Recherche


Avis de lecteurs

Mille petits riens (Jodi Picoult)

note: 5Racisme à l'américaine FM - 10 juin 2020

Sage-femme expérimentée et appréciée dans un hôpital du Connecticut, Ruth est la seule femme de couleur dans son service. Cela ne lui a jamais posé problème, jusqu’au jour où un [...]

Les sales gosses (Charlye Ménétrier McGrath)

note: 4Drôle et émouvant Victoria, MMC - 22 juillet 2020

Vous voulez du feelgood ? Ne cherchez plus !

Quand les enfants de Jeanne, vaillante octogénaire, la place en maison de retraite contre son gré, ils ne sont pas au bout [...]

Les simples (Yannick Grannec)

note: 5La bétise des hommes peut prendre plusieurs visages Marie - 11 mai 2020

S’échapper quelques heures en Provence à la fin du 16ème siècle. Se retrouver au cœur de Notre-Dame du Loup, cette petite communauté de bénédictines où il fait bon vivre entre [...]

Une étincelle de vie (Jodi Picoult)

note: 5une étincelle de vie Patrice - 23 mai 2020

excellent roman, je suis entièrement d'accord avec le commentaire de FM, mais je tenais simplement à dire que ça ne parle pas seulement de l'accès à l'IVG aux Etats-Unis mais [...]

État de nature (Jean-Baptiste de Froment)

note: 5Une lecture rapide, grinçante et savoureuse. Marie - 11 mai 2020

Fable politique, roman politique d’anticipation…. Plusieurs possibilités s’offrent à nous pour présenter ce court roman écrit par un ancien conseiller d’un président de la République, plus d’un an avant les [...]

Les Radley (Matt Haig)

note: 4Entretien avec des vampires Michèle - 27 juin 2020

Je m'attendais à un livre un peu plus sanglant et moins adolescent mais finalement j'ai adoré l'histoire de cette famille dont les non dits les tuent à petit feu...
Il [...]

Gwyneth Paltrow

 
Gwyneth Paltrow. Source: Wikipedia

Gwyneth Paltrow [ˈɡwɪnɨθ ˈpæltroʊ] est une actrice et chanteuse américaine née le à Los Angeles (Californie).

Elle est révélée durant les années 1990, par un second rôle dans le thriller Seven (1995), de David Fincher. Elle confirme deux ans plus tard en tenant les premiers rôles féminins des mélodrames Le Talentueux Mr. Ripley et Shakespeare in love. Ce dernier film lui vaut plusieurs récompenses prestigieuses, dont l'Oscar de la meilleure actrice et le Golden Globe de la meilleure actrice dans un film musical ou une comédie 1999.

Durant les années 2000, elle enchaîne les premiers rôles, souvent romantiques : Duos d'un jour et Un amour infini (2000), L'Amour extra-large (2001), Possession (2002). Mais seules les comédies dramatiques indépendantes chorales The Anniversary Party et La Famille Tenenbaum, sorties en 2001, sont bien reçues par la critique. Ses projets dramatiques sont des échecs critiques : le biopic : Sylvia (2004) et le blockbuster Capitaine Sky et le Monde de demain.

Durant les années 2010, elle accepte des seconds rôles. L'année 2008 est marquée par la sortie de l'acclamé drame Two Lovers, de James Gray, puis du blockbuster Iron man, de Jon Favreau, qui lui permet d'incarner Pepper Potts dans plusieurs autres films de l'univers cinématographique Marvel.

Biographie

Gwyneth Kate Paltrow est la fille du producteur de télévision et réalisateur Bruce Paltrow et de l'actrice Blythe Danner, et la sœur de Jake Paltrow, metteur en scène. Elle est aussi la cousine de l'actrice Katherine Moennig. Elle a pour parrain Steven Spielberg.

Bien que née à Los Angeles, elle déménage au Massachusetts à l'âge de onze ans pour suivre sa famille sur le tournage d’un film. Elle reçoit alors de ses parents ses premières leçons sur l’art de jouer la comédie. Pourtant, ses parents s'opposent à ce que leur fille s'engage dans une carrière de comédienne. Après avoir été à l'école Saint Augustine By The Sea, elle quitte Los Angeles pour New York, où ses parents et son frère Jake s'installent également. Elle suit alors des études à la Spence School et en 1987 dans le cadre d'un programme d'échange étudiant elle passe un an à Talavera de la Reina (Espagne) pour apprendre l'espagnol avant de retourner en Californie, à Santa Barbara, pour étudier l'anthropologie à l'université de Californie.

