Recherche


Avis de lecteurs

Le dit du mistral (Olivier Mak-Bouchard)

note: 5Un véritable envoûtement. Un vrai coup de cœur Agnès MMC - 10 mars 2021

Ce qui m’a d’abord attirée dans ce livre c’est sa couverture très colorée, avec ce chat blanc, dont on apprend dans la lecture qu’il s’appelle le Hussard, qui passe devant [...]

Martin Eden (Jack London)

note: 5Un roman bouleversant Agnès MMC - 10 mars 2021

Publié sous forme de feuilleton dans un journal en 1908 et 1909 ce roman, qui semble très inspiré de la vie de l’auteur, raconte la vie d’un jeune homme issu [...]

Déjà, l'air fraîchit (Florian Ferrier)

note: 4Bibliothèques spoliées FM - 30 janvier 2021

Ce (gros) roman français nous emporte dans la Seconde Guerre Mondiale, avec le personnage d’Erika, jeune femme passionnée de livres qui va devenir un rouage essentiel du rapt organisé et [...]

Le goût d'Emma (Emmanuelle Maisonneuve)

note: 4Un roman graphique gastronomique Agnès MMC - 10 mars 2021

L’histoire d’Emmanuelle Maisonneuve qui, suite à une candidature spontanée, est embauchée au guide Michelin, véritable bible de la gastronomie française. Son parcours sera difficile, face au machisme de la profession. [...]

Térébenthine (Carole Fives)

note: 4Quelle place pour l'art ? Agnès MMC - 12 décembre 2020

La narratrice achète la revue Beaux-Arts et lit un article sur un peintre décédé, Luc, dont la peinture rencontre un grand succès et la voilà plongée dans ses souvenirs de [...]

La laitière de Bangalore (Shoba Narayan)

note: 4Un voyage en Inde Agnès MMC - 10 mars 2021

Après 20 ans passés au Etats–Unis la journaliste Shoba Narayan revient en Inde, à Bangalore, pour s’y installer avec son mari et ses deux filles qui ne connaissent quasiment pas [...]

Critique

 

Au bonheur des ogres (Nicolas Bary)

note: 2Une comédie amusante, sans plus... Victoria, MMC - 18 novembre 2014

Si les acteurs sont corrects et la musique sympathique, ça ne suffit vraiment pas. Malgré des personnages hauts en couleurs et un univers assez loufoque, on a du mal à adhérer. Ça traine en longueur, l'enquête est lourde et sans rebondissements et on nous sert une histoire d'amour encore plus grotesque que le reste : trop niaise pour qu'on y croit vraiment, elle sert juste de toile de fond et de prétexte à un happy ending.
N'ayant pas lu le roman de Pennac dont est tirée l’œuvre, je ne peux pas juger du travail concernant l'adaptation. Mais pour moi, "au bonheur des ogres" reste un film dont on a la sensation qu'il a été bâclé, on se contente d'une comédie n'ayant ma foi rien d'exceptionnel.