Recherche


Avis de lecteurs

After n° 3
After we feel (Anna Todd)

note: 3Un peu long Céline - 4 janvier 2020

Un tome de nouveau un peu trop long mais qui reste correct. L'histoire avance avec tout de même quelques longueurs. Cependant, le récit reste de qualité.

Retour de Mary Poppins (Le) (Rob Marshall)

note: 5Une vraie réussite Marie - 1 mars 2020

C'est avec beaucoup de scepticisme que je me suis décidée à regarder ce film. Heureusement que ma curiosité l'a emportée car je serai passée à côté d'un très beau moment [...]

Des hommes justes (Ivan Jablonka)

note: 5Un livre juste FM - 22 février 2020

Quand on est un homme, comment être ou devenir "un mec bien" ? C'est la question qui sous-tend cette analyse percutante des inégalités de genre qui portent préjudice aux femmes [...]

50 cents (Thomas Carreras)

note: 550 cents Thibo - 8 février 2020

ce livre est trop bien!!!! j'adore

Par le feu (Will Hill)

note: 5Histoire d'une reconstruction... Victoria, MMC - 21 avril 2020

"Par le feu" est un véritable livre coup de poing dans lequel Moonbeam, une jeune fille de 17 ans, va nous raconter sa vie passée dans une secte après qu'un [...]

La Maison allemande (Annette Hess)

note: 5[livre numérique] Un roman de mémoire et d'émancipation FM - 22 février 2020

Situé au début des années 60 en Allemagne, ce roman nous attache au parcours d’une jeune femme, Eva. Fille d’aubergistes, elle est devenue traductrice, notamment du polonais. Cette compétence la [...]

Avis de lecteurs

 

Calpurnia (Jacqueline Kelly)

note: 5Un été au Texas Rachel - 29 août 2015

Calpurnia a onze ans et est passionnée par la science naturelle. Incomprise de ses parents et complice de son grand-père, elle passe ses journées au bord de l'étang à dessiner ses observations dans son carnet.
Mais est-il si facile de trouver sa place en 1900, qui plus est lorsqu'on est entouré de six frères ?
Ce roman retrace la vie d'une jeune fille rebelle au Texas.
Plein d'humour, un peu historique, ce très beau roman donne à réfléchir.

Lyrics (Bob Dylan)

note: 5Bob Dylan ( Lyrics) Esilda, MMC - 28 août 2015

Le saint Graal pour les adorateurs de Bob Dylan, les folkeux ou tout simplement les amoureux des mots et du lyrisme. Si les textes de Bob Dylan ont déjà fais leurs preuves maintes fois (avec notamment une nomination pour le prix Nobel de littérature), il est toujours difficile de traduire les idées exactes face à la barrière de la langue. C'est ici réussi, les structures et les syntaxes choisies gardent toute la portée poétique des textes originels. Les mysticisme et l'intelligence des phrases et des idées sont préservés. A lire en écoutant Blonde on Blonde ou Desire !

Gold shadow (Asaf Avidan)

note: 5Toujours très bien ! Catherine - 28 août 2015

J'attendais cet album avec impatience et je suis comblée ! L'ambiance n'y est toujours pas festive (Asaf Avidan est-il condamné à un mal-être permanent ?!) mais cet album est encore plus touchant que le précédant.
Pour celui-ci aussi : à écouter en boucle !

Le Majordome (Lee Daniels)

note: 4L'Histoire des USA vue par un majordome Catherine - 28 août 2015

Cecil Gaines est le majordome de 7 présidents des Etats-Unis qui vont se succéder à la Maison Blanche des années 50 aux années 80. Ce poste qu'il occupe avec un grand dévouement lui permet de croiser les destinées des plus puissants de ce monde mais qui n'en sont pas moins de simples hommes, devant prendre des décisions qui souvent les dépassent... Enfant des champs de coton puis "nègre de maison" son parcours est assez incroyable et tiré d'une histoire vraie. En revanche, s'il est voué corps et âme à son métier ce n'est pas le cas de ses fils qui eux s'engagent de manière très différentes politiquement : le cadet s'engage dans la guerre du Vietnam tandis que l'aîné militera toute sa vie pour l'avancée des droits des Noirs américains, suivant tour à tour les pas de Gandhi, de Martin Luther King, des Black Panther et affrontant régulièrement son père en lui reprochant de "servir les Blancs" au lieu de servir la cause des siens.
Forest Whitaker, qui tient le rôle du majordome, est comme d'habitude très juste !