Carrière

Débuts au cinéma et au théâtre (1990-1995)

En 1990, elle joue au théâtre aux côtés de sa mère au Williamstown Theater dans la pièce Picnic. Des critiques encourageantes l'incitent à abandonner ses études d'anthropologie pour devenir actrice à plein temps. Elle fait ses débuts au cinéma dans le film Un cri du cœur, (1991) de Jeffrey Hornaday, en donnant la réplique à John Travolta et Heather Graham. La même année, elle assiste avec son père à une projection du Silence des agneaux en compagnie de Steven Spielberg et de son épouse Kate Capshaw (que Bruce Paltrow avait dirigée en 1982 dans le film A Little Sex) : la même année, le cinéaste a alors l'idée de lui proposer le rôle de la jeune Wendy dans Hook, une réinvention du classique de la littérature Peter Pan, que le cinéaste tourne en 1991. Elle obtient l'année suivante le rôle principal dans le téléfilm Cruel Doubt.

La jeune actrice enchaîne dès lors des rôles secondaires dans des productions diverses : le thriller Malice, en 1993, le biopic Mrs Parker et le Cercle vicieux en 1994) ou encore la romance Jefferson à Paris, de James Ivory, (1995).

Révélation et consécration (1995-1999)

Mais c'est la sortie du thriller Seven de David Fincher en 1995, qui la révèle à une audience mondiale. Le succès international du film, associé à son nouveau statut de petite amie de Brad Pitt, lui apporte une notoriété soudaine. Son rôle étant relativement réduit, c'est d'ailleurs davantage à son état civil qu'elle doit désormais sa renommée, que pour ses talents d’actrice. Toutefois, le tout Hollywood ne reste pas insensible à sa beauté diaphane et elle se voit cantonnée à des personnages féminins à la fois romantiques et fragiles, comme en témoignent ses prestations dans Emma, l'entremetteuse (1996), Les Grandes Espérances (1998), Du venin dans les veines (1998) et Pile et Face (1998).

Durant cette période d'ascension, seul le drame indépendant Double mise, première réalisation de Paul Thomas Anderson, sorti en 1996, lui permet de livrer une performance plus complexe, en prostituée esseulée et tourmentée. Cette performance précède celle de la reconnaissance critique.

En 1999, à 27 ans, l'actrice décroche l'Oscar de la meilleure actrice pour son rôle d'apprentie comédienne dans Shakespeare in love, romance historique de John Madden. Cette consécration professionnelle survient après sa rupture d'avec Brad Pitt. Le long-métrage remporte 7 Oscars au total, dont celui du meilleur film, battant au passage les films de guerre La Ligne rouge de Terrence Malick et Il faut sauver le soldat Ryan, de Steven Spielberg. Cette foison de récompenses sera ainsi rapidement critiquée, certains journalistes y voyant une œuvre largement surestimée . L'actrice alimente aussi les tabloids en parallèle : elle tombe en effet sous le charme, à la ville comme à l'écran, de son partenaire Ben Affleck.

Confirmation en demi-teinte (2000-2007)

Elle enchaîne avec des productions mineures : elle est convoitée par les duos Michael Douglas / Viggo Mortensen dans le thriller Meurtre parfait et Jude Law / Matt Damon dans le plus psychologique Le Talentueux Mr. Ripley, d'Anthony Minghella.

Elle s'aventure dans un registre plus léger, et fait ainsi preuve d'autodérision en interprétant une chanteuse de karaoké sous la direction de son père dans la comédie musicale Duos d'un jour (2001), devient le pur fantasme de Jack Black dans la potache L'Amour extra-large des frères Farrelly (2002), et rêve de « s'envoyer en l'air » dans l'ouvertement futile Hôtesse à tout prix en (2003). Elle fait aussi partie de la distribution de stars réunies par Wes Anderson en 2002 pour former La Famille Tenenbaum, une décalée et ambitieuse comédie dramatique, acclamée par la critique.

