Recherche


Avis de lecteurs

Les soeurs Mitford enquêtent
L'assassin du train (Jessica Fellowes)

note: 5A cup of tea ? FM - 10 juin 2020

Dans l’Angleterre des années 1920, Louisa est une jeune femme pauvre que son oncle s’apprête à prostituer. Parvenant à échapper à son emprise, elle va réussir à se faire [...]

Mamie Luger (Benoît Philippon)

note: 5Très divertissant ! Victoria, MMC - 22 juillet 2020

Cette Mamie Luger (Berthe de son petit nom) est tout bonnement incroyable ! 102 ans, pas tout à fait toutes ses dents, un langage des plus fleuris...attendez-vous à découvrir un [...]

Horrorstör (Grady Hendrix)

note: 5Gros gros coup de coeur Michèle - 27 juin 2020

Emprunté par hasard grâce à sa couverture originale, sa présentation l'est tout autant. L'histoire est digne d'un Stephen King, des passages sont bien angoissants, d'autres plus drôles. A découvrir absolument [...]

Une étincelle de vie (Jodi Picoult)

note: 5une étincelle de vie Patrice - 23 mai 2020

excellent roman, je suis entièrement d'accord avec le commentaire de FM, mais je tenais simplement à dire que ça ne parle pas seulement de l'accès à l'IVG aux Etats-Unis mais [...]

Les filles d'Ennismore (Patricia Falvey)

note: 4Romance irlandaise FM - 10 juin 2020

Irlande, début du 20è siècle. Victoria, fille d’un châtelain, a réussi à obtenir que Rosie, fille d’un métayer, partage ses jeux et son éducation. Mais au moment de l’ « [...]

Les sales gosses (Charlye Ménétrier McGrath)

note: 4Drôle et émouvant Victoria, MMC - 22 juillet 2020

Vous voulez du feelgood ? Ne cherchez plus !

Quand les enfants de Jeanne, vaillante octogénaire, la place en maison de retraite contre son gré, ils ne sont pas au bout [...]

Bruno Podalydès

 
Bruno Podalydès. Source: Wikipedia

Bruno Podalydès est un scénariste, réalisateur et acteur français, né le à Boulogne-Billancourt. Il est le frère de l'acteur Denis Podalydès.

Biographie

Il est le frère de l'acteur Denis Podalydès. Il fut élève du lycée Hoche à Versailles en seconde. Son père était pharmacien et sa mère professeur d'anglais. Sa grand-mère maternelle dirigeait la librairie Ruat à Versailles.

Il a d'abord réalisé des films d'entreprises pour Air France.

Son premier film Versailles Rive-Gauche, un moyen métrage, est très remarqué et remporte le Prix du Public et une mention du Jury au festival international du court-métrage de Clermont-Ferrand, le prix du jury et de la critique au festival de Chamrousse et enfin le César du meilleur court-métrage en 1993.

Il réalise en 1994 un deuxième court-métrage « Voilà » sélectionné à la Mostra de Venise.

Entre avril 1994 et septembre 1995, Bruno Podalydès tient une chronique dans les Cahiers du cinéma intitulée « L'un n'empêche pas l'autre ».

Son premier long métrage, Dieu seul me voit (Versailles-Chantiers) met en scène un jeune homme hésitant, Albert Jeanjean qui au cours du film rencontre trois femmes qui vont le faire évoluer. C'est le second volet de la trilogie des gares. Alors que Bruno Podalydès a voulu que Versailles Rive-Gauche relève essentiellement du comique de situation, il conçoit ce second volet comme une comédie de caractère. Il existe aussi une version longue du film sous forme de six épisodes, dite version interminable, initialement conçue comme une série pour la télévision et finalement sortie en DVD en novembre 2008. Le film reçoit le César de la meilleure première œuvre en 1999.

Liberté-Oléron (2001) est une comédie sur les vacances.

Bruno Podalydès a tourné deux adaptations de l'œuvre de Gaston Leroux avec comme héros Joseph Rouletabille et son comparse Sainclair, Le mystère de la chambre jaune et Le parfum de la dame en noir.