Lire au lit (Sue Gee)

note: 4Lire au lit Nathalie - 27 août 2015

C'est un bon roman sur l'amitié entre deux femmes. Dido et Georgia se connaissent depuis l'université, aujourd'hui proches de la retraite leur amitié est toujours aussi forte.
Mais les drames qui vont les frapper vont mettre à mal cette amitié.
Les deux amies sont particulièrement attachantes.
"Lire au lit" est un livre rempli de nostalgie et d'une belle réflexion sur la vieillesse.
On ne parle pas vraiment "livre" même si les deux personnages principales sont de grandes lectrices.

Les ignorants (Étienne Davodeau)

note: 5Les Ignorants (Etienne Davodeau) Esilda, MMC - 27 août 2015

Parce que l’on est chacun ignorant de quelque chose. Pendant plus d’une année, E. Davodeau, auteur de bande-dessinée, est allé dans les vignes de Richard Leroy pour découvrir le monde du vin. En retour Richard s’est plongé dans le monde de la bande-dessinée. Un récit d’initiations croisées très réussi, Davodeau arrive à rendre le travail du vigneron accessible à travers son dessin et le pari de rendre chacun un peu moins ignorant est réussi. Un roman graphique très bien dessiné d’où émane une certaine poésie et une réelle sensibilité. Un récit en un certain sens hymne aux partages des passions et au rapprochement humain. Et même si l'on ne peut pas vivre que de lecture et de vin, à lire et relire !

Le diable tout le temps (Donald Ray Pollock)

note: 4Le diable tout le temps (Donald Ray Pollock) Esilda, MMC - 27 août 2015

Âmes sensibles s’abstenir ! Avec son roman « le diable tous le temps », Pollock décline toutes les noirceurs et les vicissitudes de l’homme : un couple de miséreux qui tuent des auto-stoppeurs, un musicien infirme et un prêcheur fou hors- la- loi, un ancien combattant déterminé à sauver sa femme coûte que coûte... Bien que sur fond définitivement sordide, ces récits croisés entre la fin de la seconde guerre mondiale et les sixties nous tiennent en haleine du début à la fin et marquent l’esprit pour ne plus en sortir. Une sensibilité se dégage malgré tout de ces pages et de ces personnages à la fois détestables et attachants. Si les descriptions sont parfois à la limite du supportable, la volonté d’avoir le fin mot de l’histoire et l’écriture très maitrisé de l’auteur nous pousse à lire jusqu’au la fin ce roman sombre mais terriblement obsédant.

Moby Dick n° 1 (Christophe Chabouté)

note: 4Chavirant ! Moby Dick par Christophe Chabouté Esilda, MMC - 26 août 2015

Un capitaine Achab à la quête unique : tuer la baleine blanche qui un jour lui arracha la jambe. Voici l’histoire de Moby Dick, le roman d’Hermann Melville. L’histoire d’un équipage entrainé malgré lui sur le navire le « Pequod » pour une chasse à la baleine dont la fin est incertaine. Parmi eux Ismaël, novice de la chasse à la baleine, va découvrir ce sombre univers. L’adaptation de ce roman en bande-dessiné par Chabouté est magnifiquement réussi. L’œuvre entièrement en noir et blanc rend parfaitement l’atmosphère tragique et mystique du roman. Poétique et sombre, la mise en scène de cette bande-dessinée est très bien construite et offre une nouvelle lecture de l’histoire de cette baleine blanche tueuse d’homme. N’hésitez pas à larguer les amarres pour découvrir ce roman graphique poignant et visuellement renversant !

Chinook (Pete Fromm)

note: 4Chinook (Pete Fromm) Esilda, MMC - 26 août 2015

Un recueil de 15 nouvelles de genre « Nature Writing » qui dresse les portraits de gens simples et blessés par la vie peuplant les grands espaces de l’Ouest américain. Le titre du recueil, « Chinook », est le nom d’un vent fort qui balaye le Montana et donne son sens aux nouvelles avec pour thématique le changement, le bouleversement mais aussi l’amour et l’engagement. Pete Fromm signe ici de très beaux écrits qui sondent l’âme humaine avec beaucoup de finesse et de vérité. Chaque nouvelles se penche sur une existence particulière afin de mieux la comprendre et lui redonner l’importance et l’attention qu’elle mérite. Un recueil très humain et une ôde aux grands espaces et à la nature. Voyage cérébral garanti !

Le goût du chlore (Bastien Vivès)

note: 5Le goût du chlore ( Bastien Vivès) Esilda, MMC - 26 août 2015

A cause de ses problèmes de dos, un jeune homme est contraint de fréquenter régulièrement la piscine de son quartier. Un jour, une fille qui nage très bien attire son attention et c’est ici l’occasion d’une rencontre. Une amitié aquatique tacite se crée alors durant ces rendez-vous hebdomadaires du mercredi. Bastien Vivés dans ce roman graphique exploite tous les tons du bleu qui nous rappellent cette sensation bien particulière qui est celle de la piscine couverte, le goût du chlore, l’intimité sous la surface de l’eau, les différences de températures … Beaucoup d’émotions émanent de chacune des pages pour laisser place à un tout délicat et poétique. « Le goût du chlore » nous livre la beauté de moments qui semblent comme figés à jamais et laissent place à une réflexion sur l’âme humaine.