En 2003, elle tente de revenir vers un registre plus dramatique en interprétant le rôle-titre du biopic Sylvia, de Christine Jeffs, qui passe néanmoins inaperçu commercialement, et est mal reçu par la critique. Elle poursuit l'année suivante en participant à son premier blockbuster : le futuriste et ambitieux Capitaine Sky et le Monde de demain, mis en scène par Kerry Conran. Les critiques américaines sont positives, mais c'est un nouvel échec commercial.

Elle poursuit sur cette lignée pour ses films suivants : seul se distingue le drame Proof, dont elle joue le rôle principal, entourée d’Anthony Hopkins et Jake Gyllenhaal, et sorti en 2005, qui récolte de bonnes critiques et lui vaut une nomination aux Golden Globes. En revanche, les comédies Courir avec des ciseaux, de Ryan Murphy, et Love (et ses petits désastres), d'Alek Keshishian, sont des échecs critiques et commerciaux.

Depuis 2005, elle est le visage de la marque de parfums Estée Lauder .

Seconds rôles et séries (2008-)

Elle accepte donc d'incarner la secrétaire du héros du blockbuster de super-héros Iron man, porté par la star sur le retour Robert Downey Jr.. Le film est un succès critique et commercial mondial et lance une nouvelle franchise. Son rôle de Virginia « Pepper » Potts, est développé dans les opus suivants, Iron Man 2, et surtout dans Iron Man 3. Parallèlement, elle s'investit dans des projets indépendants.

En 2008, elle joue l'une des deux femmes faisant douter Joaquin Phoenix dans le drame indépendant Two Lovers, de James Gray, qui reçoit d'excellentes critiques. Mais le drame musical Country Strong, écrit et réalisé par Shana Feste, dont elle joue le rôle principal, est mal reçu par la critique, tout comme la comédie chorale Sex therapy, de Stuart Blumberg, qui passe quant à elle inaperçue.

En 2011, elle fait partie du casting de stars convoqué par Steven Soderbergh pour le salué thriller psychologique Contagion.

Mais c'est en 2010, en acceptant l'offre de Ryan Murphy d'apparaître dans sa série musicale Glee, qu'elle confirme son retour. Durant trois épisodes, elle y incarne une professeur remplaçante du nom de Holly Holliday. Dans les épisodes sept, quinze et dix-sept de la saison 2, elle interprète respectivement la chanson de Cee Lo Green Forget You et celle de Rihanna Umbrella, Landslide de Stevie Nicks, Do You Wanna Touch Me? (Oh Yeah) de Joan Jett, Kiss de Prince, ainsi que celle de Adele Turning Tables. Sa performance lui permet de décrocher l'Emmy Award de la meilleure guest dans une comédie en 2011.

Elle décide alors de travailler avec le créateur de la série, Ryan Murphy, pour porter une comédie musicale, One Hit Wonder. Mais le projet n'aboutit pas. L'actrice se contente donc d'apparaître dans deux nouveaux épisodes de Glee (les 100 et 101), diffusés en 2014.

En 2015, l'actrice joue dans la comédie Charlie Mortdecai, réalisée par le scénariste à succès David Koepp, où elle joue la compagne du héros incarné par Johnny Depp. Le film est un énorme échec critique et commercial.

L'année suivante, avec Ryan Murphy, elle tente d'adapter One Hit Wonder en série télévisée. Le projet est rebaptisé The Politician, dont huit épisodes sont commandés par Netflix.

Elle peut compter sur Pepper Potts et l'univers cinématographique Marvel pour performer au box-office. Elle suit Robert Downey Jr. pour Spider-Man: Homecoming (2017), Avengers: Infinity War (2018) et Avengers: Endgame (2019).

Vie privée

Après avoir été la petite amie de Brad Pitt durant trois ans, avec qui elle rompt ses fiançailles, elle a des aventures avec Ben Affleck, trois ans là aussi, puis brièvement avec Luke Wilson.

