Recherche


Avis de lecteurs

Fatale (Max Cabanes)

note: 5"Rien désormais ne pouvait arrêter le déroulement fatal des événements." La nuit des temps, René Bar Jérôme, LLMC - 1 juillet 2022

Fatale est une bande dessinée de Max Cabannes, scénarisée par Doug Headline et adaptée du maître du roman noir Jean-Patrick Manchette. On s'attache bien à Aimée, jeune veuve sublimée par [...]

La maison des voix (Donato Carrisi)

note: 5Un thriller palpitant Céline - 3 juin 2022

Ce livre est tout simplement génial, Donato Carrisi est véritablement un maitre du thriller qui là-encore montre toute l'étendue de son talent. L'histoire est totalement prenante avec un retournement final [...]

La rivière à l'envers n° 1
Tomek (Jean-Claude Mourlevat)

note: 4Déja un classique de la littérature jeunesse S.BASSET - 3 juin 2022

Un grand classique de la littérature jeunesse, un très beau conte plein d'émotion et de beauté.

Un long, si long après-midi (Inga Vesper)

note: 4Un vrai page turner Victoria, MMC - 3 août 2022

Un très bon roman d’atmosphère qui prend des airs de thriller au fur et à mesure que l’on tourne les pages.

La disparition de Joyce, mère au foyer aimante, sème le [...]

La source au bout du monde (William Morris)

note: 4Un roman arthurien...du 19ème siècle ! S.BASSET - 3 juin 2022

Les amateurs des romans arthuriens de Chrétiens de Troyes seront ravis de se plonger dans ce texte exigeant qui rend un hommage appuyé aux récits de chevalerie médiévaux

Le droit du sol (Étienne Davodeau)

note: 5Diagonale vertigineuse Sylvie - 17 mai 2022

Etienne Davodeau va parcourir 500 kms à pieds entre une grotte de Pech Merle, dans le Lot, et le bois Lejuc, dans la Meuse où le projet d'enfouissement de déchets [...]

Critique

 

De pierre et d'os (Bérengère Cournut)

note: 5De l'Articte au rêve... Mathilde - 20 mars 2022

Quand la banquise se brise et sépare Uqsuralik des siens, elle doit compter sur elle seule pour survivre, avant de se résoudre à rejoindre un autre groupe. C'est alors le récit d'un apprentissage, celui d'une femme face à la nature hostile, mais aussi au sein d'une culture ancestrale. C'est aussi une histoire de l'amour, la haine, la maternité, en somme des mots du monde et de l'univers entiers.
La poésie du texte réside dans cet équilibre subtil entre lyrisme et quasi documentaire, l'autrice s'étant nourrie de récits ethnologiques sur les groupes inuits.
Lire "De pierre et d'os", c'est parcourir une nature assassine et y trouver l'humanité entière.