Pilules bleues (Frederik Peeters)

note: 5Pilules bleues (Frederik Peeters) Esilda, MMC - 26 août 2015

Dans Pilules Bleues l’auteur nous parle de sa rencontre et sa vie avec son amie Cati, qui est séropositive. Plus qu’une simple chronique amoureuse, l’auteur retrace avec émotion et simplicité les doutes et les questionnements auquels son couple a dû faire face, mais aussi les petits bonheurs journaliers et la relation qu’il va nouer avec l’enfant de Cati, lui aussi séropositif. Malgré un quotidien rythmé par la maladie l’auteur réussi à nous faire rire et à croire en la vie. Pilules Bleues est un très beau roman graphique autobiographique simple et d’une réelle beauté qui nous permet de mieux comprendre cette maladie et de nous débarrasser des idées préconçues. Le graphisme volontairement maladroit et dépouillé donne réellement écho au texte. Un beau récit mené avec beaucoup d’intelligence qui touche droit au cœur.

Pardonne-lui (Jodi Picoult)

note: 4magistral! Victoria, MMC - 25 août 2015

Sage est boulangère. A un groupe de soutien, elle rencontre Josef. Au fur et à mesure ils sympathisent, jusqu'à ce que le nonagénaire lui demande l’impossible : le tuer pour le libérer de ses crimes. En effet, le vieil homme a été un SS haut gradé à Auschwitz pendant la seconde guerre mondiale…
On plonge dans un récit à plusieurs voix qui donne intelligemment la parole à différents acteurs (victime et bourreau). « Pardonne-lui » est un récit particulièrement difficile et poignant où Jodi Picoult, de son écriture délicate et réaliste, ne ménage pas le lecteur. « Tous les actes sont-ils pardonnables ? », voilà la vraie question que pose ce roman. Un beau texte à découvrir !

La guerre de Sécession (John Keegan)

note: 5Clair et magistral Sébastien - 22 août 2015

Excellent livre de vulgarisation sur la Civil War.
Bonne vue d'ensemble, tous les aspects du conflit étant abordés : vie militaire et civil, arrières et batailles, aspect politique et géopolitique, cause déroulement et conséquences, logistique, marine, service de santé et engagement du soldat noir.
Il y a même une analyse psychologique des principaux généraux.

La guerre de Sécession (Farid Ameur)

note: 4La guerre de Sécession : images d'une Amérique déchirée Sébastien - 22 août 2015

Bon livre d'images avec de grandes et belles photos de tous les généraux du conflit en plus de rares cartes. Complément idéal de tout livre d'histoire sur la guerre de sécession.

Kouri (Dorothée Werner)

note: 4Une femme et une vie fascinantes FM - 22 août 2015

Beau récit romanesque qui évoque la vie de Germaine Tillion, entrée au Panthéon en 2015.
Quelle justice, quel humanisme, dans un monde dévasté moralement ?
En filigrane dans ce livre, beaucoup de questions toujours d'actualité , et un chemin de vie fascinant qui force l'admiration.

La vérité sur les cosmétiques (Rita Stiens)

note: 5Livre coup de poing Victoria, MMC - 21 août 2015

Rita Stiens lève le voile sur nos produits de beauté préférés et met l'accent sur les substances dites "à risque", comme les fameux parabens ou sels d'aluminium. Intéressant à plus d’un titre, l’ouvrage propose également d’explorer un peu l’historique de certaines marques de cosmétiques. Petit bonus : on trouve à la fin du livre un glossaire avec les principaux composants de cosmétiques ainsi que leur aspect nocif sur notre corps.
L'auteure signe ici un véritable plaidoyer pour un retour au naturel : une chose est sure, vous ne verrez plus votre shampooing de la même manière!

Les forêts de Ravel (Michel Bernard)

note: 5Splendide roman musical FM - 18 août 2015

Un roman du « centenaire 14-18 » à découvrir ! Poétique, musical, envoûtant, il évoque avec pudeur les blessures de la guerre et dévoile une facette inattendue du compositeur du célébrissime Boléro.

