Recherche


Avis de lecteurs

Michel le mouton qui n'avait pas de chance (Sylvain Victor)

note: 5Bonne humeur et positivité Clara, MMC - 6 août 2019écoutez

Un très chouette album jeunesse, bourré de clins d'oeil à destination des adultes ! Michel pense n'avoir jamais de chance dans sa vie et vit chaque retournement de situation comme [...]

Le mari de la harpiste (Laurent Bénégui)

note: 5Histoire de harpes JM, MMC - 31 juillet 2019écoutez

Basile est horticulteur après plusieurs déceptions amoureuses, il rencontre Charlie. Charlie est musicienne et plus précisément harpiste car l'instrument est l'importance même du roman. Quand Basile épouse Charlie, il épouse [...]

La sirène & la licorne (Erin Mosta)

note: 4Romance très mignonne Victoria, MMC - 4 juillet 2019écoutez

Parfait roman feel-good, "La Sirène et la licorne" sent bon l’été et la douceur !

Lili, passionnée par les effets spéciaux de cinéma et le maquillage, a un look original [...]

Charles, prisonnier du cyclope (Alex Cousseau)

note: 4Un bien gentil dragon Joëlle, MMC - 7 juillet 2019écoutez

Charles est un jeune et gentil dragon qui vit en 1825. Il se sent seul et cherche un ami, mais il y a un problème, un dragon ça vit très [...]

Ici Londres (Judith Kerr)

note: 4Emouvant Joëlle, MMC - 16 juillet 2019écoutez

On retrouve Anna et toute sa famille maintenant installés à Londres. La vie est de plus en plus difficile et ils vivent sous le blitz, les bombardements incessants de l’aviation [...]

Mes vies secrètes (Dominique Bona)

note: 5Biographie d'une biographe JM, MMC - 12 juillet 2019écoutez

Dominique Bona est une biographe de talent, Colette, Clara Malraux, Romain Gary et d'autres sont passés par sa plume experte. Dans "Mes vies secrètes" elle raconte son travail de biographe, [...]

Critique

 

Orphelins 88 (Sarah Cohen-Scali)

note: 4Après-guerre et reconstruction Victoria, MMC - 2 août 2019écoutez

« Orphelins 88 » peut être considéré comme la continuité de « Max », un autre roman de Sarah Cohen-Scali. Tous deux abordent une facette méconnue de la Seconde Guerre mondiale : le programme Lebensborn, des centres dans lesquels les nazis tentaient de créer la race aryenne parfaite.
Cette fois, elle explique comment les SS enlevaient des enfants répondant aux critères aryens dans les pays de l’Est, pour les germaniser par la suite. Le petit Jo est l’un de ses enfants. Amnésique, nous le suivrons tout au long du roman dans sa quête d’identité.
Sans jamais tomber dans le pathos, l’autrice décrit avec brio les désastres qu’a causé la guerre sur les plus jeunes, le tout d’une écriture fluide et abordable. « Orphelins 88 » passionne autant qu’il fait horreur par moments, mais n’en reste pas moins un roman à la fois instructif et nécessaire.