Recherche


Avis de lecteurs

La saga de Grimr (Jérémie Moreau)

note: 5Légende de la Terre d'Islande S.BASSET - 31 janvier 2022

Derrière le trait pourtant un peu "rustre" de Jérémie Moreau c'est un récit magistral que nous offre l'auteur, superbement écrit et scénarisé, où l'on découvre en fait un graphisme sensible [...]

Le droit du sol (Étienne Davodeau)

note: 5Diagonale vertigineuse Sylvie - 17 mai 2022

Etienne Davodeau va parcourir 500 kms à pieds entre une grotte de Pech Merle, dans le Lot, et le bois Lejuc, dans la Meuse où le projet d'enfouissement de déchets [...]

Le dernier atlas n° 3 (Fabien Vehlmann)

note: 4Une fin échevelée S.BASSET - 31 janvier 2022

Une fin échevelée pour cette spectaculaire trilogie: bravo à cette ambitieux projet qui montre toute la créativité et l'ambition que peuvent avoir nos auteurs !

Et le chêne est toujours là (Sofia Lundberg)

note: 5Deux femmes, deux histoires et un arbre Marie, MMC - 11 mai 2022

Esther et Ruth ont plusieurs décennies d'écart, ne se connaissent pas mais partagent sans le savoir le même banc sous le même chêne. Esther pleure sous ce chêne sa famille [...]

Nous sommes l'étincelle (Vincent Villeminot)

note: 4Un futur proche déroutant, sauvage, exaltant Anne-Sophie, MMC - 17 mai 2022

Le roman débute en 2061, 3 enfants sont kidnappés par des braconniers ultra violents. Qui sont Dan, Judith et Montana, pourquoi vivent-ils seuls avec leurs parents dans cette forêt immense [...]

Madeleine, résistante n° 1
La rose dégoupillée (Eloïse de La Maison)

note: 5Une BD passionnante sur Madeleine Riffaud, résistante à 17 ans. Elsa - 24 février 2022

Madeleine a 93 ans en 2017 quand Jean-David Morvan l’appelle pour lui proposer de faire une bande dessinée sur elle : « une BD ?!! … mais c’est pour les [...]

Avis de lecteurs

 

Inventaire illustré des records de la nature (Virginie Aladjidi)

note: 4Un très bel imagier Joëlle, MMC - 31 octobre 2018

Une plongée au cœur de la nature pour découvrir quelques exemples de la faune et de la flore terrestre et sous-marine.
Illustré d'aquarelles magnifiques et agrémenté de textes courts et simples ce très bel imagier nous fait prendre conscience de la beauté et de la variété de tout ce qui vit sur notre planète et ainsi nous inciter à protéger tout cet univers.

Les rivières pourpres (Jean-Christophe Grangé)

note: 3Quelques longueurs qui peuvent rebuter Céline - 25 octobre 2018

Bon roman de Grangé mais qui met énormément de temps avant de réellement captivé le lecteur, j'avoue que pour ne pas arrêter de lire le livre, j'ai sauté quelques pages.
Hormis quelques longueurs, le roman est assez bon, bien écrit et prenant. Les personnages sont bien exploités même si à la fin du livre, j'aurais aimé en savoir encore un peu plus sur toute cette histoire.
A lire à l'occasion et surtout ne pas lâcher l'affaire même si ça paraît trop long, une fois que l'histoire devient interessante, ça tient en haleine jusqu'à la fin.

Le Cri du poilu (Coko)

note: 5Humour et paix pendant la Grande Guerre Clara, MMC - 6 octobre 2018

Des chansons pacifistes et humoristiques sur la grande guerre, on n’a pas si souvent l’occasion d’en écouter ! Ne laissez pas la thématique 14-18 vous freiner et laissez-vous prendre par la main : Coko et Danito ont très bien su se réapproprier ces musiques pleines d’entrain, parfois aux côtés des Ogres de Barback ou d’Auré par exemple, tout en s’étant parfaitement documentés.

Dans le grenier de Jules (Nicolas Contamine)

note: 5La première guerre vue par un enfant de 10 ans Clara, MMC - 6 octobre 2018

« Projet construit par deux enseignants convaincus que les savoirs et les valeurs peuvent aussi se transmettre au travers d’un spectacle de classe, ‘’Dans le grenier de Jules’’ est une pièce musicale créée pour des enfants, labellisée en 2017 par la Mission Centenaire et le Rectorat de Clermont-Ferrand. »

Des chansons rythmées, tirant sur la chanson française même si on a une petite incursion dans le slam, qui donnent accès à l’Histoire de la première guerre vue par un enfant de 10 ans. Le second disque contient de précieux documents : les dialogues de la pièce de théâtre interprétée par une classe de Vovlic (63) mais aussi les paroles des musiques et la présentation du projet. Un grand bravo à ces enseignants !