Puzzle (Franck Thilliez)

note: 5Attention, thriller psychologique de qualité! Victoria, MMC - 14 août 2015

Ilan et Chloé sont des adeptes de chasse au trésor et d’énigmes en tous genres. Ils se retrouvent avec six autres participants triés sur le volet au cœur du jeu Paranoïa, qui leur permettra, à terme, de gagner 300 000 euros. Mais le jeu prend vite une tournure inquiétante et d’étranges évènements se produisent : font-ils toujours partie du jeu ou bien cachent-ils une autre réalité ?
Dès le premier chapitre on a envie de découvrir la suite...« Puzzle » devient vite addictif ! Franck Thilliez nous offre un huis clos des plus angoissants dans un hôpital psychiatrique désaffecté, véritable labyrinthe où le réel et la fiction se confondent jusqu’au dénouement.
Une lecture haletante, entre réalité et apparences, à conseiller à tous les amateurs de thrillers !

Memento (Christopher Nolan)

note: 5Talentueux Christopher Nolan! Victoria, MMC - 14 août 2015

Christopher Nolan imagine cette fois un homme atteint d'une forme rare d'amnésie qui l'empêche de mémoriser ce qu'il fait : il n'a tout simplement pas de mémoire immédiate. Les seules choses dont il se souvienne avec certitude, c'est qu'il est à la recherche du meurtrier de sa femme, qui est également l'homme qui lui a causé cette amnésie.
Là, on comprend déjà qu’on va avoir à faire à un film pas comme les autres. Mais le réalisateur ne s’arrête pas là et pousse l'originalité encore plus loin, puisque tout le film est construit à rebours: on part de la scène finale pour arriver au début de l'histoire. De ce fait, chaque nouvelle scène se termine là où la précédente commençait. Le seul problème de cette idée géniale, c’est la confusion de certains passages où on se sent un peu perdu en tant que spectateur. N’en restent pas moins une excellente idée servie par un scénario de qualité et une très bonne mise en scène.
"Memento" est donc une œuvre marquante, d'une originalité extrême, dans laquelle on appréciera les montages innovants et le récit portés par d’excellents acteurs !

L'écorchée (Donato Carrisi)

note: 4Très prenant Victoria, MMC - 13 août 2015

J’avais adoré « Le chuchoteur » du même auteur, c’est donc avec enthousiasme que je me suis plongée dans cette histoire ! Le récit se détache complètement de l’enquête précédente, mais mieux vaut avoir déjà lu « le Chuchoteur » pour comprendre la psychologie et les motivations de Mila, le personnage principal.
Nous la retrouvons d’ailleurs sept ans après les faits. Travaillant désormais aux Limbes, le département des personnes disparues, elle est chargée d’enquêter sur un mystérieux phénomène : des gens portés disparus depuis des années ressurgissent soudainement et commettent plusieurs crimes.
L’enquête est bien ficelée, prenante, et de nombreux rebondissements nous invitent à poursuivre la lecture. De plus, on s'attache facilement à Mila Vasquez, femme torturée, continuellement sur la corde raide, se débattant contre ses démons. Globalement, j’ai trouvé l’intrigue un peu brouillon et parfois trop prévisible. La fin soulève cependant quelques questions intéressantes et il me tarde de lire la suite, si suite il y a un jour !

Dis, comment ça marche ? (Alain Korkos)

note: 4De 7 à 77 ans !!!! MD - 8 août 2015

Documentaire très intéressant et pour tous les publics. Ce livre explique simplement mais clairement comment fonctionnent les principales machines qui nous entourent. De la machine à laver au GPS, en passant par la fabrication des crayons de couleurs. Il répond à beaucoup de questions que l’on pense bêtes mais que tout le monde se pose une fois dans sa vie sans oser le dire.

Fräulein France (Romain Sardou)

note: 5Une femme, une vie, une guerre. MD - 8 août 2015

Roman historique qui se passe pendant la seconde guerre mondiale. Tout débute avec l’évènement militaire important qu’a été l’offensive allemande en Belgique de la prise du fort d’Eben-Emael. Puis on suit l’histoire d'une jeune femme, France, prostituée du club le Sphinx qui a tout Paris à ses pieds et avant tout le Paris nazi.Elle fait fortune quand d’autres partent dans les camps. Comment fait-elle ? Comment peut-on à ce point nier l’histoire, la guerre, l’horreur ? On devine au fil des pages et lorsque la fin arrive, on comprend et on se dit que l’horreur mène toujours à l’horreur.
On passe par la colère, l’écœurement, la haine mais on termine par le soulagement ou en tout cas par un sentiment de justice.