En 2009, il clôt la Trilogie des gares avec Bancs publics (Versailles Rive-Droite).

En 2011, il réalise Adieu Berthe, l'enterrement de Mémé. Le film, écrit avec son frère Denis, est conçu comme une suite de Liberté Oléron. Le film est sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs au 65e Festival de Cannes 2012. Le film y est bien accueilli avec une ovation debout. Avec 660 000 entrées en France, le film est aussi un succès en salle.

Pour la réalisation de son film Vous n'avez encore rien vu, Alain Resnais demande à Bruno Podalydès de mettre en scène Eurydice de Jean Anouilh avec une troupe de jeunes acteurs. Les images de Bruno Podalydès sont ensuite projetées aux acteurs/personnages du film de Resnais qui se remémorent alors la manière dont ils ont eux-mêmes joués les différents rôles de la pièce.

Analyse de l'œuvre

Acteurs

Bruno Podalydès s'est entouré d'une troupe d'acteurs que l'on retrouve de film en film avec notamment Denis Podalydès, Isabelle Candelier, Michel Vuillermoz, Philippe Uchan, Jean-Noël Brouté, Ariane Pirie.

Entrées en salle

Le tableau suivant est établi à partir de la base de données Lumière. La base de données inclut l'ensemble des entrées dans l'union européenne depuis 1996.

Filmographie

Réalisateur

Films d'entreprise

  • Isolation phonique de l'autoroute A86
  • Ingénieur navigant pour Air France

Courts et moyens métrages

  • 1988 : Le dernier mouvement de l'été
  • 1989 : Vertige
  • 1992 : Versailles Rive-Gauche : 1993
  • 1994 : Voilà
  • 1996 : Espapec
  • 2006 : Que sont-ils devenus ? (en attendant Versailles Rive Droite)
  • 2006 : Paris, je t'aime - segment Montmartre

Longs métrages

Acteur

  • 1992 : Versailles Rive-Gauche de lui-même : Philou, un musicien du groupe Soldes, Tout doit disparaître.
  • 1998 : Dieu seul me voit (Versailles-Chantiers) de lui-même : le réalisateur de spots politiques
  • 2001 : Liberté-Oléron de lui-même : le vendeur de bateaux
  • 2003 : Le mystère de la chambre jaune de lui-même : le médecin
  • 2005 : Le parfum de la dame en noir de lui-même : le docteur Arthur Rance
  • 2006 : Paris, je t'aime court-métrage Montmartre
  • 2009 : Bancs publics (Versailles Rive-Droite) de lui-même : responsable du magasin BricoDream
  • 2011 : L'Élève Ducobu de Philippe de Chauveron : Hervé Ducobu
  • 2011 : Mon pire cauchemar d'Anne Fontaine : Marc-Henri
  • 2011 : J'aurais pu être une pute de Baya Kasmi, court-métrage
  • 2012 : Le Fils de l'autre de Lorraine Lévy : David
  • 2012 : Adieu Berthe, l'enterrement de Mémé de lui-même : Yvon Grinda
  • 2012 : Le Jour des corneilles, long métrage d'animation de Jean-Christophe Dessaint : voix de l'infirmier
  • 2013 : La Fille du 14 juillet d'Antonin Peretjatko : le commissaire (caméo)
  • 2013 : Joséphine d'Agnès Obadia : le psy
  • 2013 : 100% cachemire de Valérie Lemercier : Pierre Dutertre
  • 2015 : Comme un avion de lui-même : Michel
  • 2015 : La Belle Saison de Catherine Corsini : Pr Chambard
  • 2015 : Je suis à vous tout de suite de Baya Kasmi : l'amant
  • 2016 : Chocolat de Roschdy Zem : Louis Lumière
  • 2017 : Un beau soleil intérieur de Claire Denis : Fabrice, un homme du milieu de l'art
  • 2018 : Bécassine ! de lui-même : Rastaquoueros
  • 2018 : Pupille de Jeanne Herry : Jacques, l'ex-mari de Karine

