Recherche


Avis de lecteurs

Le chant de la pluie (Sue Hubbard)

note: 5Retour en Irlande Agnès MMC - 12 décembre 2020

Martha, professeure à Londres, vient de perdre son mari Brendan, critique d'art et galeriste. Elle retourne dans le cottage qu'il possédait dans son village natal, sur la côte ouest [...]

Malgré tout (Jordi Lafebre)

note: 5Une parenthèse enchantée Victoria, MMC - 12 février 2021

La particularité de cet album ? Sa construction ! Car oui, l’histoire d’Ana et Zeno nous est relatée…à l’envers ! L’histoire débute sur leurs retrouvailles alors qu’ils sont tous les [...]

Le sel de nos larmes (Ruta Sepetys)

note: 5Grandiose ! Victoria, MMC - 5 décembre 2020

J’imagine que vous avez entendu parler du naufrage du Titanic ? Mais quid de celui du Wilhelm Gustloff, où près de 9000 personnes ont péri en 1945 alors qu’ils fuyaient [...]

Oh happy day (Anne-Laure Bondoux)

note: 4Fait du bien au moral Victoria, MMC - 27 février 2021

A la fin de "Et je danse aussi", notre duo de personnages étaient sur le point de se rencontrer pour la première fois, après des mois assidus de correspondance. On [...]

Térébenthine (Carole Fives)

note: 4Quelle place pour l'art ? Agnès MMC - 12 décembre 2020

La narratrice achète la revue Beaux-Arts et lit un article sur un peintre décédé, Luc, dont la peinture rencontre un grand succès et la voilà plongée dans ses souvenirs de [...]

Et le désert disparaîtra (Marie Pavlenko)

note: 5Et le désert disparaîtra de Marie Pavlenko Christine - 14 octobre 2020

Un livre à ne pas rater, qu'on soit ado ou pas ! C'est un roman plein de sensibilité sur les relations et les interactions entre l'Homme et la nature, mais [...]

Critique

 

L'étrange disparition d'Esme Lennox (Maggie O'Farrell)

note: 5Vie volée et secrets de famille Victoria, MMC - 19 novembre 2014

A 16 ans, Euphemia Lennox est placée dans un hôpital psychiatrique. Soixante ans plus tard, l'établissement ferme et contacte la parente éloignée de la patiente, Iris Lockhart. Cette dernière ignore alors qu'elle a une grand-tante, personne n'en ayant jamais fait mention devant elle.
Si Maggie O'Farrell reste pudique dans la description des sentiments, le roman reste terriblement émouvant et décrit de façon saisissante la condition des femmes au début du 20ème siècle. Le style d'écriture est très particulier : l'histoire est racontée d'une traite, sans chapitres, alternant les voix de deux femmes de génération et d'éducation radicalement différente. Un roman d'une beauté troublante sur le poids des conventions et la complexité des liens familiaux. A lire absolument !