Recherche


Avis de lecteurs

Méthode 15-33 (Shannon Kirk)

note: 4Belle surprise Céline - 9 août 2020

J'ai découvert ce livre totalement par hasard dans un rayon de la médiathèque et j'avoue avoir été agréablement surprise.
Le roman est de très bonne qualité, l'intrigue aussi, on est vite [...]

Les sales gosses (Charlye Ménétrier McGrath)

note: 4Drôle et émouvant Victoria, MMC - 22 juillet 2020

Vous voulez du feelgood ? Ne cherchez plus !

Quand les enfants de Jeanne, vaillante octogénaire, la place en maison de retraite contre son gré, ils ne sont pas au bout [...]

Moon Brothers (Sarah Crossan)

note: 4Sortez les mouchoirs Victoria, MMC - 22 juillet 2020

Sarah Crossan nous a habitué à raconter la vie, la vraie, souvent dans ce qu’elle a de plus tragique et continue sur sa lancée avec "Moon Brothers".

Joe Moon, 17 [...]

Une étincelle de vie (Jodi Picoult)

note: 5une étincelle de vie Patrice - 23 mai 2020

excellent roman, je suis entièrement d'accord avec le commentaire de FM, mais je tenais simplement à dire que ça ne parle pas seulement de l'accès à l'IVG aux Etats-Unis mais [...]

Les filles d'Ennismore (Patricia Falvey)

note: 4Romance irlandaise FM - 10 juin 2020

Irlande, début du 20è siècle. Victoria, fille d’un châtelain, a réussi à obtenir que Rosie, fille d’un métayer, partage ses jeux et son éducation. Mais au moment de l’ « [...]

Par le feu (Will Hill)

note: 5Histoire d'une reconstruction... Victoria, MMC - 21 avril 2020

"Par le feu" est un véritable livre coup de poing dans lequel Moonbeam, une jeune fille de 17 ans, va nous raconter sa vie passée dans une secte après qu'un [...]

Pauline Lafont

 

Pauline Lafont, née Pauline Medveczky le à Nîmes et morte le à Gabriac, est une actrice française.

Biographie

Pauline Lafont est la fille cadette de la comédienne Bernadette Lafont et du sculpteur hongrois Diourka Medveczky.

Elle pose dénudée dès l'âge de 16 ans dans le numéro 191 du magazine Lui (décembre 1979) en compagnie de sa mère et de sa sœur Élisabeth Lafont.

En 1983, elle joue dans Papy fait de la résistance de Jean-Marie Poiré. En 1984, elle joue dans nombre de films dont L'amour braque d'Andrzej Zulawski, Poulet au vinaigre de Claude Chabrol ou encore Le Pactole de Jean-Pierre Mocky.

Elle tient son rôle le plus important au cinéma dans le film L'Été en pente douce de Gérard Krawczyk en 1987.

Elle est en couple avec le musicien Jacno de 1985 à sa mort en 1988,.

Décès accidentel

Pauline Lafont meurt accidentellement en août 1988 au cours d'une randonnée, après avoir chuté d'une dizaine de mètres d'un pic situé dans la commune de Gabriac dans les Cévennes. Elle passe alors des vacances avec son frère aîné dans la maison familiale de La Serre du Pomaret, ancienne magnanerie et demeure familiale de Bernadette Lafont, dans la commune de Saint-André-de-Valborgne. Alors qu'elle est partie seule le 11 août pour une randonnée pédestre, sa famille pense qu'elle reviendra pour un festival en Suisse où elle doit recevoir un prix. Sa mère Bernadette Lafont donne l'alerte en fin d'après-midi. Pendant deux jours, 20 gendarmes, un hélicoptère et 40 pompiers battent la campagne. Son corps, presque réduit à l'état de squelette, est retrouvé par un agriculteur au fond d'un ravin au lieu-dit « l'Adrech » sur la commune de Gabriac, le , soit plus de trois mois après sa disparition. Après de nombreuses recherches effectuées par son frère, l'armée mais aussi la police qui auditionne une centaine de personnes, une plainte contre X est déposée le 16 août par le frère de Pauline, pour « arrestation arbitraire et séquestration ». Pauline est identifiée par sa bague et sa denture. L'autopsie démontre qu'elle a fait une chute de 10 mètres et qu'elle est morte sur le coup.

Entre le moment de sa disparition et la découverte de son corps, de nombreuses rumeurs ont circulé (retraite en couvent, fugue en Chine, entrée dans une secte, suicide consécutif à une dépression à la suite d'une rupture amoureuse et d'une cure d'amaigrissement) et des témoins ont affirmé l'avoir vue. Mi-novembre 1988, Guillaume Durand affirmera même en direct lors du journal de 20 h de la chaîne La Cinq qu'il a « des assurances selon lesquelles Pauline Lafont est vivante », après avoir reçu des informations d'un interlocuteur anonyme selon lesquelles « Pauline désirait prendre du recul [et qu']elle sortira[it] de sa cachette dans quelques semaines », déclaration pour laquelle il s'excusera à plusieurs reprises auprès de sa mère Bernadette Lafont.