Amusez-vous en pensant à moi (Asa Hellberg)

note: 4Et si nous vivions la vie de nos rêves... MD - 8 août 2015

Sonja la cinquantaine meurt subitement. Son testament va révéler à ses 3 meilleures amies Suzanne, Rebecca et Maagan qu’elle possédait une fortune dont elles vont hériter entièrement. Mais leur amie pose des conditions qui pourrait se résumer à vous aurez tout si vous vivez votre vie, celle que vous souhaitez vraiment. Une lecture facile, des personnages attachants. On se surprend à regarder sa propre vie.

La voleuse de livres (Markus Zusak)

note: 5Tragique et magistral Victoria, MMC - 8 août 2015

Dans le contexte de la Seconde guerre mondiale, à proximité de Munich, Liesel, une adolescente allemande est accueillie dans la famille Hubermann car sa mère ne peut plus s’occuper d’elle. Illettrée, elle est malgré tout attirée par les livres, mais c’est avec son père adoptif, Hans, qu’elle fait ses armes et découvre peu à peu le plaisir de la lecture !
Markus Zusak choisit ici la Mort pour raconter l’histoire de cette famille, ce qui s’avère un brin déroutant au départ… Bien loin du cliché macabre, c’est néanmoins le personnage le plus humain et émouvant du roman. Parfois épuisée et dépitée par la bêtise humaine, elle n’en décrit pas moins les hommes avec beaucoup de tendresse. Quant aux personnages, tous sont dépeints avec brio et nous font littéralement vibrer.
Un superbe roman sur le pouvoir de la littérature : Markus Zusak manie lui aussi les mots à merveille pour nous offrir un chef d'œuvre dont on ne ressort pas indemne…

3 petits brins d'herbe (Nadine Brun-Cosme)

note: 4plein de douceur Victoria, MMC - 8 août 2015

Un album très joliment illustré, comme une invitation à se lancer dans la vie, à l’image du petit lièvre, profitant de chaque instant avant de se décider à sortir. Très poétique et plein de délicatesse!

Dada (Germano Zullo)

note: 4frais et coloré Victoria, MMC - 8 août 2015

Roger Canasson et son cheval Dada sont champions de saut d’obstacles et attirent les foules, jusqu’au jour où Dada flanche. S’en suit alors une visite chez tous les spécialistes possibles et imaginables, qui prescrivent différents soins à Dada : cure de vitamine, repos, séances chez le psy etc…finalement, la solution viendra presque par hasard !
On retrouve avec plaisir le style très coloré d’Albertine : avec ses personnages aux bras allongés, son sens du détail pour les vêtements et les décors. Il se dégage une bonne humeur contagieuse à la lecture de cet album humoristique !

Temps glaciaires (Fred Vargas)

note: 2Désillusion... Victoria, MMC - 8 août 2015

L'enthousiasme des retrouvailles avec le commissaire Adamsberg et ses troupes a fait place à un vrai sentiment de déception. Pourtant tous les ingrédients qui font habituellement le plaisir d’un bon Vargas sont au rendez-vous.
Malheureusement, la mayonnaise ne prend pas et ce dernier épisode m’a laissée perplexe. Prenons d’abord les personnages, tellement poussés à l’extrême qu’ils en deviennent une caricature d’eux même (Danglard, très cultivé de base, se transforme carrément en professeur d’histoire…). Quant à l’intrigue, l’auteure nous fait voyager en Islande, puis nous fait revivre la période de la Révolution à travers un groupe de passionnés de Robespierre. Deux univers opposés qui s’entremêlent mais qui ne m’ont pas convaincue. Une histoire somme toute bien alambiquée, dont les multiples rebonds n’ont aucun intérêt, si ce n’est de perdre le lecteur dans une intrigue trop longue, dense et pleine d’invraisemblances.
Clairement pas le meilleur Vargas… Je n’ai pas pris le plaisir escompté, tant pis, ce sera sans doute pour la prochaine fois !

Moulin rouge ! (Baz Luhrmann)

note: 5Sublime ! Victoria, MMC - 8 août 2015

Dans une reconstitution totalement fantasmée du Paris de 1900, le réalisateur nous fait pénétrer au cœur d'un cabaret de Montmartre. Sur une trame de tragédie grecque, Luhrmann développe des chorégraphies endiablées et inventives au son d'artistes tels que Queen, Nirvana ou David Bowie. Nicole Kidman, sensuelle et lascive y est d'une beauté irradiante, ce qui contrebalance à merveille avec la candeur et la gentillesse du personnage d'Ewan McGregor. Si le film se repose un peu trop sur ses majestueux décors et ses couleurs éclatantes, il emporte tout dans un tourbillon d'émotions. Une œuvre totalement dans la continuité de l’univers envoutant de Baz Luhrmann.

