Recherche


Avis de lecteurs

Sagesse des mythes
Gilgamesh n° 2
La fureur d'Ishtar (Pierre Taranzano)

note: 4Une déesse en colère S.BASSET - 31 janvier 2022

Toujours un très beau dessin et un récit bien mis en valeur pour découvrir un des plus vieux récits mythologiques parvenus jusqu'à nous.

Le droit du sol (Étienne Davodeau)

note: 5Diagonale vertigineuse Sylvie - 17 mai 2022

Etienne Davodeau va parcourir 500 kms à pieds entre une grotte de Pech Merle, dans le Lot, et le bois Lejuc, dans la Meuse où le projet d'enfouissement de déchets [...]

Le roi disait que j'étais diable (Clara Dupont-Monod)

note: 5« Aliénor. Une forteresse. Belle, isolée, imprenable ! » Angélique, MMC - 11 février 2022

Clara Dupont-Monod, doublement primée cet automne (prix Femina et Goncourt des Lycéens) pour son roman « S’adapter », a consacré auparavant deux ouvrages à la plus romanesque des figures historiques [...]

Madeleine, résistante n° 1
La rose dégoupillée (Eloïse de La Maison)

note: 5Une BD passionnante sur Madeleine Riffaud, résistante à 17 ans. Elsa - 24 février 2022

Madeleine a 93 ans en 2017 quand Jean-David Morvan l’appelle pour lui proposer de faire une bande dessinée sur elle : « une BD ?!! … mais c’est pour les [...]

Et le chêne est toujours là (Sofia Lundberg)

note: 5Deux femmes, deux histoires et un arbre Marie, MMC - 11 mai 2022

Esther et Ruth ont plusieurs décennies d'écart, ne se connaissent pas mais partagent sans le savoir le même banc sous le même chêne. Esther pleure sous ce chêne sa famille [...]

Les vieux fourneaux n° 6
L'oreille bouchée (Wilfrid Lupano)

note: 4Papy fait de la résistance en Guyane Jérôme, LLMC - 16 février 2022

Dans ce sixième tome des Vieux fourneaux, nos adorables papys de la conspiration ludico-anarchiste « Ni Yeux ni maîtres » Emile, Antoine et Pierrot se rendent en Guyane à la [...]

Critique

 

Une soupe à la grenade (Marsha Mehran)

note: 5Un roman réconfortant JM, MMC - 12 octobre 2021

Marja, Bahar et Layla sont trois sœurs qui ont fui l’Iran au moment de la chute du Sha et la prise du pouvoir par Komeini. Après un périple épuisant et dangereux, elles arrivent dans une petite ville irlandaise de Ballinocroah dans le comté de Mayo. Là, elles décident d’ouvrir le « Babylone café » un restaurant de cuisine iranienne à l’ambiance chaleureuse et conviviale. Malheureusement si certains habitants se réjouissent de la présence de ce nouveau temple de la gourmandise d’autres sont plus réticents à accueillir ces étrangères trop belles, trop libres et non catholiques. Sous couvert de cette légèreté culinaire le roman en partie autobiographique de Marsha Meshran nous parle de l’exil de ces trois femmes en fuite d’un pays qu’elles aiment mais où elles étaient en danger de mort. Le roman à l’écriture fluide et agréable est ponctué à chaque chapitre par d’appétissantes recettes de cuisine iranienne qui donnent l’eau à la bouche. On saluera le choix des couleurs de la couverture en parfaite adéquation avec la thématique du roman.