Recherche


Avis de lecteurs

One piece n° 93
La coqueluche du village d'Ebisu (Eiichir? Oda)

note: 5 Mauvais numéro Samuel - 12 février 2020écoutez

C'est le numéro 93 pas 92 ( pouvez-vous changer ça). Sinon c'est trop bien!!!

Comment devenir un optimiste contagieux (Shawn Achor)

note: 5L'avantage du bonheur Diane - 11 décembre 2019écoutez

Shawn Achor, psychologue et professeur à l'université américaine de Harvard, nous questionne : faut-il réussir pour être heureux ou être heureux pour réussir ? Les recherches en neurosciences menées depuis [...]

Erased n° 1 (Kei Sanbe)

note: 3Bonne série mais malheuresement je n'ai pas apprecié Florian - 19 décembre 2019écoutez

Ce manga nous parle d'un protagoniste qui a la faculté de revenir dans le passé quand un événement qui n'est pas bon s'est produit. Puis un soir, il va se [...]

Félines (Stéphane Servant)

note: 5Un roman coup de poing ! Victoria, MMC - 27 décembre 2019écoutez

« Félines », c’est le témoignage de Louise, une jeune fille de 17 ans touchée par une mutation : comme d’autres adolescentes à travers le monde, son corps se [...]

Barakamon n° 1 (Satsuki Yoshino)

note: 5Un gars de la ville à la campagne Florian - 3 décembre 2019écoutez

Ce manga nous met en avant un maître de calligraphie qui a toujours vécu en ville être envoyé à la campagne suite à une bêtise qu'il a fait. En pensant [...]

Les riches heures de Jacominus Gainsborough (Rébecca Dautremer)

note: 5WAOUH Victoria, MMC - 13 décembre 2019écoutez

Quelle joie de découvrir un nouvel album de Rebecca Dautremer ! Encore une fois, l'autrice/illustratrice nous livre un véritable bijou d'art et de poésie dans lequel Jacominus, un lapin rêveur [...]

Critique

 

The Grand Budapest Hotel (Wes Anderson)

note: 4une fable burlesque réjouissante ! Victoria, MMC - 27 février 2015écoutez

Le film retrace les déambulations de Monsieur Gustave, concierge d’un célèbre hôtel, et de son protégé, Zero Moustafa, dans l’Europe d’entre deux-guerres.
Wes Anderson, au sommet de son art, tisse un récit sur trois époques, mêlant aventures burlesques et petite leçon d’histoire avec un sens de l’humour proche de l’absurde. Assez improbable, « The Grand Budapest Hotel » est doux et acidulé (un peu à l’image de l’affiche du film), drôle et pétillant et possède un style visuel bien affirmé. Mention spéciale à Ralph Fiennes pour son interprétation haute en couleur!
Un film qui vaut le détour, dépaysement garanti !