The High cost of low living (Nick Moss Band (The))

note: 5Chicago forever ! Emmanuel, MMC - 4 octobre 2018

Avec cet album Nick Moss nous ouvre la porte des bars/caves de Chicago où le blues coule à flots et le whisky... Tout y est : les tables en bois, les banquettes en cuir, la lumière tamisée qui reflète dans le miroir derrière un comptoir interminable. Au fond de la salle, agonise un semblant d'estrade sur laquelle un imposant guitariste affronte un harmoniste à peau de crocodile.
Le patron, appuyé sur la tireuse à bière, vérifie la transparence d'une chope tandis qu'un badaud termine son verre de blues... et recommande cet album à consommer sans modération.

Hard blues shot (Laura Cox Band)

note: 5Bière et escarpins Emmanuel, MMC - 4 octobre 2018

Premier album de la talentueuse Youtubeuse Laura Cox connue pour ses essais de guitare sur des morceaux d’anthologie. Et ce n'est pas son seul talent ! La preuve avec cet album flirtant tour à tour avec le blues sudiste, le rock, le hard rock,... Sans nostalgie aucune, juste le plaisir d'envoyer les watts !
Rock'n'roll, baby !

Zoo (James Patterson)

note: 3Un gout d'inachevé Céline - 29 septembre 2018

Ayant adoré la série adaptée de ce roman de James Patterson, j'ai décidé de le lire mais je dois avouer que je suis un peu déçue.
Le livre est beaucoup moins prenant que la série, certes il y a des différences mais ce n'est pas cela le plus gênant. Le plus gênant est que l'action est très raccourcie dans le roman, on saute plusieurs années en quelques pages et je trouve que la fin a quelque chose d'inachevé. On arrive à la fin en se disant "ça fini comme ça, il n'y a pas de suite ?" et je trouve ça très frustrant. Les personnages ne sont pas assez développés je trouve, j'ai eu du mal à m'attacher à eux ou à ce qu'ils vivaient. Il manquait vraiment quelque chose et c'est dommage.

My absolute darling (Gabriel Tallent)

note: 5Bouleversant et monstrueux Joëlle, MMC - 25 septembre 2018

Julia, Croquette, Turtle est une adolescente de 14 ans affublée de surnoms abominables. Elle vit sous l’emprise d’un père abusif et monstrueux. Son univers se résume à une cabane en guise de maison au milieu de la forêt en Californie du nord, sans ami, en échec scolaire, elle se laisse envahir et dominer par ce père qui dit l’aimer ,qui lui apprend le maniement des armes, et la laisse errer seule en pleine nature. Un jour elle fait la connaissance de deux garçons qui vont bouleverser son univers et lui faire prendre conscience de l’horreur de sa vie.
Un roman fort où se mêle l’horreur, l’incompréhension, et en même temps une réalité incontestable, tout à fait bouleversant.

Famille presque zéro déchet (Jérémie Pichon)

note: 5THE guide pour commencer - 23 septembre 2018

Ce livre est génial pour commencer à s'initier au zéro déchet. Très imagé, très facile à lire, assez humoristique et rempli de recettes, c'est vraiment THE guide pour débuter quand on y connaît rien du tout !
Il faut vraiment le lire.

Différentes saisons (Stephen King)

note: 4Très bon Céline - 15 septembre 2018

Je cherchais à lire ce livre depuis longtemps et je suis ravie d'avoir pu le faire. Je souhaitais surtout lire la première histoire de ce roman qui en compte 4 (une par saison) et qui s'intitule "Rita Hayworth et la Rédemption de Shawshank".
Cette nouvelle a inspiré le chef-d'oeuvre du cinéma "Les Évadés" et je dois avouer que j’ai été scotchée de voir à quel point le livre a été exploité pour faire le film. En effet, cette histoire ne fait que 147 pages mais c'est tellement bien raconté qu'on est totalement prit dedans. On ressent tout ce qu'ont pu ressentir les personnages, qu'il s'agisse d'Andy ou de Red. Absolument magnifique.
Les autre nouvelles sont bien aussi mais je ne peux pas les mettre au même niveau.
A lire pour les fans de Stephen King, vous ne serez pas déçus.

Shining (Stephen King)

note: 5Chef d'oeuvre Céline - 9 septembre 2018

Certainement l'un des plus célèbres et meilleur roman de Stephen King qui est vraiment le maître en matière de roman d'horreur. Tout y est, une ambiance glauque qui plonge le lecteur dans l'ambiance, des personnages étranges, et une famille pour qui on a de l'empathie.
Un très bon cocktail pour une histoire excellente.

