Recherche


Avis de lecteurs

Une éducation (Tara Westover)

note: 5Un portrait inspirant et riche en émotions ! Maureen, MMC - 13 juin 2020

Plus jeune enfant d'une fratrie de sept, Tara grandit dans une communauté mormone dans les montagnes de l’Idaho. Le père, survivaliste de plus en plus paranoïaque, fait tout pour que [...]

Mille petits riens (Jodi Picoult)

note: 5Racisme à l'américaine FM - 10 juin 2020

Sage-femme expérimentée et appréciée dans un hôpital du Connecticut, Ruth est la seule femme de couleur dans son service. Cela ne lui a jamais posé problème, jusqu’au jour où un [...]

Nian le terrible (Guillaume Olive)

note: 4Un joli conte Joëlle, MMC - 1 juillet 2020

Un joli conte sur l’origine du nouvel an chinois, illustré de magnifiques peintures qui rappellent l’aquarelle.
Nian est un horrible monstre qui terrorise la population chinoise. La dernière nuit de l’année [...]

Embardée (Christophe Léon)

note: 5Un texte court mais fort Maureen, MMC - 3 juillet 2020

Dans une société qui pourrait être la nôtre, la peur et l’intolérance ont pris le dessus. La sexualité est devenue l’affaire de tous et ceux qui n’entrent pas dans les [...]

Je suis fille de rage (Jean-Laurent Del Socorro)

note: 5Roman historique passionnant Michèle - 27 juin 2020

Durant la guerre de Sécession, plusieurs protagonistes racontent ce qu'ils vivent, avec différents points de vue : les Confédérés contre l'Union et les esclaves. Abraham Lincoln se bat contre ses [...]

Une étincelle de vie (Jodi Picoult)

note: 5une étincelle de vie Patrice - 23 mai 2020

excellent roman, je suis entièrement d'accord avec le commentaire de FM, mais je tenais simplement à dire que ça ne parle pas seulement de l'accès à l'IVG aux Etats-Unis mais [...]

Critique

 

Le vent reprend ses tours (Sylvie Germain)

note: 5Roman d'enfance JM, MMC - 26 juillet 2019

En arrivant à Paris Nathan remarque un avis de recherche concernant un homme âgé d'environ 70 ans, on le signal vêtu d'un pantalon de velours marron et chaussé de pantoufles de feutre, signe particulier : une tache sombre à la tempe. Nathan connait cet homme, il s'appelle Gavril Krantz, il a connu cet homme lorsqu'il était enfant. Il a été l'enchanteur de son enfance solitaire, un souffleur de poèmes, danseur sans musique et clown bienveillant. Nathan le croyait mort quand son portrait délavé surgit sous cet abris bus parisien. Désormais le but de la vie de Nathan est de retrouver son vieil ami, il va écumer Paris, partir en Roumanie pour savoir, comprendre, lever les non-dits et trouver la vérité sur cette disparition. En retraçant l’histoire d’Abril le lecteur effleure l’histoire des peuples tsiganes et de leurs souffrances. Sylvie Germain est une autrice exigeante, son style est travaillé, ciselé et précieux. La lecture de ses romans nous demandent du temps car il faut laisser infuser ces textes sont forts, touchants et plein d’humanité.