Recherche


Avis de lecteurs

Mamie Luger (Benoît Philippon)

note: 5Très divertissant ! Victoria, MMC - 22 juillet 2020

Cette Mamie Luger (Berthe de son petit nom) est tout bonnement incroyable ! 102 ans, pas tout à fait toutes ses dents, un langage des plus fleuris...attendez-vous à découvrir un [...]

État de nature (Jean-Baptiste de Froment)

note: 5Une lecture rapide, grinçante et savoureuse. Marie - 11 mai 2020

Fable politique, roman politique d’anticipation…. Plusieurs possibilités s’offrent à nous pour présenter ce court roman écrit par un ancien conseiller d’un président de la République, plus d’un an avant les [...]

Les Radley (Matt Haig)

note: 4Entretien avec des vampires Michèle - 27 juin 2020

Je m'attendais à un livre un peu plus sanglant et moins adolescent mais finalement j'ai adoré l'histoire de cette famille dont les non dits les tuent à petit feu...
Il [...]

La mère morte (Blandine de Caunes)

note: 5Vivre la mort FM - 10 juin 2020

Blandine de Caunes est l’une des filles de l’icône féministe Benoîte Groult. Quand cette mère, célèbre pour son intelligence vive et érudite, son indépendance farouche, sa liberté de penser, de [...]

Les soeurs Mitford enquêtent
L'assassin du train (Jessica Fellowes)

note: 5A cup of tea ? FM - 10 juin 2020

Dans l’Angleterre des années 1920, Louisa est une jeune femme pauvre que son oncle s’apprête à prostituer. Parvenant à échapper à son emprise, elle va réussir à se faire [...]

Les sales gosses (Charlye Ménétrier McGrath)

note: 4Drôle et émouvant Victoria, MMC - 22 juillet 2020

Vous voulez du feelgood ? Ne cherchez plus !

Quand les enfants de Jeanne, vaillante octogénaire, la place en maison de retraite contre son gré, ils ne sont pas au bout [...]

Critique

 

Les fantômes du vieux pays (Nathan Hill)

note: 5Drôle, époustouflant, attachant Joëlle, MMC - 6 mars 2018

Sur fond d’une fresque familiale, tout part d’un fait divers provoqué par une femme « Calamity Packer » pendant le meeting d’un candidat à l’élection présidentielle. On traverse ainsi la vie d’un jeune professeur d’université de Chicago, abandonné par sa mère à l’âge de 11ans. Des années 1968 « peace and love » et des manifestations étudiantes contre la guerre du Vietnam jusqu’à nos jours et les attentats du 11 septembre 2001.
Un premier roman époustouflant où l’auteur dépeint son pays, ses lois, ses excès avec drôlerie, flirtant avec l’ironie, mais aussi étonnement d’actualité avec des thèmes tels que l’immigration, le pouvoir, la haine, les effets des réseaux sociaux.
Nathan Hill rend ses personnages tellement attachants, réels que l’on se prend à les chercher autour de nous. Difficile de fermer ce livre et d’en tourner la dernière page.