Recherche


Avis de lecteurs

Petit Poilu n° 21
Chandelle-sur-Trouille (Pierre Bailly)

note: 5Très bien pour aborder la difference Brigitte - 29 juin 2020

Permet d'aborder le thème des migrants, à mots couverts. Tout en douceur, les auteurs abordent les sujets de la guerre (mais sans montrer aucun assaillant ni aucune victime, très fort [...]

V (Havok)

note: 5Trash is not dead ! Emmanuel - 17 novembre 2020

Havok fait du trash. Il n'y a pas d'ambigüité sur la question : tout est à fond, martelé, brutale, hurlé, structuré,... la rage mise en musique. On pourrait dire d'Havok [...]

Horrorstör (Grady Hendrix)

note: 5Gros gros coup de coeur Michèle - 27 juin 2020

Emprunté par hasard grâce à sa couverture originale, sa présentation l'est tout autant. L'histoire est digne d'un Stephen King, des passages sont bien angoissants, d'autres plus drôles. A découvrir absolument [...]

Et le désert disparaîtra (Marie Pavlenko)

note: 5Et le désert disparaîtra de Marie Pavlenko Christine - 14 octobre 2020

Un livre à ne pas rater, qu'on soit ado ou pas ! C'est un roman plein de sensibilité sur les relations et les interactions entre l'Homme et la nature, mais [...]

Une étincelle de vie (Jodi Picoult)

note: 5une étincelle de vie Patrice - 23 mai 2020

excellent roman, je suis entièrement d'accord avec le commentaire de FM, mais je tenais simplement à dire que ça ne parle pas seulement de l'accès à l'IVG aux Etats-Unis mais [...]

État de nature (Jean-Baptiste de Froment)

note: 5Une lecture rapide, grinçante et savoureuse. Marie - 11 mai 2020

Fable politique, roman politique d’anticipation…. Plusieurs possibilités s’offrent à nous pour présenter ce court roman écrit par un ancien conseiller d’un président de la République, plus d’un an avant les [...]

Critique

 

Mille femmes blanches (Jim Fergus)

note: 4Un très beau voyage Victoria, MMC - 20 mars 2015

1875 : le chef cheyenne Little Wolf et le président américain Grant concluent un marché : mille chevaux contre mille femmes blanches qui épouseront des Indiens. Les uns y voient le moyen d’assurer la paix entre les deux peuples, les autres celui de civiliser les Sauvages. C’est par le biais des journaux intimes d’une des volontaires qu’on suivra pas à pas le cheminement de ces femmes au destin peu commun. May Dobb, l’héroïne, y livre leurs premières appréhensions, la découverte d’un monde et d’une culture inconnus, leur intégration à la tribu cheyenne.
La façon dont les mentalités des femmes blanches évoluent est très bien rendue, chacune ayant une histoire et des motivations différentes. Ce n’est pas un récit d’anthropologie mais les descriptions des grands espaces, des coutumes des Cheyennes sont un des grands plaisirs de ce livre !
Un roman passionnant et émouvant, dont on aimerait ne pas sortir.