Recherche


Avis de lecteurs

Mè keskeussé keu sa ? (Michel Van Zeveren)

note: 4Alerte au bébé ! S.BASSET - 29 mars 2018écoutez

J'ai beaucoup ri à la lecture de cette album qui parlera beaucoup aux jeunes parents désemparés devant leur jeune enfant tout juste arrivé !

La cloche d'Islande (Halldór Laxness)

note: 4Une lecture ardue, mais magnifique. S.BASSET - 28 mars 2018écoutez

Un grand roman, à la fois âpre et solaire, sur la fierté du peuple islandais, et l'importance des livres pour cette nation. Une lecture ardue, mais magnifique.

La saga des Fiers-à-bras (Halldór Laxness)

note: 4Les bras cassés du grand Nord S.BASSET - 29 mars 2018écoutez

Derrière ce récit de bras cassés pathétiques qui rêvent de vivre les Sagas de leur ancêtre se cachent une sévère critique de la culture de la violence. Une lecture pas [...]

Voyage de classes (Nicolas Jounin)

note: 4La sociologie pour les Nuls S.BASSET - 28 mars 2018écoutez

Voici un essai d'une grande richesse, très facile à lire, qui aborde les fondements de la Sociologie, questionne ses limites et le rapport de classe entre ceux qui savent et [...]

Congo Inc. (In Koli Jean Bofane)

note: 4World Compagny S.BASSET - 11 mai 2018écoutez

Entre humour, cynisme et gouaille, un roman puissant sur l'Afrique contemporaine ainsi que sur la frénésie libérale et consumériste qui contamine le Monde !

Booming (Mika Biermann)

note: 4Le temps sans dessus-dessous S.BASSET - 11 mai 2018écoutez

Le temps est en pagaille dans "Booming", qui étrange ville perdue du fin fond de l'ouest américain, où rien n'est comme ailleurs ! Foutraque mais jubilatoire !

Critique

 

Du côté de Canaan (Sebastian Barry)

note: 3America, America S.BASSET - 10 février 2015écoutez

Les États-Unis d’Amérique seraient-ils une terre promise, comme le Canaan des Hébreux ? C’est peut-être la question que se pose Sebastian Barry avec son roman Du côté de Canaan, qui s’avère être une ode tendre, mais lucide, à l’Amérique, terre d’accueil par excellence.

Le récit de la vie de la narratrice, Lilly Bere, immigrée irlandaise aux États-Unis dans les années vingt, constitue la trame centrale du roman. Mais la « petite histoire » de Lilly se mêle ici sans cesse à la grande, à tel point que je me demande si l’héroïne ne représente pas en fait une personnification vivante d’une Amérique discrète mais industrieuse et fière.

J’ai apprécié la construction du récit, que j’ai trouvé particulièrement soigné. Ainsi, Sebastian Barry s’est approprié avec une remarquable fluidité la narration par « aller-retour » dans le passé et le présent. De même le livre, rythmé par la relation que Lilly Bere entretient avec les hommes qui gravitent dans sa vie (père, maris, enfant, petits-enfant) donne une impression de variation sur un même thème, jusqu’à l’artifice final qui, s’il est discutable, boucle en tout cas habilement le roman.

Dans une ambiance assez curieuse faite à la fois de violence et de douceur, Du côté de Canaan explore, avec poésie et une espèce de force tranquille, les écheveaux du destin de ceux qui bâtissent encore aujourd’hui l’Amérique.