennes"Afficher "Nord"Afficher "Les gardiennes"Afficher "Selon Matthieu"Afficher "Des hommes et des dieux"Afficher "Villa Amalia"Afficher "L'Amour est une fête"Afficher "Hommes et des dieux (Des)"Afficher "Un beau soleil intérieur"Afficher "Le Caméléon"

livres

Afficher "Des hommes et des dieux"