Son père meurt des suites d'un cancer de la gorge quand elle atteint ses 30 ans, et elle rencontre la même année Chris Martin, le chanteur de Coldplay, lors d'un concert en backstage. Ils se marient le , et Gwyneth Paltrow donne rapidement naissance à son premier enfant en , une fille prénommée Apple. Elle consacre l'année 2004 à sa fille avant d'être enceinte à nouveau et de donner naissance en à un garçon prénommé Moses, en référence à une chanson écrite pour elle en 2003 par Chris Martin. Après les naissances d'Apple et de Moses, Gwyneth est à nouveau enceinte mais fait finalement une fausse couche.

En 2008, Chris Martin et elle sont élus « le couple de célébrités le plus énervant de l'année » par la BBC.

En 2011, elle découvre que la famille de son père descend d'une lignée de rabbins d'Europe de l'Est, ce qui l'a inspirée à éduquer sa fille et son fils de manière judaïque.

En 2013, elle est élue « plus belle femme du monde » par le magazine People,.

Le , elle annonce sur son blog qu'elle se sépare de Chris Martin. Elle quitte alors Londres et retourne vivre à Los Angeles.

En 2016, elle officialise sa relation avec le producteur Brad Falchuk. Ils se fiancent le et se marient le [réf. souhaitée].

Polémiques

En 2008, Gwyneth Paltrow lance Goop, un site internet dédié au bien-être. De nombreux professionnels de santé critiquent les conseils, parfois dangereux, qui y sont prodigués (œuf de jade dans le vagin, lien entre soutien-gorge et cancer, compléments alimentaires, lavement intime par vapeur infrarouge ou avec du café, patch guérisseur…),,,.

Filmographie

Cinéma

Films

Années 1990
  • 1991 : Un cri du cœur de Jeffrey Hornaday : Rebecca
  • 1991 : Hook de Steven Spielberg : Wendy jeune
  • 1993 : Malice d'Harold Becker : Paula Bell
  • 1993 : Flesh and Bone, de Steven Kloves : Ginnie
  • 1994 : Mrs Parker et le Cercle vicieux (Mrs. Parker and the Vicious Circle) d'Alan Rudolph : Paula Hunt
  • 1995 : Jefferson à Paris (Jefferson in Paris) de James Ivory : Patsy Jefferson
  • 1995 : Seven de David Fincher : Tracy Mills
  • 1995 : Moonlight et Valentino (Moonlight and Valentino) de David Anspaugh : Lucy Trager
  • 1996 : Le Porteur de cercueil (The Pallbearer) de Matt Reeves : Julie DeMarco
  • 1996 : Emma, l'entremetteuse (Emma) de Douglas McGrath : Emma Woodhouse
  • 1997 : Double mise (Hard Height) de Paul Thomas Anderson : Clementine
  • 1998 : Pile et Face (Sliding Doors) de Peter Howitt : Helen
  • 1998 : De grandes espérances (Great Expectations) d'Alfonso Cuarón : Estella
  • 1998 : Du venin dans les veines (Hush) de Jonathan Darby : Helen Baring
  • 1998 : Meurtre parfait (A Perfect Murder) d'Andrew Davis : Emily Bradford Taylor
  • 1998 : Shakespeare in love de John Madden : Viola De Lesseps
  • 1999 : Le Talentueux Mr. Ripley (The Talented Mr. Ripley) d'Anthony Minghella : Marge Sherwood
Années 2000
  • 2000 : Duos d'un jour (Duets) de Bruce Paltrow : Liv
  • 2000 : Un amour infini (Bounce) de Don Roos : Abby Janello
  • 2001 : The Anniversary Party d'Alan Cumming et Jennifer Jason Leigh : Skye Davidson
  • 2001 : La Famille Tenenbaum (The Royal Tenenbaums) de Wes Anderson : Margot Tenenbaum
  • 2001 : L'Amour extra-large (Shallow Hal) des frères Farrelly : Rosemary
  • 2002 : Austin Powers dans Goldmember (Austin Powers in Goldmember) de Jay Roach : elle-même/Penny Sénorme
  • 2002 : Possession de Neil LaBute : Maud Bailey
  • 2003 : Hôtesse à tout prix (View from the Top) de Bruno Barreto : Donna Jensen
  • 2003 : Sylvia de Christine Jeffs : Sylvia Plath
  • 2004 : Capitaine Sky et le Monde de demain (Sky Captain and the World of Tomorrow) de Kerry Conran : Polly Perkins
  • 2005 : Proof de John Madden : Catherine
  • 2006 : Scandaleusement célèbre de Douglas McGrath : Kitty Dean
  • 2006 : Courir avec des ciseaux (Running with Scissors) de Ryan Murphy : Hope Finch
  • 2006 : Love (et ses petits désastres) (Love and other disasters) d'Alek Keshishian : elle-même interprétant Jacks
  • 2007 : The Good Night de Jake Paltrow : Dora
  • 2008 : Iron man de Jon Favreau : Pepper Potts
  • 2008 : Two Lovers de James Gray : Michelle Rausch
Années 2010