La pâtisserie Bliss n° 2
Une pincée de magie (Kathryn Littlewood)

note: 4Un concentré de magie Victoria, MMC - 8 août 2015

La tante Lily a fait main basse sur le livre de recettes magiques ! Pour le récupérer, Rose et sa famille s’engage à la défier lors d’une compétition de pâtisserie à Paris. Mais Lily n’a pas l’intention de la jouer à la loyale…
De nouveaux personnages viennent compléter l’équipe Bliss, nous rencontrons ainsi Serge le chat parlant, Jacques adorable souris bavarde et grand-père Balthazar, qui a décidément plus d’un ingrédient magique dans sa valise! Toujours aussi loufoque, drôle et gourmande, cette suite ne manque pas de rebondissements en tous genres, et il est certain que les petits comme les grands lecteurs y trouveront leur compte!

Wonder (R. J. Palacio)

note: 4Sensible et drôle Victoria, MMC - 8 août 2015

August Pullman est né avec une difformité faciale qui jusque-là l'empêchait d'aller à l'école. Mais cette année, il est l’heure pour lui de rentrer en 6ème. Aux angoisses naturelles d'une rentrée au collège s'ajoute les questionnements face à son visage : comment les autres élèves vont-ils réagir ? Arrivera-t-il à se faire des amis ?
« Wonder » est un roman choral, plusieurs points de vue sont développés et se complètent. Le plus souvent, c'est August lui-même qui s'exprime, mais nous avons aussi la vision de sa sœur Olivia ou de Jack et Summer, des camarades rencontrés au collège. La différence d'August est abordée avec lucidité mais sans apitoiement. La plupart du temps, le ton est léger et il y a même beaucoup d'humour. Cela n'empêche pas l'émotion pour autant, et fait de « Wonder » un roman vraiment réussi sur la différence, l'amitié, l'amour familial et la tolérance.

La fille mirage (Elise Broach)

note: 2Bof... Victoria, MMC - 8 août 2015

Ça commence comme un road trip : Trois ados sur la route des vacances heurtent quelque chose pendant un orage. L'obstacle s'avère être le corps d'une jeune fille non identifiée. Chacun fait face différemment à l'évènement, réagit et grandit à sa manière.
L'histoire est un peu simpliste et un brin tirée par les cheveux, avec des personnages pas très consistants, ce qui fait qu'on a du mal à s'y attacher. Bref, un roman policier qui manque de consistance...

Whiplash (Damien Chazelle)

note: 4Whiplash de Damien Chazelle Esilda, MMC - 8 août 2015

Andrew, un jeune homme de 19 ans, rêve de devenir le meilleur batteur de Jazz de sa génération. Lorsqu'il est remarqué par l'intraitable professeur Fletcher pour jouer dans le meilleur orchestre de Manhattan, Andrew se lance sous sa direction, dans la quête de l'excellence...
Avec un rythme et une mise en scène formidable, Whiplash nous ouvre les portes de l'univers bien particulier du Jazz, et toute la beauté et la dureté qu'il contient. Un intense moment musical en perspective !

Le grand méchant renard (Benjamin Renner)

note: 5Truculent !! Victoria, MMC - 8 août 2015

Un renard affamé et malchanceux, est la risée de la ferme voisine. Au contraire, le loup est redouté, à tel point qu'il ne peut plus s’en approcher. Ensemble, ils mettent au point une stratégie: le renard, dont personne ne se méfie, volera des œufs, les couvera, et élèvera les poussins, jusqu'à ce qu'ils soient assez gros pour être mangés. Un très bon plan à priori…du moins jusqu’à ce que les poussins pensent que le renard est leur maman !
Les mésaventures du renard font rire, les attitudes des poussins attendrissent. Cet album est un véritable coup de cœur où l'histoire est très bien menée, remplie de situations cocasses et composée d’illustrations très mignonnes ! Pour tous les enfants… et leurs parents!

Paddington (Paul King)

note: 4excellente comédie familiale! Victoria, MMC - 6 août 2015

Paddington quitte son Pérou natal et débarque à Londres avec sa valise et son chapeau pour tout bagages, où il sera reccueilli par la famille Brown.
La découverte du monde occidental peut commencer, en même temps que les ennuis!
L'animation de l'ours est très bien réalisée, ses expressions faciales ont de quoi nous faire fondre: de quoi ranimer l'âme d'enfant du spectateur et se mettre un peu de baume au cœur.
Un film qui ravira à coup sur parents et enfants!

Trop (Jean-Louis Fournier)

note: 4Drôlement.....vrai!!! MD - 6 août 2015

Oui on sourit et souvent même on rit en lisant cette succession de courts chapitres dénonçant chacun un "trop" de notre société.
Mais si on pousse un peu la réflexion notre sourire devient vite jaune tant tout ce qui est dénoncé est vrai.
Une livre qui en nous divertissant nous pousse à nous interroger.
Plus jamais nous ne choisirons une tablette de beurre dans une grande surface de la même manière après!!!

