Recherche


Avis de lecteurs

Cari Mora (Thomas Harris)

note: 4Un retour gagnant Céline - 12 janvier 2020écoutez

Douze ans d'absence pour Thomas Harris mais ça valait le coup, ce roman est vraiment très bien écrit, avec une histoire prenante.
Entre mystère, complot, mafia, etc ... L'histoire est très [...]

La Maison allemande (Annette Hess)

note: 5[livre numérique] Un roman de mémoire et d'émancipation FM - 22 février 2020écoutez

Situé au début des années 60 en Allemagne, ce roman nous attache au parcours d’une jeune femme, Eva. Fille d’aubergistes, elle est devenue traductrice, notamment du polonais. Cette compétence la [...]

Erased n° 1 (Kei Sanbe)

note: 3Bonne série mais malheuresement je n'ai pas apprecié Florian - 19 décembre 2019écoutez

Ce manga nous parle d'un protagoniste qui a la faculté de revenir dans le passé quand un événement qui n'est pas bon s'est produit. Puis un soir, il va se [...]

Le royaume de Pierre d'Angle n° Tome 1
L'art du naufrage (Pascale Quiviger)

note: 5De la mer à la terre Victoria, MMC - 18 janvier 2020écoutez

Après plusieurs années à voguer sur les mers, le prince Thibaut rentre sur sa terre natale, le Royaume de Pierre d'Angle, réputé neutre et paisible. Une apparence bien trompeuse à [...]

Circé (Madeline Miller)

note: 5Vous reprendrez bien un peu de mythologie grecque ? Victoria, MMC - 19 décembre 2019écoutez

De Circé, on retient en général qu’elle est cette magicienne transformant en cochons les compagnons d’Ulysse dans l’Odyssée. En la plaçant au cœur de son récit, Madeline Miller lui redonne [...]

Titan Noir (Florence Aubry)

note: 5La vérité sur les parcs aquatiques Victoria, MMC - 13 décembre 2019écoutez

A travers deux récits croisés, Florence Aubry s'inspire du documentaire "Blackfish" sur l'orque tueuse Tilikum pour dénoncer les conditions de captivité des animaux dans les parcs maritimes à thème.
A la [...]

Alexandre Tharaud

 
Alexandre Tharaud. Source: Wikipedia

Alexandre Tharaud, né à Paris le , est un pianiste français.

Biographie

Né à Paris, Alexandre Tharaud découvre la scène grâce à sa mère (professeur de danse) et son père (patron d'un garage Citroën). Ce dernier lui fait faire de la figuration dans les théâtres du nord de la France, où la famille passe de nombreux week-ends. À l'initiative de ses parents, il entame l'étude du piano à l'âge de cinq ans et rencontre au Conservatoire du 14e arrondissement celle qui devient son professeur, Carmen Taccon-Devenat, une élève de Marguerite Long. Il déclare d'elle qu'elle lui a « donné des leçons de vie » et lui a appris à « respirer physiquement en faisant parler le piano. » Il entre au Conservatoire de Paris à 14 ans où il remporte un premier prix de piano dans la classe de Germaine Mounier à l'âge de dix-sept ans. Il se perfectionne avec Théodore Paraskivesco et reçoit les conseils de Claude Helffer, Leon Fleisher et Nikita Magaloff. En 1987, il est lauréat du Concours international Maria-Canals à Barcelone et, un an plus tard, du concours Città di Senigallia en Italie. En 1989, il reçoit le 2e prix au Concours international de Munich. Sa carrière se développe rapidement en Europe puis en Amérique du Nord et au Japon. Après plusieurs années sur le label Harmonia Mundi, Alexandre Tharaud signe en 2009 un contrat d'exclusivité chez Erato.

Conseiller musical de la série de concerts de la Bibliothèque nationale de France à partir de 1997, il accorde une place importante à la musique de chambre, qu'il pratique avec le pianiste Michel Dalberto, le quatuor Ébène, le flûtiste Philippe Bernold et le violoncelliste Jean-Guihen Queyras[réf. nécessaire].

À ceux qui l'interrogent sur la pertinence de jouer au piano de la musique initialement écrite pour clavecin, il répond ne pas être sûr que l'« authenticité passe par un instrument donné ». Il s'inscrit ainsi dans la lignée des pianistes du XXe siècle comme Yvonne Lefébure ou Marcelle Meyer qui ont défendu et contribué à faire connaître le répertoire du XVIIe siècle et du XVIIIe siècle, en l'interprétant au piano.

Alexandre Tharaud est parrain des associations Le Refuge — qui vient en aide aux jeunes homosexuels rejetés par leurs familles — et Fa Si-La différence, qui souhaite ouvrir les concerts de musique classique aux personnes autistes ou handicapées mentales. Il est également membre d'honneur de l'association Barbara. En 2011, il signe la tribune parue dans le journal Le Monde réclamant la dépénalisation universelle de l'homosexualité.

Il est attaché à la ville de Perros-Guirec, où résidaient ses grands-parents et où il a fréquemment séjourné.

