Recherche


Avis de lecteurs

Déjà, l'air fraîchit (Florian Ferrier)

note: 4Bibliothèques spoliées FM - 30 janvier 2021

Ce (gros) roman français nous emporte dans la Seconde Guerre Mondiale, avec le personnage d’Erika, jeune femme passionnée de livres qui va devenir un rouage essentiel du rapt organisé et [...]

Le chant de la pluie (Sue Hubbard)

note: 5Retour en Irlande Agnès MMC - 12 décembre 2020

Martha, professeure à Londres, vient de perdre son mari Brendan, critique d'art et galeriste. Elle retourne dans le cottage qu'il possédait dans son village natal, sur la côte ouest [...]

Paul n° 9
Paul à la maison (Michel Rabagliati)

note: 5Une BD émouvante Agnès MMC - 17 décembre 2020

Ce dernier titre de la série Paul est sans doute aussi le plus autobiographique. Paul, maintenant auteur de BD à temps plein, est confronté à sa solitude, à la maladie [...]

Méthode 15-33 (Shannon Kirk)

note: 4Belle surprise Céline - 9 août 2020

J'ai découvert ce livre totalement par hasard dans un rayon de la médiathèque et j'avoue avoir été agréablement surprise.
Le roman est de très bonne qualité, l'intrigue aussi, on est vite [...]

Oh happy day (Anne-Laure Bondoux)

note: 4Fait du bien au moral Victoria, MMC - 27 février 2021

A la fin de "Et je danse aussi", notre duo de personnages étaient sur le point de se rencontrer pour la première fois, après des mois assidus de correspondance. On [...]

Peau d'homme (Zanzim)

note: 5Une BD aux nombreux messages Victoria, MMC - 5 décembre 2020

À l'époque de la Renaissance italienne, Bianca, une jeune fille aristocrate, fait l’objet d’un mariage arrangé, sans avoir jamais vu son prétendant et cela la chagrine profondément. Heureusement pour elle, [...]

Critique

 

Le ruban blanc (Michael Haneke)

note: 4Naissance du mal Victoria, MMC - 20 mars 2015

Un village protestant d’Allemagne du Nord, à la veille de la première guerre mondiale, où d’étranges accidents surviennent : des enfants sont retrouvés violentés. Tout le monde semble connaitre la vérité sur ces sévices, mais personne ne dit rien.
Michael Haneke nous plonge au cœur de cet univers en huis-clos ; il choisit de nous faire suivre le parcours de plusieurs protagonistes du village : le médecin, le pasteur, la sage-femme et l’instituteur, qui narre les faits quelques années plus tard en voix off. Les images en noir et blanc, froides et oppressantes, mettent en avant la beauté des lieux et l'absence de musique permet à la brutalité des paroles de résonner d'autant plus. C'est à la fois splendide et terrifiant, le rythme est lent et peu à peu le malaise nous gagne. Palmes d’or à Cannes en 2009, « Le ruban blanc » est aussi remarquable que redoutable et ne laisse pas indifférent.