Recherche


Avis de lecteurs

Erased n° 1 (Kei Sanbe)

note: 3Bonne série mais malheuresement je n'ai pas apprecié Florian - 19 décembre 2019écoutez

Ce manga nous parle d'un protagoniste qui a la faculté de revenir dans le passé quand un événement qui n'est pas bon s'est produit. Puis un soir, il va se [...]

After n° 3
After we feel (Anna Todd)

note: 3Un peu long Céline - 4 janvier 2020écoutez

Un tome de nouveau un peu trop long mais qui reste correct. L'histoire avance avec tout de même quelques longueurs. Cependant, le récit reste de qualité.

After n° 4
After we rise (Anna Todd)

note: 3De gros rebondissements Céline - 4 janvier 2020écoutez

Ce tome est riche en rebondissements avec de nombreuses révélations qui restent assez bien cohérentes avec l'histoire.
Mais je trouve que par moment, la relation entre Tessa et Hardin est [...]

Circé (Madeline Miller)

note: 5Vous reprendrez bien un peu de mythologie grecque ? Victoria, MMC - 19 décembre 2019écoutez

De Circé, on retient en général qu’elle est cette magicienne transformant en cochons les compagnons d’Ulysse dans l’Odyssée. En la plaçant au cœur de son récit, Madeline Miller lui redonne [...]

Des hommes justes (Ivan Jablonka)

note: 5Un livre juste FM - 22 février 2020écoutez

Quand on est un homme, comment être ou devenir "un mec bien" ? C'est la question qui sous-tend cette analyse percutante des inégalités de genre qui portent préjudice aux femmes [...]

Titan Noir (Florence Aubry)

note: 5La vérité sur les parcs aquatiques Victoria, MMC - 13 décembre 2019écoutez

A travers deux récits croisés, Florence Aubry s'inspire du documentaire "Blackfish" sur l'orque tueuse Tilikum pour dénoncer les conditions de captivité des animaux dans les parcs maritimes à thème.
A la [...]

Claude Sautet

 

Claude Sautet, né le à Montrouge (Hauts-de-Seine) et mort le dans le 14e arrondissement de Paris, est un scénariste et réalisateur français.

Biographie

Claude Sautet commence sa vie professionnelle au journal Combat comme critique musical.
Il fait ses études de cinéma à l'IDHEC (aujourd'hui la Fémis). Après avoir été assistant et scénariste, notamment pour Les Yeux sans visage de Georges Franju, en 1959, il commence sa carrière cinématographique en tant que réalisateur, en 1951, avec un court-métrage, suivi quatre ans plus tard d'un long-métrage, Bonjour sourire (avec Henri Salvador, Louis de Funès et Jean Carmet), qu'il reniera ultérieurement. Il connaît le succès en 1960, grâce à Classe tous risques, avec, en vedettes, Jean-Paul Belmondo et Lino Ventura, qui joue aussi, en 1965, dans L'Arme à gauche. Ce troisième film est boudé par la critique et le public.

À la suite de cet échec, Sautet décide de changer de style et réalise, en 1969, sur un scénario de Jean-Loup Dabadie, Les Choses de la vie, avec Michel Piccoli et Romy Schneider, laquelle va devenir son actrice fétiche. L'accueil fait à ce film l'encourage à persévérer dans cette voie des comédies dramatiques. Il tourne ensuite de grands films tels que César et Rosalie, Vincent, François, Paul... et les autres, Max et les ferrailleurs, Une histoire simple, Un mauvais fils, Garçon !, Un cœur en hiver ou encore Nelly et Monsieur Arnaud, son dernier film, pour lequel il reçoit en 1996 le César du meilleur réalisateur, tandis que le César du meilleur acteur est attribué à Michel Serrault.

Il a été aussi scénariste de films comme La Vie de château, en 1965, et Borsalino, en 1970.

En , il signe le Manifeste des 121, titré « Déclaration sur le droit à l’insoumission dans la guerre d’Algérie ».

Il meurt le , des suites d'un cancer du foie. Il est enterré au cimetière du Montparnasse, à Paris.