Télévision

Téléfilms

  • 1992 : Cruel Doubt d'Yves Simoneau : Angela Pritchard
  • 1993 : Sous la menace d'un père (Deadly Relations) de Bill Condon : Carol Ann Fagot Applegarth Holland

Séries télévisées

  • 2010-2011 et 2014 : Glee : Holly Holliday (5 épisodes)
  • 2012 : The New Normal : Abby (1 épisode)
  • depuis 2019 : The Politician : Georgina Hobart

Distinctions

Récompenses

Nominations

  • Nomination a l'Académie des films de science-fiction, fantastique et horreur du prix du meilleur second rôle féminin en 1996 pour Se7en.
  • Nomination au BAFTA de la meilleure actrice en 1999 pour Shakespeare in love.
  • Nomination au MTV Movie Awards pour le prix du meilleur baiser en 1999 avec Joseph Fiennes pour Shakespeare in love, nomination au prix du meilleur baiser en 2001 avec Ben Affleck pour Bounce et nomination au prix du meilleur baiser en 2005 avec Jude Law pour Capitaine Sky et le monde de demain.
  • Nomination au Golden Globe de la meilleure actrice dans un film dramatique en 2006 pour Proof.

Voix françaises

En France, Barbara Kelsch est la voix française régulière de Gwyneth Paltrow depuis Pile et Face en 1998. Juliette Degenne et Hélène Bizot l'ont également doublée à trois et quatre reprises.

Au Québec, Natalie Hamel-Roy est la voix québécoise de l'actrice pour la majorité de ses films. Mélanie Laberge l'a doublée à cinq reprises.

Notes et références

Voir aussi

Bibliographie

  • (en) Design Museum et Paula Reed, Fifty fashon looks that changed the 1990s, Londres, Conran Octopus, coll. « Fifty Fashion Looks », , 112 p. (ISBN 978-1840916270, présentation en ligne), « Gwyneth Paltrow - Redefining the glacial blonde - 1999 », p. 102 à 103

Liens externes

  • Notices dans des dictionnaires ou encyclopédies généralistes : Brockhaus Enzyklopädie • Croatian Encyclopedia • Enciclopedia De Agostini • Encyclopædia Britannica • Gran Enciclopèdia Catalana • Swedish Nationalencyklopedin • Munzinger Archiv • Store norske leksikon
  • Ressource relative aux beaux-arts :
    • (en) National Portrait Gallery
  • Ressources relatives à l'audiovisuel :
    • Allociné
    • Ciné-Ressources
    • Unifrance
    • (en) AllMovie
    • (en) American Film Institute
    • (en) British Film Institute
    • (en) Internet Movie Database
    • (en) Oscars du cinéma
    • (en) Rotten Tomatoes
  • Ressource relative à la bande dessinée :
    • (en) Comic Vine
  • Ressource relative à la mode :
    • (en) Models.com
  • Ressources relatives à la musique :
    • Discogs
    • Last.fm
    • Shazam
    • (en) AllMusic
    • (en) Billboard
    • (en) MusicBrainz
    • (en) Muziekweb
    • (en) Songfacts
    • (en) Songkick
  • Ressource relative au spectacle :
    • (en) Internet Broadway Database
  • Ressource relative au sport :
    • (en) The Trading Card Database
  • Ressource relative à la vie publique :
    • (en) Politifact
  • Géraldine Catalano, « Gwyneth Paltrow, la star qu'on adore détester », sur lexpress.fr, (consulté le 7 février 2015)
  • Portail du théâtre
  • Portail du cinéma américain

Ce contenu est mis à disposition selon les termes de Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0

Source : Article Gwyneth Paltrow de Wikipédia

Contributeurs : voir la liste

Auteurs associés