Recherche


Avis de lecteurs

Les simples (Yannick Grannec)

note: 5La bétise des hommes peut prendre plusieurs visages Marie - 11 mai 2020

S’échapper quelques heures en Provence à la fin du 16ème siècle. Se retrouver au cœur de Notre-Dame du Loup, cette petite communauté de bénédictines où il fait bon vivre entre [...]

Petit Poilu n° 21
Chandelle-sur-Trouille (Pierre Bailly)

note: 5Très bien pour aborder la difference Brigitte - 29 juin 2020

Permet d'aborder le thème des migrants, à mots couverts. Tout en douceur, les auteurs abordent les sujets de la guerre (mais sans montrer aucun assaillant ni aucune victime, très fort [...]

Mille petits riens (Jodi Picoult)

note: 5Racisme à l'américaine FM - 10 juin 2020

Sage-femme expérimentée et appréciée dans un hôpital du Connecticut, Ruth est la seule femme de couleur dans son service. Cela ne lui a jamais posé problème, jusqu’au jour où un [...]

Horrorstör (Grady Hendrix)

note: 5Gros gros coup de coeur Michèle - 27 juin 2020

Emprunté par hasard grâce à sa couverture originale, sa présentation l'est tout autant. L'histoire est digne d'un Stephen King, des passages sont bien angoissants, d'autres plus drôles. A découvrir absolument [...]

Les filles d'Ennismore (Patricia Falvey)

note: 4Romance irlandaise FM - 10 juin 2020

Irlande, début du 20è siècle. Victoria, fille d’un châtelain, a réussi à obtenir que Rosie, fille d’un métayer, partage ses jeux et son éducation. Mais au moment de l’ « [...]

État de nature (Jean-Baptiste de Froment)

note: 5Une lecture rapide, grinçante et savoureuse. Marie - 11 mai 2020

Fable politique, roman politique d’anticipation…. Plusieurs possibilités s’offrent à nous pour présenter ce court roman écrit par un ancien conseiller d’un président de la République, plus d’un an avant les [...]

Olivier Gourmet

 
Olivier Gourmet. Source: Wikipedia

Olivier Gourmet est un acteur belge né le à Namur.

Au cinéma, il est révélé en 1996 par La Promesse de Jean-Pierre et Luc Dardenne. Les deux cinéastes belges deviennent ses réalisateurs fétiches, pour qui il joue notamment dans Rosetta en 1999 et dans Le Fils en 2002, ce dernier lui valant le prix d'interprétation masculine au festival de Cannes.

En dehors de sa collaboration avec les frères Dardenne, on le retrouve régulièrement dans des films d'auteur français ou belges, au générique d'œuvres aussi diverses que Ceux qui m'aiment prendront le train de Patrice Chéreau en 1998 et Peut-être de Cédric Klapisch, l'année suivante. Il collabore également de multiples fois avec Dominique Cabrera (Nadia et les hippopotames, Le Lait de la tendresse humaine, Folle Embellie).

Biographie

Son père était marchand de bestiaux et sa mère cuisinière.

Il suit des cours au conservatoire royal de Liège. Ensuite, il a voulu travailler avec Patrice Chéreau à Nanterre mais, à ce moment-là, son école a fermé. Il rejoint alors le cours Florent mais le quitte pour retourner en Belgique. À Bruxelles, il joue au théâtre Le Mariage de Figaro puis Victor ou les enfants au pouvoir de Roger Vitrac.

Il rencontre Jean-Pierre Dardenne alors qu'il participe à un jury au conservatoire de Liège et se découvre avec lui une sensibilité commune. Au cinéma, il est révélé en 1996 par La Promesse de Jean-Pierre et Luc Dardenne. Les deux cinéastes belges deviennent ses réalisateurs fétiches, et lui offrent le rôle d'un fabricant et vendeur de gaufres dans Rosetta en 1999 et celui d'un professeur de menuiserie mystérieusement attiré par un de ses élèves dans Le Fils en 2002, qui lui vaut le prix d'interprétation masculine au festival de Cannes.

En dehors de sa collaboration avec les frères Dardenne, Olivier Gourmet apparaît d'abord régulièrement dans des rôles secondaires dans des films d'auteur français. On le retrouve au générique d'œuvres aussi diverses que Ceux qui m'aiment prendront le train de Patrice Chéreau en 1998, et Peut-être de Cédric Klapisch, l'année suivante. Il collabore avec Dominique Cabrera sur Nadia et les hippopotames et Le Lait de la tendresse humaine. En parallèle, il obtient quelques rôles importants. Dans Nationale 7, il joue un homme handicapé cherchant à s'épanouir par la sexualité, et dans De l'histoire ancienne, il est le frère de Guy s'occupant des obsèques de leur père.

