Recherche


Avis de lecteurs

Une étincelle de vie (Jodi Picoult)

note: 5une étincelle de vie Patrice - 23 mai 2020

excellent roman, je suis entièrement d'accord avec le commentaire de FM, mais je tenais simplement à dire que ça ne parle pas seulement de l'accès à l'IVG aux Etats-Unis mais [...]

Petit Poilu n° 21
Chandelle-sur-Trouille (Pierre Bailly)

note: 5Très bien pour aborder la difference Brigitte - 29 juin 2020

Permet d'aborder le thème des migrants, à mots couverts. Tout en douceur, les auteurs abordent les sujets de la guerre (mais sans montrer aucun assaillant ni aucune victime, très fort [...]

Les Radley (Matt Haig)

note: 4Entretien avec des vampires Michèle - 27 juin 2020

Je m'attendais à un livre un peu plus sanglant et moins adolescent mais finalement j'ai adoré l'histoire de cette famille dont les non dits les tuent à petit feu...
Il [...]

Beate et Serge Klarsfeld (Pascal Bresson)

note: 5Admirable FM - 28 novembre 2020

Qui n’a pas un jour entendu parler du combat de la famille Klarsfeld ? Avec ce roman graphique adapté des mémoires de Beate et Serge Klarsfeld, nous suivons le chemin [...]

V (Havok)

note: 5Trash is not dead ! Emmanuel - 17 novembre 2020

Havok fait du trash. Il n'y a pas d'ambigüité sur la question : tout est à fond, martelé, brutale, hurlé, structuré,... la rage mise en musique. On pourrait dire d'Havok [...]

Mille petits riens (Jodi Picoult)

note: 5Racisme à l'américaine FM - 10 juin 2020

Sage-femme expérimentée et appréciée dans un hôpital du Connecticut, Ruth est la seule femme de couleur dans son service. Cela ne lui a jamais posé problème, jusqu’au jour où un [...]

Critique

 

Coeur de loup (Katherine Rundell)

note: 5Une épopée envoûtante Victoria, MMC - 2 mars 2018

"Cœur de loup" nous emmène aux confins de la Russie prérévolutionnaire, où l'on suit le parcours atypique de Féodora et de sa maman. Le roman a tout du conte initiatique, avec une héroïne valeureuse et obstinée, farouchement indépendante et prête à tout risquer pour les siens. Très immersive, l'écriture de Katherine Rundell décrit avec un grand réalisme le froid des hivers russes, ainsi que ces loups majestueux qui retrouvent peu à peu leur instinct sauvage. On notera la beauté des illustrations de Gelrev Ongbico, proches de la technique de la gravure, qui ajoutent un charme supplémentaire à ce récit déjà hors du temps.