Recherche


Avis de lecteurs

Oh happy day (Anne-Laure Bondoux)

note: 4Fait du bien au moral Victoria, MMC - 27 février 2021

A la fin de "Et je danse aussi", notre duo de personnages étaient sur le point de se rencontrer pour la première fois, après des mois assidus de correspondance. On [...]

Paul n° 9
Paul à la maison (Michel Rabagliati)

note: 5Une BD émouvante Agnès MMC - 17 décembre 2020

Ce dernier titre de la série Paul est sans doute aussi le plus autobiographique. Paul, maintenant auteur de BD à temps plein, est confronté à sa solitude, à la maladie [...]

La somme de nos folies (Shih-Li Kow)

note: 4Un beau moment en Malaisie S.BASSET - 10 mars 2021

C'est une belle chronique de vie qui se passe en Malaisie, un conte doux-amer d'une grande bienveillance et qui nous fait découvrir une société multiculturelle dont je ne soupçonnais pas [...]

Les Hurleuses (Adrien Tomas)

note: 5Formidable Frederic - 3 avril 2021

Une histoire passionnante pleine d'intrigue et de rebondissements.
J’ai bien aimé la façon qu’Adrien Tomas nous livre cette histoire. Chaque chapitre est le point de vue d’un personnage différent. Ce [...]

Malgré tout (Jordi Lafebre)

note: 5Une parenthèse enchantée Victoria, MMC - 12 février 2021

La particularité de cet album ? Sa construction ! Car oui, l’histoire d’Ana et Zeno nous est relatée…à l’envers ! L’histoire débute sur leurs retrouvailles alors qu’ils sont tous les [...]

L'arrivée des Capybaras (Alfredo Soderguit)

note: 4Les capyquoi ? S.BASSET - 10 mars 2021

Les capybaras: une sorte de ragondin d'Amérique du Sud ! Super livre pour les enfants qui parle de la méfiance qu'on peut avoir pour les "étrangers" avec des dessins crayonnés [...]

Critique

 

Un hiver à Paris (Jean-Philippe Blondel)

note: 4sensible et délicat Victoria, MMC - 17 juillet 2015

Un hiver, à Paris, un élève en classe préparatoire tente tant bien que mal de s’immiscer dans un univers bourgeois et élitiste qui n’est pas le sien. Solitaire, mal à l’aise, il s’accroche pourtant. Un hiver, à Paris, un autre élève est poussé à bout et commet l’irréparable : un bruit sourd, une flaque de sang, et des souvenirs qui hanteront le narrateur et son entourage longtemps après. Un hiver, à Paris, des vies sont bouleversées.
L’auteur dresse une critique de l’univers impitoyable des classes préparatoires. Tout y passe, rien n’est épargné : les professeurs tyranniques et imbus d’eux-mêmes en prennent pour leur grade, de même que les administrations aveugles et muettes, ainsi que les camarades de classe froids et distants.
A mi-chemin entre le roman réaliste et le roman d’apprentissage, « Un hiver à Paris » s’avère particulièrement touchant, mais surtout jamais faux ni larmoyant, malgré les évènements. Blondel nous offre un roman sensible, où les états d’âme des personnages sont merveilleusement bien décrits dans une langue simple, mais efficace.