Recherche


Avis de lecteurs

Les soeurs Mitford enquêtent
L'assassin du train (Jessica Fellowes)

note: 5A cup of tea ? FM - 10 juin 2020

Dans l’Angleterre des années 1920, Louisa est une jeune femme pauvre que son oncle s’apprête à prostituer. Parvenant à échapper à son emprise, elle va réussir à se faire [...]

Petit Poilu n° 21
Chandelle-sur-Trouille (Pierre Bailly)

note: 5Très bien pour aborder la difference Brigitte - 29 juin 2020

Permet d'aborder le thème des migrants, à mots couverts. Tout en douceur, les auteurs abordent les sujets de la guerre (mais sans montrer aucun assaillant ni aucune victime, très fort [...]

Les Radley (Matt Haig)

note: 4Entretien avec des vampires Michèle - 27 juin 2020

Je m'attendais à un livre un peu plus sanglant et moins adolescent mais finalement j'ai adoré l'histoire de cette famille dont les non dits les tuent à petit feu...
Il [...]

Mille petits riens (Jodi Picoult)

note: 5Racisme à l'américaine FM - 10 juin 2020

Sage-femme expérimentée et appréciée dans un hôpital du Connecticut, Ruth est la seule femme de couleur dans son service. Cela ne lui a jamais posé problème, jusqu’au jour où un [...]

État de nature (Jean-Baptiste de Froment)

note: 5Une lecture rapide, grinçante et savoureuse. Marie - 11 mai 2020

Fable politique, roman politique d’anticipation…. Plusieurs possibilités s’offrent à nous pour présenter ce court roman écrit par un ancien conseiller d’un président de la République, plus d’un an avant les [...]

Je suis fille de rage (Jean-Laurent Del Socorro)

note: 5Roman historique passionnant Michèle - 27 juin 2020

Durant la guerre de Sécession, plusieurs protagonistes racontent ce qu'ils vivent, avec différents points de vue : les Confédérés contre l'Union et les esclaves. Abraham Lincoln se bat contre ses [...]

Jean Becker

 
Jean Becker. Source: Wikipedia

Jean Becker est un réalisateur et scénariste français, né le à Paris.

Biographie

Fils du cinéaste Jacques Becker, Jean Becker commence sa carrière en tant que stagiaire dans le film de son père, Touchez pas au grisbi en 1953, film qui contribue à relancer la carrière de Jean Gabin. Ce film contribuera également à lancer la carrière cinématographique de Lino Ventura. Il reste assistant-réalisateur des films de Jacques Becker pour Montparnasse 19 (1958) et Le Trou (1959). Il est aussi assistant-réalisateur pour Julien Duvivier et Henri Verneuil.

Son père meurt juste après avoir fini Le Trou, et Jean Becker se lance dans l'aventure de la réalisation avec Un nommé La Rocca avec Jean-Paul Belmondo (1961), qu'il emploiera dans Échappement libre et Tendre Voyou. Ces films obtiendront des succès commerciaux. En 1963, il réalise un court métrage, Signé Berthe et Blanche, avec Gaby Morlaix, Suzanne Dehelly, Vic Laurens.

Après avoir réalisé les épisodes de la série télévisée à succès Les Saintes chéries et Pas de caviar pour tante Olga, incursion inattendue dans le comique farfelu, il fait une pause de près de vingt ans, pendant lesquels il devient "un stakhanoviste du film publicitaire" (dixit Le Monde ), avant de revenir derrière la caméra pour réaliser L'Été meurtrier, d'après le roman de Sébastien Japrisot, avec Isabelle Adjani et Alain Souchon (1983). Le film est un grand succès critique et commercial. Japrisot scénarisa ensuite Les Enfants du marais et Un crime au paradis.

En 1986, Jean Becker obtient le César du meilleur film publicitaire pour Le Clemenceau, une publicité pour la Citroën Visa GTI tournée sur le porte-avions Clemenceau, sur une idée de Jacques Séguéla.

