Recherche


Avis de lecteurs

Roi lion (Le) (Jon Favreau)

note: 4Superbes images Joëlle, MMC - 20 mai 2020

Simba, le futur roi est né, et tout au fond de la savane africaine tous les animaux célèbrent son arrivée.
Un remake quasiment à l’identique du chef d’œuvre de 1994, cette [...]

Sound & color (Alabama Shakes)

note: 5Génial Joëlle, MMC - 20 mai 2020

Deuxième album de ce très jeune groupe, mêlant rock sudiste, soul, blues. L’une des meilleures révélations de ces dernières années.
Mettez votre casque et montez le son.

Une étincelle de vie (Jodi Picoult)

note: 5une étincelle de vie Patrice - 23 mai 2020

excellent roman, je suis entièrement d'accord avec le commentaire de FM, mais je tenais simplement à dire que ça ne parle pas seulement de l'accès à l'IVG aux Etats-Unis mais [...]

Bleu Pétrole (Alain Bashung)

note: 5Sublime, incontournable Joëlle, MMC - 20 mai 2020

Fabuleux album de Bashung, sans doute l’un de ses meilleurs mais malheureusement le dernier. Bleu pétrole est un album chaleureux, très mélancolique, un disque soigné et majoritairement acoustique, où l’on [...]

Sur la route (Jack Kerouac)

note: 4Un grand classique Joëlle, MMC - 20 mai 2020

Avec ce grand classique de la littérature américaine Jack Kerouac nous entraîne sur les routes des USA.
Sal, le narrateur qui n’est autre que Jack Kerouac lui-même, se lie d’amitié avec [...]

L'attrape-coeurs (Jerome David Salinger)

note: 4A lire et à relire Joëlle, MMC - 20 mai 2020

Début des années 1950.
Holden Caulfield, jeune homme de 16 ans vient d’être renvoyé de son collège trois jours avant Noël. Il n’ose pas rentrer chez lui, alors il erre dans [...]

Critique

 

Fifty shades n° 1
Cinquante nuances de Grey (E. L. James)

note: 4Beaucoup de bruit pour pas grand chose Céline - 18 mai 2018

Je dois avouer que c'est un peu particulier à lire quand on a pas l'habitude, on jongle entre amour et passion décrite de manière assez crue. Mais plus l'histoire avance, plus j’ai l'impression de lire la même chose. Les scènes intimes sont presque toujours décrites de la même manière, avec les mêmes mots, et au final l'auteur s'est elle-même prise à son propre jeu et tourne en rond. A tel point que je trouve qu'on perd un peu du réalisme de l'histoire. Pour Anastasia, l'histoire étant racontée de son point de vue, je trouve intéressant de pouvoir lire ses pensés, même si elle n'utilise pas de mots pour les exprimer. Pour Christian en revanche c’est plus compliqué, on sent qu'il est torturé, avec un lourd passé, mais plus on en apprend sur lui, plus on arrive à s'attacher à lui.
L’histoire a une base assez classique au final, ce qui fait le succès de cette saga littéraire finalement c'est l'imagination du lecteur, ni plus, ni moins. L'auteur fait tout pour que celui qui lit le livre soit embarqué dans l'histoire. Le reste est, pour moi, uniquement là pour titiller l'imagination du lecteur et exciter sa curiosité. Un premier tome qui lance bien l'histoire mais avec quelques longueurs et beaucoup de répétitions.