Recherche


Avis de lecteurs

50 cents (Thomas Carreras)

note: 550 cents Thibo - 8 février 2020

ce livre est trop bien!!!! j'adore

La maison allemande (Annette Hess)

note: 5Un roman de mémoire et d’émancipation FM - 4 février 2020

Situé au début des années 60 en Allemagne, ce roman nous attache au parcours d’une jeune femme, Eva. Fille d’aubergistes, elle est devenue traductrice, notamment du polonais. Cette compétence la [...]

After n° 5
After ever happy (Anna Todd)

note: 3Une fin mitigée Céline - 4 janvier 2020

Personnellement j'ai été un peu déçue en lisant ce dernier tome, autant on nous a vraiment détaillé la relation entre Tessa et Hardin durant 5 romans et là, on nous [...]

L'échelle de Jacob (Ludmila Oulitskaïa)

note: 5Saga russe Serge L - 1 avril 2020

Un grande saga familiale avec de multiples personnages et les vies croisées de huit principaux personnages, dans la Grande Russie, entre 1905 et 2011.

Nora est née en 1943, comme [...]

Les simples (Yannick Grannec)

note: 5La bétise des hommes peut prendre plusieurs visages Marie - 11 mai 2020

S’échapper quelques heures en Provence à la fin du 16ème siècle. Se retrouver au cœur de Notre-Dame du Loup, cette petite communauté de bénédictines où il fait bon vivre entre [...]

Cari Mora (Thomas Harris)

note: 4Un retour gagnant Céline - 12 janvier 2020

Douze ans d'absence pour Thomas Harris mais ça valait le coup, ce roman est vraiment très bien écrit, avec une histoire prenante.
Entre mystère, complot, mafia, etc ... L'histoire est très [...]

Critique

 

Oeuvre non trouvée

note: 5Un conte bien plaisant ! FM - 28 août 2015

Je suis de longue date une inconditionnelle du duo Bacri-Jaoui dont j'ai aimé tous les films, qu'ils y aient tenu la caméra ou uniquement leur place de comédiens.
Avec la subtilité et l'humour qui la caractérisent, Agnès Jaoui nous propose dans ce film de rencontrer les archétypes des contes de notre enfance, mais dans une version très moderne et décapante : la jeune princesse naïve, l'inquiétant prédateur, la bonne fée, la marâtre... s'incarnent dans des personnages attachants ou intrigants, sans oublier l'irrésistible Jean-Pierre Bacri qui rejoue sans nous lasser son rôle de bougon hypocondriaque. On ne voit pas le temps passer dans ces aventures trépidantes et c'est avec regret que l'on abandonne ces personnages qui, "au bout du conte", auront tous surmonté les épreuves.
Je ne suis pas déçue : Agnès Jaoui confirme un vrai talent de réalisatrice sans négliger, heureusement pour nous, sa carrière de comédienne.