Recherche


Avis de lecteurs

Les romantiques (Cécile Coulon)

note: 5Romantique, érotique et rigolo... Clarisse - 8 novembre 2022

Une soixantaine de classiques revisités à la sauce poétique érotique de Cécile Coulon, de très courts textes drôles, touchants, romantiques et sensuels mis en scènes par de très belles illustrations [...]

Disparues (Karl Zéro)

note: 5Du grand Karl Zero Céline - 19 novembre 2022

Karl Zero fait preuve d'un très grand professionnalisme dans ce livre, il reprend certaines des affaires les plus médiatisées, avec toute son expertise de journaliste spécialisé dans les faits divers, [...]

Le mystère Mengele (Jorge A. Camarasa)

note: 4Intéressant Céline - 12 novembre 2022

Une enquête interessante sur la fuite de Joseph Mengele à travers l'Amérique latine au lendemain de la chute du 3ème Reich.
Il est intriguant de voir comment ce dernier a [...]

Grizzly (Nan Aurousseau)

note: 5Roman noir et humour, joli mélange ! Clarisse - 8 novembre 2022

Dan et John sont amis et associés, cela fait trois ans que leur camp propose aux touristes des treks, randonnées, pêche etc. Cependant, un riche client habitué, George Heigler, a [...]

Perceval (Anne-Caroline Pandolfo)

note: 5Une merveilleuse adaptation S.BASSET - 24 octobre 2022

Une merveilleuse adaptation en bande-dessinée pour les enfants de la légende arthurienne. Le graphisme est de toute beauté entre onirisme et poésie.

Tout rendre au vent (Marion Millo)

note: 5Adieu souffrances ! Clarisse - 8 novembre 2022

Anna va être confiée comme domestique à un couple de bourgeois dans les années 50, violée par le maître elle se retrouve enceinte très jeune et quitte son travail, laissant [...]

Critique

 

Le droit du sol (Étienne Davodeau)

note: 5Vertige de la mort Jérôme, LLMC - 8 mars 2022

Cette bande dessinée est à la fois un voyage dans le temps, des premiers dessins humains rupestres à l’histoire récente du livre et de son évolution numérique, mais aussi une exploration de la signalétique à travers le temps (comment signifier le danger nucléaire de manière universelle pour des durées vertigineuses ?) ; un magnifique voyage dans l’espace de la mal nommée « diagonale du vide », au départ de la grotte dessinée de Pech Merle jusqu’au petit village meusien de Bure où le projet d’enfouissement des déchets nucléaire est en cours, une réflexion sur le métier de dessinateur, sur la marche et sur le vivant. Une traversée solitaire émaillée de rencontres avec des habitants ordinaires comme avec des compagnons de route d’un jour ou plus… Le parti pris subjectivement revendiqué par Etienne Davodeau de dénoncer ce projet, avec l’aide de militants informés, se conjugue équitablement avec un besoin d’évasion, de légèreté et de description des grands espaces pleins de beauté (en passant par le massif central, Moulins, le Morvan, etc.) rendu possible par les dessins somptueux du dessinateur.