Forteresse digitale (Dan Brown)

note: 4Agréablement surprise Céline - 9 septembre 2018

J'adore Dan Brown, en particulier la saga de Robert Langdon que j'ai littéralement dévoré, en revanche j'étais plus septique sur Forteresse Digitale. Mais je dois avouer que j'ai été agréablement surprise car j'ai été prise dans cette histoire malgré le fait que ce genre ne soit pas ma tasse de thé habituellement. Dan Brown a une manière d'écrire qui fait entrer le lecteur dans l'histoire, à tel point qu'on est en total osmose avec les différents personnages. Ces derniers sont d'ailleurs bien travaillés et très intéressants. Un très bon roman.

Le rite (Matt Baglio)

note: 3Intéressant Céline - 9 septembre 2018

Ayant vu et apprécié le film qui a été inspiré par ce livre, j'avais très envie de pouvoir lire l'oeuvre originale de Matt Baglio. Et je dois avouer que malgré la qualité du livre, du témoignage de ce prête qui se forme à l'exorcisme, j'ai eu une pointe de déception. Le film est très différent du livre, là c'est beaucoup plus dans l'explication du rite de l’exorcisme en lui-même, la démystification du rituel qu peut paraître très moyenâgeux aujourd’hui. Le témoignage du père Gary sur ce qu'il a vécu et surtout vu lors des séances d'exorcisme auxquelles il a assisté est passionnant à lire mais il y a tout de même beaucoup de longueurs dans ce livre qui font qu'on peut rapidement lâcher l'affaire si on est pas réellement intéressé. Un livre à lire si le sujet vous intéresse.

Erased n° 1 (Kei Sanbe)

note: 5Un jour sans fin, version seinen anxest - 8 septembre 2018

Satoru est contraint de revivre une période jusqu'à ce qu'il puisse en provoquer le bon déroulement. Cela lui permettra de se mesurer, malgré lui, à un tueur en série particulièrement prévoyant, qui organise ses crimes de manière à faire accuser des innocents. Au premier regard, il s'agit d'un des mangas les plus mal dessinés qu'on ait pu voir, mais cela vaut largement la peine de s'accrocher !

Jeux vidéo, hors de contrôle ? (Olivier Mauco)

note: 4"Le diable s'habille toujours en pixels" Clara, MMC - 8 septembre 2018

150 pages pour comprendre le traitement réservé aux jeux vidéo par les médias et les politiques, notamment autour de la croyance autour de laquelle les jeux vidéo rendraient "violent, addict, idiot". Très intéressant à lire, on voit comment les lobby et associations se sont emparés du sujet pour se positionner contre le pouvoir politique en place, parfois sans trop même maîtriser le sujet et sans avoir jamais joué à un jeu vidéo ! Comment les médias ont choisi de traiter l'information, notamment par leurs choix de photographies et d'interviews, avec la lutte entre presse généraliste et presse spécialisée. Mais on aperçoit aussi le poids de l'économie liée aux jeux vidéo, qui influence nécessairement les politiques. Très bien documenté et très accessible.

Sometimes the world ain't enough (Night Flight Orchestra (The))

note: 2Adriennnnnnne !!! Emmanuel - 31 août 2018

Pour faire simple, ça ressemble à ce groupe dont tout le monde ne connait que deux titres. Y en a un qui fait "tin... tin, tin, tin..., tin, tin,tin...". Mais si, c'était la B.O. de ce film où un boxeur devient un héro en boxant...
Et bien Night Flight Orchestra fait la même soupe et ça marche... Allez comprendre ?!

Incorruptible (Iced Earth)

note: 3Classique Emmanuel - 31 août 2018

Il semble loin le temps des albums "Night of the stormrider", "Dark Saga" ou encore "Horror Show". Certes, Matt Barlow n'est plus au chant mais Stu Block le remplace avec brio... En fait, ce n'est pas une histoire de chanteur qui provoque un vent de nostalgie en écoutant ce dernier album d'Iced Earth. C'est plutôt une impression viscérale,... comment dire ?... la flamme n'y est plus ?... plutôt, la flamme est devenue flammèche ! C'est ça ! C'est un bon album, très classique pour le groupe, carré, propre, bien produit, les guitares fuzzent, la batterie matraque, tout est à sa place,... trop à sa place. On est peu surpris.