Il a aussi deux enfants, Louis et Juliette.

En 2001, Jacques Audiard lui offre le rôle du patron de bar faisant du chantage à Vincent Cassel dans Sur mes lèvres. L'année suivante, il incarne un avocat dans Une part du ciel de Bénédicte Liénard et un cadre alcoolique dans Peau d'ange de Vincent Pérez.

En 2004, il retrouve Dominique Cabrera pour leur troisième coopération pour les besoins de Folle Embellie. En 2008, il est au côté d'Isabelle Huppert dans le film Home d'Ursula Meier. En 2011, il joue le rôle principal du ministre des transports français Bertrand Saint-Jean dans le thriller politique L'Exercice de l'État de Pierre Schöller. En 2014, il campe le père d'un jeune espoir du tennis dans Terre battue de Stéphane Demoustier (le frère d'Anaïs).

Il est par ailleurs propriétaire, par héritage familial, de l'hôtel du Beau-Site, à Mirwart, dans les Ardennes belges,. Il explique qu'il a besoin d'exercer en plus de son métier d'acteur un métier manuel : « J'ai besoin de travailler physiquement. Je ne peux pas m'en passer. ».

Fin 2017, on le retrouve en tête d'affiche de Tueurs, un thriller noir de François Troukens, premier film du genre en Belgique francophone, dans lequel il joue un braqueur de haut vol embourbé dans une affaire criminelle vieille de trente ans et qui se voit obligé de fuir. Gourmet s'est astreint à une préparation physique et a dû perdre 15 à 20 kg pour le rôle.

En 2019, il interprète Constant Coquelin, créateur du personnage de Cyrano de Bergerac dans le film d'Alexis Michalik Edmond, et l'avocat Eric Dupont-Moretti dans Une intime conviction.

Filmographie

Cinéma

Années 1990

Années 2000

Années 2010

Années 2020

  • 2020 : Qu'un sang impur... d'Abdel Raouf Dafri : Colonel Delignières
  • 2020 : De Gaulle de Gabriel Le Bomin : Paul Reynaud
  • prévu en 2020 : Rouge de Farid Bentoumi : Stéphane Perez
  • prévu en 2021 : Eugénie Grandet de Marc Dugain : Félix Grandet
  • prévu en 2021 : La Terre des hommes de Naël Marandin : Bernard Bresset
  • prévu en 2021 : Simone, le voyage du siècle d'Olivier Dahan :
  • prévu en 2021 : Entre la vie et la mort de Giordano Gederlini :

Télévision

Distinctions

Récompenses

  • Festival de Cannes 2002 : Prix d'interprétation masculine pour Le Fils de Jean-Pierre et Luc Dardenne
  • Prix Joseph-Plateau 2002 : meilleur acteur pour Le Fils et Une part du ciel
  • Festival de Téhéran 2003 : Prix d'interprétation masculine pour Le Fils de Jean-Pierre et Luc Dardenne
  • Festival de Shanghai 2006 : Prix d'interprétation masculine pour Sauf le respect que je vous dois de Fabienne Godet
  • Prix Jutra 2007 : meilleur acteur conjointement avec Paul Ahmarani dans Congorama
  • Festival international du film de Karlovy Vary 2009 : Prix d'interprétation masculine pour Un ange à la mer de Frédéric Dumont
  • Magritte 2014 : Magritte du meilleur acteur pour L'Exercice de l'État de Pierre Schoeller

Nominations

  • Magritte du cinéma 2011 : meilleur acteur
  • Césars 2012 : César du meilleur acteur pour L'Exercice de l'État
  • Césars 2014 : César du meilleur acteur dans un second rôle pour Grand Central

Notes et références

Liens externes

  • Ressources relatives à l'audiovisuel :
    • Allociné
    • Unifrance
    • (en) AllMovie
    • (en) Internet Movie Database
  • Ressources relatives au spectacle :
    • Les Archives du spectacle
    • Kunstenpunt
  • Le coin du cinéphage
  • Notices dans des dictionnaires ou encyclopédies généralistes : Deutsche Biographie • Dictionnaire des Wallons
  • Portail du cinéma belge
  • Portail du cinéma français
  • Portail de la télévision française
  • Portail du théâtre
  • Portail de la Wallonie

Ce contenu est mis à disposition selon les termes de Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0

Source : Article Olivier Gourmet de Wikipédia

Contributeurs : voir la liste

Auteurs associés