Filmographie

Au cinéma

  • 1976 : Vincent mit l'âne dans un pré (et s'en vint dans l'autre), de Pierre Zucca avec Michel Bouquet, Fabrice Luchini : une petite fille
  • 1983 : Ballade sanglante, court-métrage de Sylvain Madigan avec Michel Aumont, Patrick Braoudé
  • 1983 : Les Planqués du régiment, de Michel Caputo avec Paul Préboist, Jacques Préboist
  • 1983 : Papy fait de la résistance, de Jean-Marie Poiré avec Michel Galabru, Gérard Jugnot : Colette Bourdelle
  • 1983 : Vive les femmes !, de Claude Confortès avec Maurice Risch, Catherine Leprince, Roland Giraud : Pauline
  • 1984 : Un printemps sous la neige (The Bay Boy), de Daniel Petrie avec Liv Ullmann, Kiefer Sutherland
  • 1984 : Le Thé à la menthe, d'Abdelkrim Bahloul
  • 1985 : L'Amour braque d'Andrzej Żuławski avec Sophie Marceau, Francis Huster : Martine
  • 1985 : Poulet au vinaigre de Claude Chabrol avec Jean Poiret, Stéphane Audran : Henriette
  • 1985 : Le Pactole de Jean-Pierre Mocky avec Richard Bohringer, Patrick Sébastien : Anne Beaulieu
  • 1986 : Made in Belgique, court-métrage d'Antoine Desrosières avec Jean Bouise
  • 1986 : La Galette du roi, de Jean-Michel Ribes avec Jean Rochefort, Roger Hanin : Maria-Helena
  • 1986 : Je hais les acteurs, de Gérard Krawczyk avec Michel Galabru : Elvina
  • 1987 : Jing du qiu xia - Une histoire extraordinaire de football, de Hong Xie
  • 1987 : Sale temps, court-métrage d'Alain Pigeaux
  • 1987 : Sale Destin, de Sylvain Madigan : Rachel
  • 1987 : L'Été en pente douce, de Gérard Krawczyk avec Jacques Villeret, Jean-Pierre Bacri, Jean Bouise, Guy Marchand : Lilas
  • 1987 : Soigne ta droite, de Jean-Luc Godard avec Jean-Luc Godard, Jane Birkin : la golfeuse
  • 1988 : Deux minutes de soleil en plus, de Gérard Vergez avec Christophe Malavoy, Catherine Wilkening : Cat

Télévision

  • 1982 : Merci Bernard, série humoristique
  • 1982 à 1985 : Sex Machine (générique de l'émission)
  • 1984 : Dernier banco, téléfilm de Claude de Givray avec Jean-Pierre Cassel, Michel Duchaussoy : Madeleine
  • 1984 : Série noire : Un chien écrasé de Daniel Duval avec France Dougnac
  • 1986 : Le Petit Docteur, série de Patrick Saglio avec Alain Sachs: Anna
  • 1988 : Sueurs froides : Coup de pouce de Josée Dayan, avec Philippe Caroit, Stéphane Ferrara : Caroline

Théâtre

  • 1982 : Vive les femmes ! de Jean-Marc Reiser, mise en scène Claude Confortès, Théâtre de la Gaîté-Montparnasse
  • 1983 : Vive les femmes ! de Jean-Marc Reiser, mise en scène Claude Confortès, Théâtre Fontaine

Discographie

  • M'oublie pas - 1986 - Auteurs compositeurs : Elli Medeiros / Jacno - L.J. Records
  • Privée d'épices - 1988

Notes et références

Annexes

Bibliographie

  • [Bastide et Durand 1999] « Lafont, Pauline », dans Bernard Bastide et Jacques-Olivier Durand, Dictionnaire du cinéma dans le Gard, Montpellier, Les Presses du Languedoc, (ISBN 2-85998-215-9), p. 157-158.

Liens externes

  • Ressources relatives à l'audiovisuel :
    • Allociné
    • (en) AllMovie
    • (en) Internet Movie Database
  • Ressource relative au spectacle :
    • Les Archives du spectacle
  • Ressources relatives à la musique :
    • Discogs
    • (en) MusicBrainz
  • Portail du cinéma français
  • Portail du théâtre
  • Portail de Nîmes
  • Portail de la télévision française

Ce contenu est mis à disposition selon les termes de Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0

Source : Article Pauline Lafont de Wikipédia

Contributeurs : voir la liste

Termes associés

AdultesPolicier

DVD

Afficher "Poulet au vinaigre"