Recherche


Avis de lecteurs

Une femme au téléphone (Carole Fives)

note: 5Mère pénible FM - 15 janvier 2019écoutez

« C’est toi ? ». Une mère téléphone sans cesse à sa fille (adulte) et lui raconte sa vie. Entre les récits de ses séjours à l’hôpital, de ses exploits [...]

Jules Matrat (Charles Exbrayat)

note: 5Syndrome post-traumatique FM - 12 janvier 2019écoutez

Jeune paysan dans la Loire, Jules Maltrat est mobilisé en 1914, incrédule devant cette guerre que sa faible éducation et son milieu familial fruste ne lui ont pas permis de [...]

Italien - EuroTalk initiation 1/2 (Tout Apprendre)

note: 1Formation Mireille - 17 mars 2019écoutez

Impossible d accéder à la formation

Réponse Médiathèque : pour accéder à la formation, il faut être identifié au portail (n° de carte + date de naissance). Pour plus d'information, merci [...]

Chronique des Clifton - Tome 1 : Seul l'avenir le dira (Jeffrey Archer)

note: 5Addictif ! [livre numérique] FM - 15 janvier 2019écoutez

Ce premier tome (paru en 2012) de la « Chronique des Clifton » commence dans l’Angleterre ouvrière du lendemain de la première guerre mondiale. Harry Clifton est un enfant pauvre, [...]

Que nos vies aient l'air d'un film parfait (Carole Fives)

note: 5Enfants séparés FM - 15 janvier 2019écoutez

« J’avais douze ans et je les aurai toute ma vie ». Un couple qui se déchire, une femme fragile et instable, un divorce qui ne séparera pas seulement les [...]

Cujo (Stephen King)

note: 3Manque un petit quelque chose Céline - 17 février 2019écoutez

L'histoire de Cujo est basée presque entièrement sur l'imagination que se fait le lecteur de l'animal décrit dans le livre, car quand on y regarde bien, l'histoire est assez simple.
Habituée [...]

Critique

 

Fifty shades n° 1
Cinquante nuances de Grey (E. L. James)

note: 4Beaucoup de bruit pour pas grand chose Céline - 18 mai 2018écoutez

Je dois avouer que c'est un peu particulier à lire quand on a pas l'habitude, on jongle entre amour et passion décrite de manière assez crue. Mais plus l'histoire avance, plus j’ai l'impression de lire la même chose. Les scènes intimes sont presque toujours décrites de la même manière, avec les mêmes mots, et au final l'auteur s'est elle-même prise à son propre jeu et tourne en rond. A tel point que je trouve qu'on perd un peu du réalisme de l'histoire. Pour Anastasia, l'histoire étant racontée de son point de vue, je trouve intéressant de pouvoir lire ses pensés, même si elle n'utilise pas de mots pour les exprimer. Pour Christian en revanche c’est plus compliqué, on sent qu'il est torturé, avec un lourd passé, mais plus on en apprend sur lui, plus on arrive à s'attacher à lui.
L’histoire a une base assez classique au final, ce qui fait le succès de cette saga littéraire finalement c'est l'imagination du lecteur, ni plus, ni moins. L'auteur fait tout pour que celui qui lit le livre soit embarqué dans l'histoire. Le reste est, pour moi, uniquement là pour titiller l'imagination du lecteur et exciter sa curiosité. Un premier tome qui lance bien l'histoire mais avec quelques longueurs et beaucoup de répétitions.