Distinctions

  • 2013 : Chevalier de la légion d'honneur (promotion du 1er janvier)

Récompenses

  • 1993 : César du meilleur court-métrage pour Versailles Rive-Gauche
  • 1999 : César de la meilleure première œuvre pour Dieu seul me voit (Versailles-Chantiers)

Nomination

  • Césars 2013 : Nomination au César du meilleur scénario original pour Adieu Berthe

Publications

Ouvrages

  • Dieu seul me voit, Gallimard, 1998 (Scénario du film homonyme).
  • La boîte vocale d'Alex Buchard Éditions Seguier 2007 (Livre + CD audio)

Articles

  • Bruno Podalydès, « L'annonce faite à Marie d'Alain Cuny et Le zèbre de Jean Poiret », Cahiers du cinéma, no Hors Série 16,‎ , p. 19
  • Bruno Podalydès, « Palombella rossa », Cahiers du cinéma « 100 films pour une vidéothèque », no Hors Série - 17,‎ , p. 92
  • Bruno Podalydès, « On purge bébé », Cahiers du cinéma, no 482,‎ , p. 51-52
  • Bruno Podalydès, « Faut voir comme on nous parle », Cahiers du cinéma, no 494,‎ , p. 19
  • Bruno Podalydès, « Le DVD et moi par Bruno Podalydès : Autopsie d'un meurtre d'Otto Preminger », Cahiers du cinéma « Nos DVD : le guide des Cahiers », no Hors Série - 28,‎ , p. 12-13
  • Bruno Podalydès, « Le mystère de la chambre jaune », Synopsis, no 25,‎ , p. 70-71
  • « Qu'on se détende : voilà le Tintin de Spielberg, et non notre Tintin », Le Monde,‎ (lire en ligne)

Bibliographie

Ouvrage

  • Joël Magny et Noël Simsolo, Le mystère de la chambre jaune : Bruno Podalydès, Paris, CNC : Film de l'Estran,

Articles

  • Camille Nevers, « Versailles rive gauche », Cahiers du cinéma, no 457,‎
  • Vincent Vatrican, « Partie de campagne », Cahiers du cinéma, no 484,‎
  • Jean-Marc Lalanne, « Trois filles en balance », Cahiers du cinéma, no 524,‎ , p. 98-99
  • Matthieu Orléan, « Liberté-Oléron », Synopsis, no 14,‎
  • Patrice Blouin, « La mer des phobies », Cahiers du cinéma, no 558,‎
  • Sébastien Bénédict, « Bille en tête », Cahiers du cinéma, no 580,‎
  • Virginie Apiou, « Les secrets de la chambre jaune », Synopsis, no 25,‎ , p. 50-53
  • Jean-Philippe Tessé et Sébastien Bénédict, « Bruno Podalydès : un train déraille », Chronic'art,‎ (lire en ligne)
  • Jean-Sébastien Chauvin et Jean-Philippe Tessé, « Bruno Podalydès : Magie Magie », Chronic'art,‎ (lire en ligne)
  • Jean-Philippe Tessé, « L' illusioniste », Cahiers du cinéma, no 604,‎
  • Anne-Claire Cieutat, « Balade sonore : la boîte à trésors de Bruno Podalydès », Grand-Ecart.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 20 juin 2012)
  • Michel Butel, « Adieu Berthe : La Magie Podalydès », L'Impossible, no 5,‎

Notes et références

Liens externes

  • (en) Bruno Podalydès sur l’Internet Movie Database
  • Bruno Podalydès sur Allociné
  • Portail du cinéma français
  • Portail de la réalisation audiovisuelle

Ce contenu est mis à disposition selon les termes de Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0

Source : Article Bruno Podalydès de Wikipédia

Contributeurs : voir la liste

Auteurs associés

DVD

Afficher "Le mystère de la chambre jaune"Afficher "Le parfum de la dame en noir"Afficher "Bécassine !"Afficher "Comme un avion"Afficher "Le mystère de la chambre jaune"Afficher "L' Elève Ducobu"Afficher "Un beau soleil intérieur"Afficher "Coeurs"