Recherche


Avis de lecteurs

Erased n° 1 (Kei Sanbe)

note: 5Un jour sans fin, version seinen anxest - 8 septembre 2018écoutez

Satoru est contraint de revivre une période jusqu'à ce qu'il puisse en provoquer le bon déroulement. Cela lui permettra de se mesurer, malgré lui, à un tueur en série particulièrement [...]

The suprêmes at Earl's All-you-can-eat (Edward Kelsey Moore)

note: 5Suprêmes part 1 Pascale - 23 août 2018écoutez

Funny, touching, dramatic.
Fortunately, you can get the sequel at the médiathèque.

Mathieu Hidalf n° 1
Le premier défi de Mathieu Hidalf (Christophe Mauri)

Hard blues shot (Laura Cox Band)

note: 5Rock'n'Roll Attitude ! Pascal - 22 novembre 2018écoutez

Bon sang quel album !!! moi qui aime le rock sudiste et le hard rock, eh bien me voila gâté avec ce CD. Des solos de guitare tranchants et percutants [...]

Famille presque zéro déchet (Jérémie Pichon)

note: 5THE guide pour commencer Pimprenelle - 23 septembre 2018écoutez

Ce livre est génial pour commencer à s'initier au zéro déchet. Très imagé, très facile à lire, assez humoristique et rempli de recettes, c'est vraiment THE guide pour débuter quand [...]

Et il foula la terre avec légèreté (Mathilde Ramadier)

note: 4Superbe bande-dessinée écologique S.BASSET - 3 novembre 2018écoutez

J'ai été sous le charme du dessin de cette bande dessinée, dont le propos est de nous faire réfléchir sur notre mode de vie et ces conséquences sur l'avenir de [...]

Critique

 

Frankenstein (No One Is Innocent)

note: 3FKS Emmanuel - 4 août 2018écoutez

Dans la même veine que ces prédécesseurs, ce nouvel album de No One Is Innocent suit les habitudes du groupe : riffs lourds, textes engagés, chant énergique, etc. Les puristes (comprendre : les fans de la périodes fusion/hardcore de No One) seront déçus : les touches d'électro sont trop petites, les mélodies couvrent les rythmes,... on tend vers du rock. Mais cela reste brutal ! Il n'y a pas de doute : c'est bien du No One ! C'est frontal. On le prend en pleine face. Les oreilles bourdonnent et Kemar écrit toujours les textes au poignard plutôt qu'à la plume. Il se complait à les scander haut et fort de sorte à imprégner les esprits, à amorcer la révolte.