Recherche


Avis de lecteurs

Les royaumes de feu n° 8
La mission de Péril (Tui-T Sutherland)

note: 5la mission de peril Charlotte - 8 décembre 2021

il été super bien
comme les autre royaumes de feu

Petit hérisson, un réveillon sous la neige (M. Christina Butler)

note: 1La magie de l'amitié Cécile - 26 septembre 2021

L'entraide et l'amitié sont à l'honneur dans ce superbe ouvrage. Idéal pour insister sur la magie de la générosité à Noël.

Le droit du sol (Étienne Davodeau)

note: 5Vertige de la mort Jérôme, LLMC - 8 mars 2022

Cette bande dessinée est à la fois un voyage dans le temps, des premiers dessins humains rupestres à l’histoire récente du livre et de son évolution numérique, mais aussi une [...]

Madeleine, résistante n° 1
La rose dégoupillée (Eloïse de La Maison)

note: 5Une BD passionnante sur Madeleine Riffaud, résistante à 17 ans. Elsa - 24 février 2022

Madeleine a 93 ans en 2017 quand Jean-David Morvan l’appelle pour lui proposer de faire une bande dessinée sur elle : « une BD ?!! … mais c’est pour les [...]

La saga de Grimr (Jérémie Moreau)

note: 5Légende de la Terre d'Islande S.BASSET - 31 janvier 2022

Derrière le trait pourtant un peu "rustre" de Jérémie Moreau c'est un récit magistral que nous offre l'auteur, superbement écrit et scénarisé, où l'on découvre en fait un graphisme sensible [...]

Les vieux fourneaux n° 6
L'oreille bouchée (Wilfrid Lupano)

note: 4Papy fait de la résistance en Guyane Jérôme, LLMC - 16 février 2022

Dans ce sixième tome des Vieux fourneaux, nos adorables papys de la conspiration ludico-anarchiste « Ni Yeux ni maîtres » Emile, Antoine et Pierrot se rendent en Guyane à la [...]

Critique

 

L'auberge du pèlerin (Elizabeth Goudge)

note: 5Un beau roman dans la pure tradition anglaise Agnès MMC - 14 août 2021

Dans ce roman foisonnant qui se passe dans la campagne anglaise de l’immédiat après-guerre, marqué encore par les restrictions, on fait la connaissance de la famille Eliot : la grand-mère Lucilla qui dirige toute sa famille avec une poigne de fer, son fils Georges, amoureux transi de son épouse Nadine nettement plus réservée et leurs 5 enfants, Hilaire, l’autre fils pasteur d’une petite paroisse, Marguerite, sa (vielle) fille restée au service de sa mère, David l’ainé et le préféré de ses petits-enfants. Et puis surtout au centre du roman une maison, cette auberge du pèlerin, qui est en fait le personnage principal et va permettre à chacun de découvrir sa voie. D’autres personnages vont se lier à la famille, attirés par cette mystérieuse maison : un couple étrange qui se fait passer pour un père et sa fille et garde un lourd secret, un portraitiste de renom qui va s’installer dans cette auberge avec sa fille… La forêt qui environne la maison tient aussi une place importante, à la limite du surnaturel.
L’écriture d’Elizabeth Goudge très imagée, colorée et lyrique rend les personnages et les lieux très présents et vivants et donne à l’ensemble une tonalité spirituelle, voire religieuse, qui pourra peut-être déranger, mais qui apporte au roman une dimension bienfaisante.