Recherche


Avis de lecteurs

Des hommes justes (Ivan Jablonka)

note: 5Un livre juste FM - 22 février 2020écoutez

Quand on est un homme, comment être ou devenir "un mec bien" ? C'est la question qui sous-tend cette analyse percutante des inégalités de genre qui portent préjudice aux femmes [...]

After n° 4
After we rise (Anna Todd)

note: 3De gros rebondissements Céline - 4 janvier 2020écoutez

Ce tome est riche en rebondissements avec de nombreuses révélations qui restent assez bien cohérentes avec l'histoire.
Mais je trouve que par moment, la relation entre Tessa et Hardin est [...]

La maison allemande (Annette Hess)

note: 5Un roman de mémoire et d’émancipation FM - 4 février 2020écoutez

Situé au début des années 60 en Allemagne, ce roman nous attache au parcours d’une jeune femme, Eva. Fille d’aubergistes, elle est devenue traductrice, notamment du polonais. Cette compétence la [...]

After n° 5
After ever happy (Anna Todd)

note: 3Une fin mitigée Céline - 4 janvier 2020écoutez

Personnellement j'ai été un peu déçue en lisant ce dernier tome, autant on nous a vraiment détaillé la relation entre Tessa et Hardin durant 5 romans et là, on nous [...]

Circé (Madeline Miller)

note: 5Vous reprendrez bien un peu de mythologie grecque ? Victoria, MMC - 19 décembre 2019écoutez

De Circé, on retient en général qu’elle est cette magicienne transformant en cochons les compagnons d’Ulysse dans l’Odyssée. En la plaçant au cœur de son récit, Madeline Miller lui redonne [...]

Titan Noir (Florence Aubry)

note: 5La vérité sur les parcs aquatiques Victoria, MMC - 13 décembre 2019écoutez

A travers deux récits croisés, Florence Aubry s'inspire du documentaire "Blackfish" sur l'orque tueuse Tilikum pour dénoncer les conditions de captivité des animaux dans les parcs maritimes à thème.
A la [...]

June Allyson

 
June Allyson. Source: Wikipedia

June Allyson, de son vrai nom Ella Geisman, est une actrice américaine née le dans le quartier du Bronx à New York. Elle est morte le à Ojai en Californie.

Biographie

De prime abord, rien ne laissait présager que cette femme au sourire radieux, mesurant 1,55 m et pesant 48 kg (en 1955) verrait un jour son étoile briller à Hollywood. Ses parents étaient Clara Provost et Robert Geisman ; ce dernier était d’origine germanique mais elle assurait que son vrai nom était van Geisman et qu’elle était d’ascendance néerlandaise.

Elle connaît une enfance pauvre : son père était alcoolique, il travaillait comme concierge. Il abandonna femme et enfant alors qu'Allyson avait 6 ans. Sa mère tenta de faire vivre sa fille grâce à de petits boulots : opératrice téléphonique et caissière de restaurant. À huit ans, à la suite d'une chute de vélo, Allyson se rompit plusieurs os et, selon le pronostic du médecin, elle ne pourrait jamais plus remarcher. Plusieurs mois d'hydrothérapie la remirent sur pieds contre toute attente et, alors qu’elle était passée du fauteuil roulant aux béquilles, elle fut fascinée par les films où l'on pouvait voir danser Ginger Rogers et Fred Astaire. Finalement, après ses études secondaires et pour perfectionner son jeu d'actrice, elle s'inscrivit à des cours de danse dirigés par Betty Hutton.

En 1938, Broadway retint ses services pour la comédie musicale Sing Out the News où le chorégraphe lui donna le pseudonyme de June Allyson. Le visionnement de ses prestations musicales impressionna favorablement George Abbott qui la retint pour jouer dans la comédie musicale Best Foot Forward (1941). Ce coup d'envoi permit à Allyson d'être embauchée par la Metro-Goldwyn-Mayer pour une durée de douze ans. Après qu’elle eut tourné dans plusieurs films à succès, vint pour elle la consécration : elle gagna le Golden Globe 1951 pour sa prestation dans la comédie Too Young to Kiss de Robert Z. Leonard.

En 1955, lors du tournage du film The McConnel Story, elle tomba amoureuse de l'acteur Alan Ladd. Mais, à l'époque il était marié avec l'actrice et agent d'artistes Sue Carroll (en).

Judy Garland et Esther Williams (actrice et championne olympique) furent longtemps ses grandes amies.

Dans les films des années 1940 et 1950, elle joua souvent en compagnie de l'acteur fétiche James Stewart. Par la suite on la vit de moins en moins à l'écran dans des films classiques. Elle joua plutôt dans des séries télévisées comme Love Boat et Murder et dans des publicités pour la marque Kimberly-Clark.