Depuis le succès public et critique d'Élisa avec Vanessa Paradis et Gérard Depardieu, Becker tourne régulièrement avec les mêmes acteurs, entre autres, Jacques Villeret, Suzanne Flon et André Dussollier pour les succès Les Enfants du marais (avec Michel Serrault), Un crime au paradis (avec Josiane Balasko), reprise du film La Poison de Sacha Guitry, et Effroyables jardins (avec Thierry Lhermitte et Benoît Magimel) d'après le livre éponyme de Michel Quint.

En 2005, il est président du jury au Festival du cinéma russe à Honfleur.

Il a fait tourner Daniel Auteuil et Jean-Pierre Darroussin dans Dialogue avec mon jardinier, sorti en 2007. Puis c'est au tour d'Albert Dupontel de tenir le rôle principal de Deux Jours à tuer où il partage l’affiche avec Marie-Josée Croze et Pierre Vaneck.

En , il tourne La tête en friche, dans sa patrie de la Charente-Maritime, avec Gérard Depardieu et Gisèle Casadesus.

Le film suivant, Bienvenue parmi nous, est un échec et ne fut pas montré à la presse.

Puis en 2014, c'est la chronique hospitalière Bon Rétablissement !, qui est un succès mitigé même si le cinéaste atteint la première place au box-office hebdomadaire.

Son dernier film, tourné en 2017, est Le Collier rouge, adaptation du roman homonyme de Jean-Christophe Rufin.

Thématiques

Une constante dans ses films est de montrer une France non-parisienne, qu'elle soit des petites villes, rurale ou maritime. Une section définie par « les braves gens » et la « vieille France », habituellement méprisée au cinéma. Cela lui est reproché par un pan de la critique, notamment le site Critikat,, qui y voit une nostalgie passéiste et fantasmée avec un clivage Paris/Province.

Vie privée et famille

Jean Becker est le fils du réalisateur Jacques Becker dont il fut l'assistant-réalisateur. Il est le frère d'Étienne Becker et de Sophie Becker (épouse de Pierre Vaneck). Il est le grand-oncle d'Aurélie Vaneck et de Thibaud Vaneck. Son fils est Louis Becker, qui produit tous les films de son père depuis Effroyables jardins.

Filmographie

Réalisateur

Courts métrages

  • 1991 : Contre l'oubli, court métrage collectif

1963 : Signé Berthe et Blanche

Longs métrages

Télévision

Assistant réalisateur

Palmarès

Distinction

  • 1986 : César du meilleur film publicitaire pour Le Clemenceau

Sélections et nominations

  • Sélectionné en compétition au festival de Cannes 1983 pour L'Été meurtrier
  • César du cinéma :
    • 1984 : Nommé dans les catégories meilleur film et meilleur réalisateur pour L'Été meurtrier
    • 2000 : Nommé dans les catégories meilleur film et meilleurs réalisateur pour Les Enfants du marais
    • 2009 : Nommé dans la catégorie meilleure adaptation avec Éric Assous et François d'Épenoux pour Deux Jours à tuer
  • Prix Jacques-Prévert du scénario 2009 : Nommé dans la catégorie adaptation avec Éric Assous pour Deux Jours à tuer

Résultats au box-office

Honneurs

  • Le , il est élevé au rang d'Officier de la Légion d'Honneur, il est décoré le ,.
  • Président d'honneur d'Un réalisateur dans la ville, en 2010 à Nîmes, festival parrainé par Carole Bouquet et Gérard Depardieu.
  • Président du jury à la 20e édition du Festival du cinéma russe à Honfleur.

Notes et références

Annexes

Liens externes

  • Ressources relatives à l'audiovisuel :
    • Allociné
    • (en) AllMovie
    • (en) Internet Movie Database


  • Portail du cinéma français
  • Portail de la réalisation audiovisuelle
  • Portail de Paris

Ce contenu est mis à disposition selon les termes de Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0

Source : Article Jean Becker de Wikipédia

Contributeurs : voir la liste

Auteurs associés

DVD

Afficher "Les Enfants du marais"Afficher "L'Eté meurtrier"Afficher "Le Collier rouge"Afficher "Le Collier rouge"Afficher "Effroyables jardins"Afficher "Bon rétablissement"Afficher "La tête en friche"Afficher "Bienvenue parmi nous"Afficher "Deux Jours à tuer"Afficher "Un crime au paradis"