Recherche


Avis de lecteurs

Sagesse des mythes
Gilgamesh n° 2
La fureur d'Ishtar (Pierre Taranzano)

note: 4Une déesse en colère S.BASSET - 31 janvier 2022

Toujours un très beau dessin et un récit bien mis en valeur pour découvrir un des plus vieux récits mythologiques parvenus jusqu'à nous.

Les voyageurs n° 1
L'espace d'un an (Becky Chambers)

note: 5Charmante SF Victoria - 8 février 2022

Amateurs de space-opera bourré d’action et de rebondissements, passez votre chemin. Les romans de Becky Chambers s’apparentent plutôt à de la science-fiction « feel good ».

Dans ce premier tome [...]

Et le chêne est toujours là (Sofia Lundberg)

note: 5Deux femmes, deux histoires et un arbre Marie, MMC - 11 mai 2022

Esther et Ruth ont plusieurs décennies d'écart, ne se connaissent pas mais partagent sans le savoir le même banc sous le même chêne. Esther pleure sous ce chêne sa famille [...]

Le dernier atlas n° 3 (Fabien Vehlmann)

note: 4Une fin échevelée S.BASSET - 31 janvier 2022

Une fin échevelée pour cette spectaculaire trilogie: bravo à cette ambitieux projet qui montre toute la créativité et l'ambition que peuvent avoir nos auteurs !

Lire est dangereux (pour les préjugés) (Dave Connis)

note: 5Vous avez dit dangereux ? pour qui ? Pourquoi ? Marie, MMC - 11 mai 2022

Le titre à lui seul mérite de connaître ce livre. Derrière une écriture assez simple, sous l'étiquette parfois réductrice de pageturner, ce roman conduit à un vrai questionnement sur la [...]

Et que ne durent que les moments doux (Virginie Grimaldi)

note: 5Une lecture qui touche et qui console. Marie, MMC - 11 mai 2022

Il est des moments dans la vie qui nous marquent à jamais. Des épreuves que l'on pense insurmontables et dont pourtant nous sortons grandis. C'est deux de ces histoires que [...]

Critique

 

La danse de la tarentule (Claire Blanchard)

note: 4Enfance volée Nathalie, MMC - 17 août 2021

Emilie, 40 ans est devenue peintre. Quand sa mère décède 20 après son départ définitif, elle revient sur les lieux de son enfance au Croisic. C’est dans ce manoir qu’elle a été élevée avec son jeune frère par une grand-mère autoritaire et acariâtre, qui leur inculque une éducation stricte, rigide et n’hésitant pas à les violenter. A la mort de celle-ci ces deux jeunes vont enfin pouvoir vivre chez leurs parents, de retour d'Inde.C’est pour eux une bonne nouvelle, ils vont enfin pouvoir retrouver une vie de famille avec une mère aimante, du moins qu’elle laisse paraitre en société. Les deux jeunes vont très vite déchanter, car celle-ci est manipulatrice avec des excès de colère imprévisible. Cette mère, qu’Émilie compare à une araignée qui emprisonne sa proie dans sa toile, la dévore sans qu’elle puisse s’échapper. Pour la petite fille, les seules échappatoires sont la lecture et la musique, dans laquelle elle excelle. Mais là encore, ses rêves vont s’effondrer. Le jour où cette mère impose la tragédie, Émilie s’échappe de sa toile.
Histoire bouleversante sur l’amour sans limite d’une enfant pour sa mère. Le sujet est lourd mais la lecture est agréable, le roman est à la fois terriblement plein de douleurs, mais déborde aussi d’espoir.