Méthode de travail

Il refuse d'avoir un piano chez lui au risque de préférer le plaisir du déchiffrage et de l'improvisation à la nécessité d'un travail rigoureux. Il déclare aller systématiquement chez des amis pour travailler : « C'est en creusant, en raclant ces failles que je dois trouver des solutions pour parvenir aux couleurs que je cherche. Pour progresser. Par la suite, en concert, le fétichisme de l'instrument devient relativement secondaire, tellement j'ai l'habitude de dialoguer avec tout type de piano. » Il compose également, mais préfère garder cette activité en second plan.

Collaborations

Après l'enregistrement des Concertos italiens de Bach, il est contacté en 2006 par Bartabas. Celui-ci lui propose de jouer ces concertos lors de son spectacle équestre aux Nuits de Fourvière à Lyon. Alexandre Tharaud déclare avoir eu la crainte de ne pouvoir se concentrer à cause du bruit des sabots et ajoute « la rencontre fut d’une telle violence, d’une intensité unique et d’un silence absolu. » Dès lors, la découverte de ce qu'il désigne lui-même comme « un vertige, un étrange ballet », le conduit à collaborer à d'autres expériences scéniques qui se succéderont, plus ou moins drolatiques ; il interprète sur scène une chanson de Barbara accompagné au piano par Bénabar.

En 2009, il se produit avec François Morel dans un spectacle consacré à Erik Satie. Avec le comédien et la chanteuse Juliette, il organise une journée Satie à la Cité de la musique, filmée pour France Télévisions.

Il collabore avec la réalisatrice et metteur en scène australienne Elise McLeod pour les clips vidéo Couperin, Tic toc choc et Chopin, Préludes opus 28.

En 2012, il participe au film Amour de Michael Haneke dans lequel il joue son propre rôle, avec comme partenaires Jean-Louis Trintignant, Emmanuelle Riva et Isabelle Huppert.

Il collabore à plusieurs reprises avec le compositeur français Thierry Pécou en donnant la première mondiale de son premier concerto pour piano en au Théâtre des Champs-Élysées.

Le il accompagne Natalie Dessay pour l'interprétation de Perlimpinpin de Barbara, lors de l'hommage national rendu aux victimes des attentats du 13 novembre, aux Invalides.

En juillet 2017, il crée avec Juliette Binoche le spectacle Vaille que vivre (Barbara), inspiré par le livre Il était un piano noir…, Mémoires interrompus de Barbara, en hommage à la chanteuse disparue en 1997, présenté dans la cour du Lycée Saint-Joseph lors de la 71e édition du Festival d'Avignon.

Distinctions

Récompenses

Alexandre Tharaud a reçu plusieurs récompenses pour ses enregistrements, dont le Grand Prix de l'Académie Charles-Cros pour son interprétation des œuvres de Francis Poulenc (1997), puis pour celle des œuvres de Maurice Ravel (2003). Son enregistrement des suites en la et en sol de Jean-Philippe Rameau a été plébiscité par la critique (Choc du Monde la Musique, ffff Télérama), tout comme celui consacré à des sonates pour clavier de Domenico Scarlatti paru en 2011 (Diapason d'or Arte, Choc de Classica).

En 2012 il est soliste instrumental de l'année aux Victoires de la musique classique et en 2013, c'est la Victoire pour l'enregistrement de l'année qui lui échoit, en récompense de son CD Le Bœuf sur le toit.

Décorations

En 2009, il est nommé Chevalier dans l'Ordre des Arts et des Lettres par le Ministère de la Culture. Il est promu au grade de commandeur le .

Répertoire

Son répertoire s'étend de Jean-Sébastien Bach à Mauricio Kagel avec une certaine prédilection pour Emmanuel Chabrier et Francis Poulenc. Ses enregistrements chez Harmonia Mundi sont essentiellement de la musique pour piano seul et, dans une moindre mesure, de la musique de chambre. Il a enregistré avec Jean-Guihen Queyras la sonate pour arpeggione de Schubert et les sonates pour piano et violoncelle de Debussy et Poulenc.

Discographie

Piano solo

  • Bach, Variations Goldberg (Erato - 2015)
  • Autograph (Erato - 2013), récital des "bis" préférés du pianiste
  • Scarlatti, Sonates (Erato - 2011)
  • Chopin, Journal intime (Erato - 2010)
  • Erik Satie, Avant-dernières pensées (Harmonia Mundi - 2009)
  • Chopin, Préludes (Harmonia Mundi - 2008)
  • Couperin, Tic Toc Choc (Harmonia Mundi - 2007)
  • Chopin, Valses (Harmonia Mundi - 2006)
  • Bach, Concertos italiens (Harmonia Mundi - 2005)
  • Ravel, Intégrale de l'oeuvre pour piano (Harmonia Mundi - 2003)
  • Rameau, Nouvelles suites (Harmonia Mundi - 2001)
  • Schubert, Moments Musicaux et sonate D.664 (Arion - 1998)
  • Chabrier, Intégrale de l'œuvre pour piano (Arion - 1998)
  • Poulenc, Pièces pour piano (Arion - 1997)
  • Milhaud, Œuvres pour piano (Naxos - 1995)