Filmographie

Réalisateur et scénariste

  • 1951 : Nous n'irons plus au bois (court-métrage IDHEC)
  • 1955 : Bonjour sourire (non crédité comme scénariste)
  • 1960 : Classe tous risques
  • 1965 : L'arme à gauche
  • 1970 : Les Choses de la vie
  • 1971 : Max et les ferrailleurs
  • 1972 : César et Rosalie
  • 1974 : Vincent, François, Paul... et les autres
  • 1976 : Mado
  • 1978 : Une histoire simple
  • 1980 : Un Mauvais fils
  • 1983 : Garçon !
  • 1988 : Quelques jours avec moi
  • 1991 : Un cœur en hiver
  • 1995 : Nelly et monsieur Arnaud

Scénariste, dialoguiste ou adaptateur

  • 1959 : Le Fauve est lâché de Maurice Labro
  • 1959 : Les Yeux sans visage de Georges Franju (+ premier assistant réalisateur)
  • 1963 : Symphonie pour un massacre de Jacques Deray
  • 1963 : Peau de banane, de Marcel Ophuls
  • 1964 : L'âge ingrat de Gilles Grangier
  • 1964 : Maigret voit rouge de Gilles Grangier
  • 1964 : Échappement libre de Jean Becker
  • 1964 : Monsieur de Jean-Paul Le Chanois
  • 1965 : La vie de château de Jean-Paul Rappeneau
  • 1967 : Mise à sac d'Alain Cavalier
  • 1968 : La Chamade d'Alain Cavalier
  • 1969 : Le diable par la queue de Philippe de Broca
  • 1970 : Borsalino de Jacques Deray
  • 1971 : Les mariés de l'an II de Jean-Paul Rappeneau
  • 1988 : Mon ami le traître de José Giovanni
  • 1994 : Intersection de Mark Rydell
  • Scénario écrit mais non tourné : Thomas l'agnelet (en collaboration avec Jean-Loup Dabadie pour Philippe de Broca, d'après un roman de Claude Farrère)

Assistant réalisateur

  • 1950 : Le mariage de mademoiselle Beulemans d'André Cerf
  • 1951 : Paris chante toujours de Pierre Montazel
  • 1952 : Le huitième art et la manière (court métrage) de Maurice Regamey
  • 1952 : Le crime du bouif d'André Cerf
  • 1953 : Les révoltés de Lomanach de Richard Pottier
  • 1953 : L'honneur est sauf d'Édouard Molinaro, court métrage documentaire
  • 1954 : Les hommes ne pensent qu'à ça d'Yves Robert
  • 1954 : Le fils de Caroline chérie de Jean Devaivre
  • 1955 : La bande à papa de Guy Lefranc
  • 1956 : Les truands de Carlo Rim
  • 1956 : Action immédiate de Maurice Labro
  • 1958 : Ni vu… ni connu… d'Yves Robert
  • 1959 : Les Yeux sans visage de Georges Franju

Récompenses et nominations

  • César
    • Claude Sautet a remporté deux César du meilleur réalisateur : en 1993 pour Un cœur en hiver et en 1996 pour Nelly et Monsieur Arnaud.
    • Il a été nommé deux autres fois dans la catégorie meilleur réalisateur : en 1979 pour Une histoire simple et en 1981 pour Un Mauvais fils.
    • Claude Sautet a été nommé trois fois dans la catégorie César du meilleur film : en 1979 pour Une histoire simple, en 1993 pour Un Cœur en hiver et en 1996 pour Nelly et Monsieur Arnaud.
    • Claude Sautet a été nommé trois fois dans la catégorie César du meilleur scénario. Une fois avec Jean-Loup Dabadie en 1979 pour Une histoire simple et deux fois avec Jacques Fieschi, en 1993 pour Un cœur en hiver et en 1996 pour Nelly et Monsieur Arnaud.
  • Mostra de Venise
    • Lion d'argent (prix de la mise en scène) en 1992 pour Un cœur en hiver.
  • Prix Louis-Delluc
  • Oscar
    • Une histoire simple a été nommé en 1980 dans la catégorie meilleur film étranger.

Bibliographie

Sur Claude Sautet

  • 1992 : Patrick Dewaere, documentaire de Marc Esposito (Claude Sautet y apparaît comme témoin.)
  • 2003 : Claude Sautet ou la Magie invisible de Nguyen Trung Binh. Montage d'une longue interview de Claude Sautet en voix off, réalisée peu de temps avant sa mort, illustrée par des extraits de ses films et les interventions de ceux qui ont travaillé avec lui. Sélection officielle Cannes 2003

De Claude Sautet

Notes et références

Liens externes

  • Claude Sautet sur ecrannoir.fr
  • Claude Sautet sur Allociné
  • (en) Claude Sautet sur l’Internet Movie Database
  • Retour sur le cinéma de Claude Sautet par Serge ULESKI


  • Portail du cinéma français
  • Portail de la réalisation audiovisuelle

Licence Creative Commons Ce contenu est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0

Source : Article Claude Sautet de Wikipédia

Contributeurs : voir la liste

Auteurs associés

livres

Afficher "Un Mauvais fils"Afficher "Conversations avec Claude Sautet"