Recherche


Avis de lecteurs

Térébenthine (Carole Fives)

note: 4Quelle place pour l'art ? Agnès MMC - 12 décembre 2020

La narratrice achète la revue Beaux-Arts et lit un article sur un peintre décédé, Luc, dont la peinture rencontre un grand succès et la voilà plongée dans ses souvenirs de [...]

Beate et Serge Klarsfeld (Pascal Bresson)

note: 5Admirable FM - 28 novembre 2020

Qui n’a pas un jour entendu parler du combat de la famille Klarsfeld ? Avec ce roman graphique adapté des mémoires de Beate et Serge Klarsfeld, nous suivons le chemin [...]

Les enfants des Feuillantines (Célia Garino)

note: 5Un roman plein de charmes Victoria, MMC - 5 décembre 2020

Fresque familiale loufoque, Les enfants des Feuillantines nous entraine dans un tourbillon d’émotions ! Les moments tendres et dramatiques s’enchainent tandis que nous accompagnons cette famille dysfonctionnelle dans son quotidien. [...]

Malgré tout (Jordi Lafebre)

note: 5Une parenthèse enchantée Victoria, MMC - 12 février 2021

La particularité de cet album ? Sa construction ! Car oui, l’histoire d’Ana et Zeno nous est relatée…à l’envers ! L’histoire débute sur leurs retrouvailles alors qu’ils sont tous les [...]

Et le désert disparaîtra (Marie Pavlenko)

note: 5Et le désert disparaîtra de Marie Pavlenko Christine - 14 octobre 2020

Un livre à ne pas rater, qu'on soit ado ou pas ! C'est un roman plein de sensibilité sur les relations et les interactions entre l'Homme et la nature, mais [...]

Le sel de nos larmes (Ruta Sepetys)

note: 5Grandiose ! Victoria, MMC - 5 décembre 2020

J’imagine que vous avez entendu parler du naufrage du Titanic ? Mais quid de celui du Wilhelm Gustloff, où près de 9000 personnes ont péri en 1945 alors qu’ils fuyaient [...]

Critique

 

Ma maman est en Amérique, elle a rencontré Buffalo Bill (Jean Regnaud)

note: 4Une belle découverte ! Victoria, MMC - 27 août 2014

A mi-chemin entre la BD et le roman graphique, "Ma maman est en Amérique..." met en scène Jean lors de sa rentrée en CP. Jean, qui ne sait pas où est sa maman, mais qui n'ose pas vraiment demander... Tout ce qu'il sait, c'est qu'elle est en voyage depuis longtemps, et que Michèle, la petite voisine, lui lit régulièrement des cartes postales du monde entier qu'elle dit écrites par la mère de Jean en secret.
Emile Bravo choisit la simplicité pour illustrer ce récit tendre et touchant et Jean Regnaud raconte brillamment l'histoire de ce petit garçon quittant peu à peu le monde de l'enfance et de l’insouciance pour entrer dans celui des grands. Classée en jeunesse, l'histoire est moins légère qu'elle n'y parait, comporte plusieurs niveaux de lecture et peut être source de questionnements pour les plus jeunes.