Recherche


Avis de lecteurs

Mè keskeussé keu sa ? (Michel Van Zeveren)

note: 4Alerte au bébé ! S.BASSET - 29 mars 2018écoutez

J'ai beaucoup ri à la lecture de cette album qui parlera beaucoup aux jeunes parents désemparés devant leur jeune enfant tout juste arrivé !

La cloche d'Islande (Halldór Laxness)

note: 4Une lecture ardue, mais magnifique. S.BASSET - 28 mars 2018écoutez

Un grand roman, à la fois âpre et solaire, sur la fierté du peuple islandais, et l'importance des livres pour cette nation. Une lecture ardue, mais magnifique.

La saga des Fiers-à-bras (Halldór Laxness)

note: 4Les bras cassés du grand Nord S.BASSET - 29 mars 2018écoutez

Derrière ce récit de bras cassés pathétiques qui rêvent de vivre les Sagas de leur ancêtre se cachent une sévère critique de la culture de la violence. Une lecture pas [...]

Voyage de classes (Nicolas Jounin)

note: 4La sociologie pour les Nuls S.BASSET - 28 mars 2018écoutez

Voici un essai d'une grande richesse, très facile à lire, qui aborde les fondements de la Sociologie, questionne ses limites et le rapport de classe entre ceux qui savent et [...]

Congo Inc. (In Koli Jean Bofane)

note: 4World Compagny S.BASSET - 11 mai 2018écoutez

Entre humour, cynisme et gouaille, un roman puissant sur l'Afrique contemporaine ainsi que sur la frénésie libérale et consumériste qui contamine le Monde !

Booming (Mika Biermann)

note: 4Le temps sans dessus-dessous S.BASSET - 11 mai 2018écoutez

Le temps est en pagaille dans "Booming", qui étrange ville perdue du fin fond de l'ouest américain, où rien n'est comme ailleurs ! Foutraque mais jubilatoire !

Critique

 

Fifty shades n° 1
Cinquante nuances de Grey (E. L. James)

note: 4Beaucoup de bruit pour pas grand chose Céline - 18 mai 2018écoutez

Je dois avouer que c'est un peu particulier à lire quand on a pas l'habitude, on jongle entre amour et passion décrite de manière assez crue. Mais plus l'histoire avance, plus j’ai l'impression de lire la même chose. Les scènes intimes sont presque toujours décrites de la même manière, avec les mêmes mots, et au final l'auteur s'est elle-même prise à son propre jeu et tourne en rond. A tel point que je trouve qu'on perd un peu du réalisme de l'histoire. Pour Anastasia, l'histoire étant racontée de son point de vue, je trouve intéressant de pouvoir lire ses pensés, même si elle n'utilise pas de mots pour les exprimer. Pour Christian en revanche c’est plus compliqué, on sent qu'il est torturé, avec un lourd passé, mais plus on en apprend sur lui, plus on arrive à s'attacher à lui.
L’histoire a une base assez classique au final, ce qui fait le succès de cette saga littéraire finalement c'est l'imagination du lecteur, ni plus, ni moins. L'auteur fait tout pour que celui qui lit le livre soit embarqué dans l'histoire. Le reste est, pour moi, uniquement là pour titiller l'imagination du lecteur et exciter sa curiosité. Un premier tome qui lance bien l'histoire mais avec quelques longueurs et beaucoup de répétitions.