Recherche


Avis de lecteurs

Sunny n° 1 (Taiy? Matsumoto)

note: 4Les enfants du soleil S.BASSET - 28 mars 2018écoutez

Qu'on est loin des canons du Manga ! Cela fait du bien parfois ! Entre art naïf, réalisme et ambiance onirique, cette évocation d'un foyer pour enfants dans le Japon [...]

Les filles au chocolat - Tome 3 : Coeur Mandarine (Cathy Cassidy)

note: 5les filles en chocolat Emma - 25 mai 2018écoutez

ces livres sont vraiment génial, je les conseil !

Fifty shades n° 1
Cinquante nuances de Grey (E. L. James)

note: 4Beaucoup de bruit pour pas grand chose Céline - 18 mai 2018écoutez

Je dois avouer que c'est un peu particulier à lire quand on a pas l'habitude, on jongle entre amour et passion décrite de manière assez crue. Mais plus l'histoire avance, [...]

Your name (Makoto Shinkai)

note: 5Un récit subtil, onirique et résolument moderne Victoria - 24 avril 2018écoutez

Mélancolique et lyrique, Your Name fait preuve d'une diversité qui parvient à séduire tous les publics. A la fois chronique lycéenne, film catastrophe, autant que peinture des traditions japonaises ancestrales, [...]

Le désosseur (Jeffery Deaver)

note: 5Captivant Céline - 18 mai 2018écoutez

Etant fan du film Bone Collector, qui est l'adaptation de ce livre, j'ai voulu lire le bouquin pour avoir un élément de comparaison et je n’ai pas été déçue. Malgré [...]

Tess d'uberville (Thomas Hardy )

note: 4Tess, ou la malédiction de classe S.BASSET - 29 mars 2018écoutez

Voici un roman lumineux et pourtant très sombre par certaines côtés. Un grand classique très beau que je recommande pour les amateurs de romans victoriens.

Critique

 

Fräulein France (Romain Sardou)

note: 5Une femme, une vie, une guerre. MD - 8 août 2015écoutez

Roman historique qui se passe pendant la seconde guerre mondiale. Tout débute avec l’évènement militaire important qu’a été l’offensive allemande en Belgique de la prise du fort d’Eben-Emael. Puis on suit l’histoire d'une jeune femme, France, prostituée du club le Sphinx qui a tout Paris à ses pieds et avant tout le Paris nazi.Elle fait fortune quand d’autres partent dans les camps. Comment fait-elle ? Comment peut-on à ce point nier l’histoire, la guerre, l’horreur ? On devine au fil des pages et lorsque la fin arrive, on comprend et on se dit que l’horreur mène toujours à l’horreur.
On passe par la colère, l’écœurement, la haine mais on termine par le soulagement ou en tout cas par un sentiment de justice.