Personne n'y échappera (Romain Sardou)

note: 5Le mal n'a pas limite.... MD - 6 août 2015

2007, il neige dans le New Hampshire, 24 cadavres sont retrouvés une balle dans la tête et personne ne les réclame. Dans l'université toute proche un jeune professeur de littérature s'installe pour son nouvel emploi.L'inquiétude et les doutes l'assaillent rapidement.
On voit l'horreur arrivait doucement mais jusqu'à la fin on refuse d'admettre la réalité. Un polar prenant. Je dois avouer que j'ai tardé à éteindre la lumière après l'avoir terminé.

Profanes (Jeanne Benameur)

note: 4Soir de vie JM - 5 août 2015


Ancien chirurgien, Octave Lassalle a passé sa vie à soigner des corps, prolonger des vies et éloigner la mort. A 90 ans il sent peu à peu sa vie s’étioler, il prend la décision de s’entourer de quatre personnes pour l’accompagner, « il veut frotter son âme à d’autres âmes ». Voici donc ces 5 profanes dans cette grande maison chacune face à son histoire, ses douleurs, ses regrets, ses choix,
Profanes fait partie de ces romans qu’on ne raconte pas. Il est fait d’impressions, de sentiments et de poésie que l’on ne peut que ressentir et que l’on n’oublie pas. Tantôt obscure, tantôt lumineux imprégné de foi et de doute. Un peu difficile parfois « Profanes » reste un beau roman.

La tristesse du samouraï (Víctor del Árbol)

note: 5Sombre histoire JM - 5 août 2015

La tristesse du Samouraï

Au cœur de l'hiver 1941 sur le quai de Merida en Espagne, Isabel, épouse d'un chef de la Phalange, attend un train pour fuir au Portugal dans l'espoir de trouver une vie meilleure avec son fils Andrés.
40 ans plus tard Maria meurt vaincue par une tumeur au cerveau. Quel est le lien entre ces deux femmes ? Victor del Arbol retrace 40 ans de l'histoire de l'Espagne et nous propose de recomposer le puzzle sanglant de ce thriller psychologique fait de haine, de trahison, de la corruption et de violence. Mais rien n'est simple dans cette histoire où les morts sont encore pétris de haine et où tout espoir d'humanité est anéanti. Passionnant !

Manderley for ever (Tatiana de Rosnay)

note: 3A lire comme un roman JM - 5 août 2015

Manderley for ever (Tatiana de Rosnay)

Tatiana de Rosnay nous propose ici une biographie de Daphné du Maurier. Pour cela elle s'est lancée sur les traces du l'auteure de Rebecca pour saisir toute l'intensité de la vie de cette femme passionnée d'écriture. Elle nous rend compte du tempérament de cette femme attachée jusqu'à la passion à son pays, sa terre, la mer, son manoir anglais auquel elle s'attache plus encore. Peu à peu on mesure le succès mondial de «Rebecca» le personnage devient comme une évidence et par une curieuse alchimie se confond avec sa créatrice. Même si on peut regretter certaines longueurs cette biographie se lit comme un roman.

Les joies éphémères de Percy Darling (Julia Glass)

note: 4Des joies simples JM - 5 août 2015

Prenez une chaise longue, choisissez un petit coin à l’abri du soleil et plongez- vous dans les joies éphémères de Percy Darling.
Percy est veuf et depuis la mort de sa femme Poppy il a mis son cœur en veille. Ancien bibliothécaire à la retraite depuis peu, il s’est concocté un petit programme de remise en forme : Chaque matin après un court jogging, il nage nu dans son étang avant de s’attaquer à d’autres activités.
Quand il accepte qu’une école maternelle dirigée par sa fille s’installe dans sa grange il devra dire adieu à cette tranquillité un peu monotone.
Un joli roman fait de petites choses qui nous enchantent et nous font passer un bon moment.

Passe-passe (Delphine Cuveele)

note: 5métaphore de l'absence Victoria, MMC - 2 août 2015

Petite fable sans paroles, "Passe-passe" aborde le deuil et l'absence de l'être aimé avec énormément de délicatesse. Idéal pour aborder le décès d'un proche avec un enfant.

Sublutetia n° 1
La révolte de Hutan (Éric Senabre)

note: 3un premier tome sympathique, mais… Victoria, MMC - 1 août 2015

Un roman qui nous plonge dans les sous-sols de Paris, l'histoire du métro et des inventions dignes de Jules Verne, à travers les nombreuses aventures des deux héros.
Si j’ai aimé imaginer un monde labyrinthique sous les rues de la capitale ainsi qu’un réseau parallèle de stations de métro, le roman s’est avéré un peu longuet par moments : les idées sont très bonnes, le style est agréable à lire, mais j’avais souvent l’impression qu’il ne se passait pas grand-chose.
Une agréable découverte malgré tout.

