Recherche


Avis de lecteurs

J'aurais pu devenir millionnaire, j'ai choisi d'être vagabond (Alexis Jenni)

note: 5La sobriété heureuse Agnès MMC - 16 décembre 2020

Ce livre raconte très simplement, mais avec beaucoup d'admiration et d'affection, la vie de John Muir, qui décide d'abandonner travail et famille pour arpenter les États-Unis et bien au-delà. Il [...]

La voyageuse de nuit (Laure Adler)

note: 4Un voyage au pays de la vieillesse Agnès MMC - 10 mars 2021

Pendant 4 ans, Laure Adler est allée à la rencontre de personnes d’un « certain âge », des vieux, des seniors, comme on les appelle poliment, connus ou inconnus qui [...]

Déjà, l'air fraîchit (Florian Ferrier)

note: 4Bibliothèques spoliées FM - 30 janvier 2021

Ce (gros) roman français nous emporte dans la Seconde Guerre Mondiale, avec le personnage d’Erika, jeune femme passionnée de livres qui va devenir un rouage essentiel du rapt organisé et [...]

Martin Eden (Jack London)

note: 5Un roman bouleversant Agnès MMC - 10 mars 2021

Publié sous forme de feuilleton dans un journal en 1908 et 1909 ce roman, qui semble très inspiré de la vie de l’auteur, raconte la vie d’un jeune homme issu [...]

L'arrivée des Capybaras (Alfredo Soderguit)

note: 4Les capyquoi ? S.BASSET - 10 mars 2021

Les capybaras: une sorte de ragondin d'Amérique du Sud ! Super livre pour les enfants qui parle de la méfiance qu'on peut avoir pour les "étrangers" avec des dessins crayonnés [...]

Oh happy day (Anne-Laure Bondoux)

note: 4Fait du bien au moral Victoria, MMC - 27 février 2021

A la fin de "Et je danse aussi", notre duo de personnages étaient sur le point de se rencontrer pour la première fois, après des mois assidus de correspondance. On [...]

Critique

 

L'enfant cachée (Loïc Dauvillier)

note: 4Une belle leçon d'Histoire et d'humanisme Victoria, MMC - 14 août 2014

Durant l’occupation, la petite Dounia, qui est juive, a vécu le traumatisme d’être séparée de ses parents et cachée pour éviter la déportation.
La Shoah n’est pas quelque chose de facile à expliquer à un enfant, mais le récit réussit à présenter cette page sombre de l’Histoire de manière pédagogique; les dialogues sont simples et adaptés, sans être infantilisants pour autant. Visuellement, Marc Lizano opte pour un style un peu enfantin, et la légèreté qui se dégage des dessins fait contraste avec la dureté des évènements portés à l’image… Point appréciable : l’horreur des camps d’extermination est juste suggéré, à travers le retour « très fatigué » d’un des personnages. Car si l’homme est capable des pires atrocités, le récit montre qu’il est aussi capable d’une grande humanité.