Concertos

  • Rachmaninov, concerto pour piano n°2 (Erato - 2016) avec le Royal Liverpool Philharmonic Orchestra (dir. Alexander Vedernikov)
  • Mozart, concerto pour piano n°9 et Haydn, concerto pour piano en ré majeur (Erato - 2014) avec Les Violons du Roy (dir. Bernard Labadie)
  • Bach, concertos pour piano (Erato - 2011) avec Les Violons du Roy (dir. Bernard Labadie)
  • Thierry Pécou, l'Oiseau innumérable (Harmonia Mundi - 2008) avec l'Ensemble Orchestral de Paris (dir. Andrea Quinn)
  • Albert Roussel, concerto pour piano et orchestre op.36 (Naïve 1999) avec l'Ensemble Orchestral de Paris (dir. David Stern)

Musique de chambre

  • Jean-Baptiste Lully, Robert de Visée, Jean-Philippe Rameau, Versailles (Erato - 2019)
  • Brahms, sonates pour violoncelle et piano, Danses hongroises (Erato - 2018)
  • Erik Satie, Avant-dernières pensées, (Harmonia Mundi - 2009)
  • Debussy et Poulenc, sonates pour violoncelle et piano, avec Jean-Guihen Queyras (Harmonia Mundi - 2008)
  • Schubert, Sonate Arpeggione, avec Jean-Guihen Queyras (Harmonia Mundi - 2006)
  • Thierry Pécou, Outre-mémoire, avec l'ensemble Zellig (Æon - 2004)
  • Schubert, Divertissement à la hongroise, avec Zhu Xiao-Mei, (Harmonia Mundi - 2003)
  • Mauricio Kagel, Ludwig van, Der Eid des Hippokrates, Unguis incarnatus est, MM51, Rrrrrrr... (Æon - 2003)
  • Kodaly, Sonatine et adagio pour violoncelle et piano, avec Jean-Guihen Queyras (Harmonia Mundi - 2001)
  • Musique du XXe siècle pour flûte et piano, avec Philippe Bernold (Harmonia Mundi - 2000) avec des pièces de Boulez, Dutilleux, Messiaen, Jolivet, Varèse
  • Reynaldo Hahn, Quintette pour quatuor à cordes et piano en fa dièse mineur (Naïve - 1998) avec le Quatuor Parisii,
  • Poulenc, Intégrale de la musique de chambre (Naxos 1998)
  • Musique française pour clarinette et piano, avec Ronald Van Spændonck, (Harmonia Mundi - 1997) avec des pièces de Poulenc, Debussy, Milhaud, Gaubert, Saint-Saëns, Pierné, Honegger, Françaix
  • Saint-Saëns, Le Carnaval des Animaux, fantaisie zoologique (Arion - 1997)

Projets particuliers

  • Barbara (Erato - 2017), hommage à Barbara à l'occasion des vingt ans de sa disparition, avec Michel Portal, Roland Romanelli, Quatuor Modigliani, Renaud Capuçon, François Salque, Louis Rodde, Stéphane Logerot, Hervé Joulain, Juliette, Vanessa Paradis, Bénabar, Albin de la Simone, Jean-Louis Aubert, Tim Dup, Radio Elvis, Juliette Binoche, Camelia Jordana, Guillaume Gallienne, Dominique A, Hindi Zahra, Rokia Traoré, Luz Casal, Jane Birkin.
  • Amour, bande originale du film Amour de Michael Haneke. avec des pièces de Bach, Schubert et Beethoven (Erato - 2012)
  • Le Bœuf sur le toit, musique de cabaret avec Juliette, Madeleine Peyroux, Natalie Dessay, Bénabar, Guillaume Gallienne, Jean Delescluse, Frank Braley (Erato - 2012)

Filmographie

  • 2018 : Ultimes Sonates réalisé par Mariano Nante. Arte
  • 2015 : Bach Goldberg Variations réalisé par Stéphan Aubé, Erato
  • 2013 : Le Temps Dérobé, documentaire de Raphaëlle Aellig Régnier
  • 2012 : Amour de Michael Haneke : Alexandre dans son propre rôle.

Publications

Notes et références

Bibliographie

  • Interview dans Télérama, no 3083 du , p. 14 à 16. Propos recueillis par Bernard Mérigaud également disponibles sur Internet.
  • Piano intime, Conversations avec Nicolas Southon (éditions Philippe Rey)

Liens externes

  • Site officiel
  • CLB Management
  • Deux entretiens avec Alexandre Tharaud
  • Portail de la musique classique
  • Portail LGBT

Licence Creative Commons Ce contenu est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0

Source : Article Alexandre Tharaud de Wikipédia

Contributeurs : voir la liste

CD

Livres audio

Afficher "Le Piano d'argent"

DVD

Afficher "Amour"

livres

Afficher "Piano intime"