En somme, la carrière cinématographique de cette brillante actrice s'échelonne de 1937 à 2001. C'est ainsi, que pour récompenser l'ensemble de sa carrière, l'industrie du cinéma lui décerna une étoile au 1537 Vine Street sur l'Avenue des Célébrités à Hollywood.

Vie privée

Le , Allyson épouse l'homme de sa vie, l'acteur Dick Powell, qui a treize ans de plus qu’elle. Ils ont un garçon, Dick Powell Junior, et peu de temps après adoptent une petite fille : Pamela Allyson-Powell.

En 1963, après presque 20 ans de vie commune, Dick Powell meurt. C'est alors qu’Allyson convole avec Alfred Glenn Maxwell (ancien coiffeur de Dick Powell) dont elle divorce deux fois. Les années 1970 sont des années creuses pour l’actrice, aux prises avec des problèmes d'alcoolisme. Mais par la suite, les choses s'améliorent.

En 1976, June Allyson épouse le dentiste et futur acteur David Ashrow qui sera le compagnon de ses trente dernières années. C’est David Ashrow qui est à son chevet quand elle rend l'âme à 88 ans. Elle meurt le à Ojai en Californie, d'une complication pulmonaire occasionnée par une bronchite aiguë.

Citation de June Allyson

  • Si vous rencontrez dans la rue quelqu'un qui n'a pas le sourire : c'est bien simple, donnez-lui le vôtre.

Filmographie partielle

  • 1943 : Best Foot Forward (en) de Edward Buzzell
  • 1943 : Girl Crazy de Norman Taurog
  • 1943 : Parade aux étoiles (Thousands cherr) de George Sidney
  • 1944 : Deux jeunes filles et un marin (Two Girls and a Sailor) de Richard Thorpe
  • 1944 : Tendre symphonie (Music for Millions) de Henry Koster
  • 1945 : La Princesse et le Groom (Her Highness and the Bellboy) de Richard Thorpe
  • 1945 : The Sailor Takes A Wife de Richard Whorf
  • 1946 : Du burlesque à l'opéra (Two Sisters from Boston) de Henry Koster
  • 1946 : La Pluie qui chante (Till the clouds roll by) de Richard Whorf
  • 1946 : Cœur secret (The Secret heart) de Robert Z. Leonard
  • 1947 : L'Île enchantée (High Barbaree) de Jack Conway
  • 1947 : Vive l'amour (Good news) de Charles Walters
  • 1948 : Les trois mousquetaires de George Sidney : Constance Bonacieux
  • 1948 : La mariée est folle (The Bride Goes Wild) de Norman Taurog
  • 1948 : Ma vie est une chanson (Words and music) de Norman Taurog
  • 1949 : Les quatre filles du Docteur March de Mervyn LeRoy
  • 1949 : Un homme change son destin (The Stratton Story) de Sam Wood
  • 1950 : Une rousse obstinée (The Reformer and the Redhead) de Melvin Frank et Norman Panama
  • 1950 : Tourment (Right Cross) de John Sturges
  • 1951 : Too Young to Kiss de Robert Z. Leonard
  • 1952 : The Girl in White (en) de John Sturges
  • 1952 : Le Cirque infernal (Battle circus) de Richard Brooks
  • 1953 : Drôle de meurtre (en) (Remains to Be Seen) de Don Weis
  • 1953 : Romance inachevée (The Glenn Miller story) de Anthony Mann
  • 1954 : La Tour des ambitieux (Executive suite) de Robert Wise
  • 1954 : Les femmes mènent le monde (Woman's World) de Jean Negulesco
  • 1955 : Strategic Air Command, d'Anthony Mann
  • 1955 : Ange ou démon (en) (The Shrike) de José Ferrer
  • 1955 : Le Tigre du ciel (The McConnel Story) de Gordon Douglas
  • 1956 : The Opposite Sex de David Miller
  • 1956 : L'Extravagante héritière (You can't run away from it) de Dick Powell
  • 1957 : Les Amants de Salzbourg (Interlude) de Douglas Sirk
  • 1957 : Mon homme Godfrey (My man Godfrey) de Henry Koster
  • 1959 : Un étranger sur les bras (en) (A Stranger in My Arms ) de Helmut Käutner
  • 1972 : They Only Kill Their Masters (en) de James Goldstone
  • 1978 : New York blackout (Blackout) de Eddy Matalon
  • 2001 : A Girl, Three Guys, and a Gun (en) de Brent Florence
  • 2001 : Drôles de retrouvailles (These Old Broads) de Matthew Diamond (en) (TV) (non créditée)

Références

Liens externes

  • (en) June Allyson sur l’Internet Movie Database
  • (en) « June Allyson », sur Find a Grave
  • Portail du cinéma américain
  • Portail de New York

Licence Creative Commons Ce contenu est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0

Source : Article June Allyson de Wikipédia

Contributeurs : voir la liste

Termes associés

DVD

Afficher "Black-out à New York"Afficher "Les quatre filles du Docteur March"Afficher "Les trois mousquetaires"