Recherche


Avis de lecteurs

Chute de l'empire américain (La) (Denys Arcand)

note: 4Divertissement et satire sociale Joëlle, MMC - 20 mai 2020

Pierre-Paul Daoust, 36 ans, titulaire d’un doctorat en philosophie est chauffeur pour une compagnie de livraison. Un jour, il est le témoin d’un hold-up qui tourne mal, et se retrouve [...]

Peace trail (Neil Young)

note: 5Toujours militant Joëlle, MMC - 19 mai 2020

Après l’excellent « Earth » voiçi un nouvel opus du « loner » pour les fans.
On y retrouve le Neil Young militant pour les causes indiennes et son inquiétude de [...]

Crevettes pailletées (Les) (Cédric Gallo (Le))

note: 4Drôle et engagé Joëlle, MMC - 19 mai 2020

Mathias, un champion de natation ayant tenu des propos homophobes se voit obligé d’entrainer une équipe de water-polo gay. Le chemin parcouru sera l’occasion pour Mathias de bousculer ses repères, [...]

Toy story
Toy story 4 (Josh Cooley)

note: 4Pur divertissement Joëlle, MMC - 20 mai 2020

L’arrivée de Fourchette, un nouveau jouet va provoquer la séparation de Woody et Bonnie.
Ce nouvel opus nous offre de l’humour, de l’émotion et du rythme. Dans ce film qui est [...]

L'attrape-coeurs (Jerome David Salinger)

note: 4A lire et à relire Joëlle, MMC - 20 mai 2020

Début des années 1950.
Holden Caulfield, jeune homme de 16 ans vient d’être renvoyé de son collège trois jours avant Noël. Il n’ose pas rentrer chez lui, alors il erre dans [...]

Une étincelle de vie (Jodi Picoult)

note: 5une étincelle de vie Patrice - 23 mai 2020

excellent roman, je suis entièrement d'accord avec le commentaire de FM, mais je tenais simplement à dire que ça ne parle pas seulement de l'accès à l'IVG aux Etats-Unis mais [...]

Critique

 

Prisons (Ludovic-Hermann Wanda)

note: 5Un roman percutant, hyme à la lecture et à la connaissance comme moyen de rédemption. Marie, MMC - 4 décembre 2018

Frederic Nkamwa dit Fred, 28 ans, un casier déjà bien rempli se retrouve une fois de plus à Fleury –Merogis. Mais cette fois ci dans le bâtiment D3 celui des récidivistes, les incurables. Oui mais Frédéric n'arrive pas seul, il arrive avec sa foi profonde, unique et indiscutable et convaincu que si Dieu l'a renvoyé en prison c'est pour une raison bien précise.
Le roman est écrit à 2 voix, celle de Frédéric, dont l'un des chalenges, donné par son codétenu Richard, toxico qu'il cherche à faire décrocher, est d'arrêter les insultes qui d'après Richard seraient sa drogue à lui. Cette épreuve va le conduire à découvrir la belle langue française. La deuxième voix est celle de Marianne, 5ème du nom, symbole de la République française.
L'histoire de Frédéric est la vraie histoire de son auteur, Ludovic-Hermann WANDA. Ecriture surprenante dans laquelle le Wesh et la langue de Molière se mêlent. L'éloge de la lecture et de la connaissance illustre cette critique du milieu carcéral mais au sens stricte du terme.
Un premier roman atypique que la rentrée littéraire et ses canons lissés n'a peut-être pas su apprécier…