Mémoires d'une geisha (Rob Marshall)

note: 5Une adaptation très réussie !!!! MD - 1 août 2015

Le roman d'Arthur Golden nous offrait des images magnifiques, aussi bien de paysages que de tissus ou de personnes. Je craignais de perdre tout cela dans l'adaptation sur grand écran . Mais le pari est gagné.
Nous suivons la vie de Chio-Chan la petite fille vendue par son père désespéré, qui deviendra Sayuri, l'une des geishas ou courtisanes les plus appréciées de Kyoto. Mais loin des clichés occidentaux, le chemin est dur pour ses femmes privées de liberté.
Un très joli film.

Spider-Man : l'intégrale n° 1
Spider-Man (Stan Lee)

note: 3Un gars en caleçon long S.BASSET - 31 juillet 2015

C’est une lecture fondamentale me semble-t-il pour les amateurs du genre, afin de comprendre la genèse de Spider-man, débarrassé de toutes les diverses adaptations qui ont pu suivre. Il faut souligner également que l’album, publié en tant qu’édition spéciale pour les cinquante ans de la création de Spider-man, est plutôt riche en bonus : la préface de Stan Lee, ainsi que les analyses de trois spécialistes, apportent de nombreux éléments de réflexions sur le succès et l’originalité du super-héros.

Les amateurs (Brecht Evens)

note: 3Un artiste à la campagne S.BASSET - 31 juillet 2015

L’esthétique de Brecht Evens reprend les fondamentaux des "Noceurs", utilisant toutes les nuances de l'aquarelle, donnant à la couleur une place centrale dans la narration. C’est une esthétique de la forme et de l’informe, un graphisme parfois même rebutant serait-on parfois tenté de dire, mais qui nous vaut encore paradoxalement des planches étonnamment sensibles, intenses et d’une grande expressivité.

Tomsk-7 (Danijel ?e?elj)

note: 4Huits superbes poèmes graphiques S.BASSET - 31 juillet 2015

Il faut sans doute voir Tomsk-7 comme un ensemble de poèmes graphiques, dont les clés de compréhension, pour certains d’entre eux, ne se laissent pas livrer facilement (je pense par exemple à Kisser ou à Lefferts Avenue, dont le sens m’a paru assez hermétique), mais toujours d’une très grande beauté plastique qui hisse définitivement - pour moi - Danijel Žeželj au rang des plus talentueux stylistes.

Le chuchoteur (Donato Carrisi)

note: 4Une totale réussite! Victoria, MMC - 30 juillet 2015

N’étant pas très fan de thrillers j’avais peur de ne pas accrocher, finalement ça a été tout le contraire!
Même si les thèmes abordés sont assez durs (enlèvement, séquestration et meurtres d’enfants), j'ai beaucoup aimé la façon dont l'affaire évolue et le fait d'en apprendre davantage sur le passé trouble de certains personnages. Le tout est très bien rythmé, on ne s'ennuie pas une minute! Outre l'intrigue à proprement parler, l'écriture est agréable, la lecture fluide, les personnages ont une réelle profondeur, bref Donato Carrisi mène très bien sa barque!
La fin, très surprenante laisse présager un récit prometteur pour la suite !

The Deluxe Family Show (Deluxe)

note: 5De l'excellent groove made in France!!! MD - 25 juillet 2015

Quand on commence on ne s'en passe plus. Du groove, du vrai!
Ce groupe français créé 2007 à Aix-en-Provence et appuyé par le groupe Chinese Man nous fait bouger et sourire. Les morceaux sont très variés mais d'une égale qualité.
Une vraie découverte!!!

La légende de Manolo (Jorge R. Gutierrez)

note: 5Voir la mort avec le sourire !!! MD - 25 juillet 2015

Une vraie réussite. Que faire lorsque l'on doit être torero mais que l'on veut être musicien? Quand celle que l'on aime doit choisir la raison plutôt que l'amour ? que faire lorsque la mort vient semer son grain de sable?..... aller la voir et écrire sa propre vie.
C'est cela la légende de Manolo, avec des personnages attachants et une bande son excellente. A voir à tout âge!!!!

Dragons ; Star scat ; Ended with the night. (Caravan palace)

note: 4Etonnant mais convaincant. MD - 25 juillet 2015

Une musique étonnante, surprenante et sans doute déroutante. Mais un son original qui donne des fourmis dans les jambes.
Un groupe très agréable à voir sur scène également.