Recherche


Avis de lecteurs

Toy story
Toy story 4 (Josh Cooley)

note: 4Pur divertissement Joëlle, MMC - 20 mai 2020

L’arrivée de Fourchette, un nouveau jouet va provoquer la séparation de Woody et Bonnie.
Ce nouvel opus nous offre de l’humour, de l’émotion et du rythme. Dans ce film qui est [...]

Bleu Pétrole (Alain Bashung)

note: 5Sublime, incontournable Joëlle, MMC - 20 mai 2020

Fabuleux album de Bashung, sans doute l’un de ses meilleurs mais malheureusement le dernier. Bleu pétrole est un album chaleureux, très mélancolique, un disque soigné et majoritairement acoustique, où l’on [...]

Songs for Judy (Neil Young)

note: 5Génial Joëlle, MMC - 19 mai 2020

Nouvel enregistrement tiré de ses archives, cette fois-ci c’est une compilation de morceaux acoustiques datant de 1976. On y retrouve ses plus grands classiques ainsi qu’un inédit (no one seems [...]

Crevettes pailletées (Les) (Cédric Gallo (Le))

note: 4Drôle et engagé Joëlle, MMC - 19 mai 2020

Mathias, un champion de natation ayant tenu des propos homophobes se voit obligé d’entrainer une équipe de water-polo gay. Le chemin parcouru sera l’occasion pour Mathias de bousculer ses repères, [...]

Le Mars Club (Rachel Kushner)

note: 4Une histoire tragique Joëlle, MMC - 20 mai 2020

Romy Hall n’est pas née sous une bonne étoile dans le San-Francisco des années 80. Strip-teaseuse, elle abandonne tout pour fuir un homme qui la harcèle et pouvoir vivre en [...]

Un jour de pluie à New York (Woody Allen)

note: 4Tendre week-end Joëlle, MMC - 19 mai 2020

Gasby et Ashleigh, deux étudiants partent pour un week-end en amoureux à New-York. Leurs projets sont contrariés par une série d’évènements inattendus et de rencontres. Une comédie romantique sur l’inconstance [...]

Critique

 

Sauver Mozart (Raphaël Jérusalmy)

note: 4Quand la musique se fait résistante. Marie, MMC - 11 mai 2019

Otto Steiner est expert et critique musical. Mais il est désormais avant tout patient d’un sanatorium autrichien . Il a pour seul visite celle de son ami Hans. Nous sommes en pleine guerre, Otto la vit de loin mais se sent inutile et frustré. Lorsque Hans lui demande conseille pour l’organisation du Festpiele, un festival auquel participeront toutes les plus grandes huiles, il voit là une occasion d’agir, de résister. Le journal d’Otto s’étend sur la période de juillet 1939 à août 1940. Les mots justes et l’écriture travaillée de Raphaël Jerusalmy offre un très beau premier roman où l’on voit que face au pire, tout acte de liberté est résistance.