Lucifer II (Lucifer)

note: 5Ozzy II Emmanuel - 31 août 2018

Même si le côté volontairement suranné de la pochette prête à sourire, il faut passer outre et se plonger sans réserve dans cet album capable de toucher un public beaucoup plus large que le rayon "Rock, hard-rock et affiliés" dans lequel il est rangé.
L'influence des pionniers du genre - Black Sabbath en premier lieu mais aussi Blue Öyster Cult ou même UFO - est indéniable, mais Lucifer distille un savant mélange hard-rock / heavy-metal d'une grande sobriété, à l'image du choix du titre de l'album "Lucifer II"... On fait guère plus simple :). Faut-il y voir un clin d’œil à Danzig et ses albums Danzig I, II, II, etc ?! Après tout, les thèmes sombres et la lenteur de certains tempos semble aussi évoquer ce groupe.
Bref, Lucifer est un condensé du hard-rock-heavy-metal des années 60-70 avec une qualité de production contemporaine...

En attendant la suite du passé (Ernest)

note: 4Chansons décalées Clara, MMC - 25 août 2018

Ernest, c'est de la chanson énergique et des histoires dans lesquelles vous plongez avec délice. Comme une impression de plonger dans le terrier d'Alice !

A écouter sur diMusic !

Hekatombeando (Flor del Fango)

note: 4Tourbillon rock latino Clara, MMC - 25 août 2018

La promesse de la pochette de cet album est à la hauteur de nos attentes : de la musique latino oui, mais mélangée à un rock plus que bienvenu, instillant une énergie grisante qui donne envie de faire la fête avec eux ! De belles ballades vous laisseront quelques minutes de répit, avant d'être entrainé à nouveau dans leur tourbillon coloré.

A écouter sur diMusic !

Mathieu Hidalf n° 1
Le premier défi de Mathieu Hidalf (Christophe Mauri)

Les seigneurs de Bohen (Estelle Faye)

note: 4Dark fantasy Clara, MMC - 11 août 2018

Un monde riche et original, des personnages charismatiques, il n'en fallait pas plus pour qu'Estelle Faye nous fasse vivre la fin d'un empire, l'effondrement d'un système. Les destins de chaque personnage se croisent, chacun luttant pour sa liberté, avec la volonté de mettre au jour les mensonges des gouvernants, politiques ou religieux. J'ai été bluffée par son style d'écriture très fluide et sa facilité à nous emmener dans ce monde magique et foisonnant. Avis aux amateurs de fantasy !

Les geôliers (Serge Brussolo)

note: 4Mystérieux Clara, MMC - 11 août 2018

Un thriller fantastique excellent, qui nous tient en haleine d'un bout à l'autre, mené d'une main de maître par Serge Brussolo. La ville de Dipton renferme bien des mystères, là où aucun habitant ne ressort et où peu de technologies ont droit de cité. Et pourquoi diable Debbie Fevertown a-t-elle assassiné son mari et ses enfants d'une façon aussi sanglante ? Que cachent les habitants et quelle relation ont-ils avec la forêt ? Une lecture sombre, dont on ne sort pas indemne...

Boudicca (Jean-Laurent Del Socorro)

note: 3Révolte Celte Clara, MMC - 11 août 2018

Boudicca incarne à la fois une chef guerrière pleine de courage avec des valeurs fortes et une mère qui doit protéger ses enfants. Une fantasy sur fond historique, où Celtes et Romains s'affrontent.

Le dernier ours (Charlotte Bousquet)

note: 4Fuite éperdue Clara, MMC - 11 août 2018

Anuri est le dernier ours polaire de son espèce, et une société douteuse souhaite l'éliminer pour mener à bien leurs expérimentations secrètes sur l'ADN. Karen fera tout ce qui est en son pouvoir pour sauver cet ours, quitte à se mettre elle-même en danger et affronter l'écrasante machine économique qui s'est mis en route : c'est le début d'une fuite éperdue vers la liberté, dans un monde qui s'effondre. Un beau roman où la folie des Hommes a pris le pas sur le reste.

Proie idéale (Charlotte Bousquet)

note: 4Les jeunes mènent l'enquête Clara, MMC - 11 août 2018

Plutôt connue pour des romans de science-fiction ou fantastique, Charlotte Bousquet nous surprend avec ce thriller, qui met en relief les jugements de valeur des adultes par rapport aux enfants des foyers mais aussi la fragilité et les rêves de ces jeunes qui souhaitent seulement qu'on leur fasse confiance et croie en eux. Charlotte Bousquet parvient à écrire les choses sans les diluer dans un magma de niaiseries et sait rester très réaliste sans choquer.

Sang-de-lune (Charlotte Bousquet)

note: 4Dystopie féministe Clara, MMC - 11 août 2018

Une dystopie bien menée par Charlotte Bousquet, marraine des Aventuriales (festival des littératures de l'imaginaire, édition de septembre 2018). Alta est la cité du soleil, où seuls les hommes sont immunisés contre les Ténèbres : les femmes doivent respecter les lois en place et ne surtout pas sortir de la ville, au risque d'être corrompues par le Mal ou dévorées par de sombres créatures. C'est en tout cas ce qu'a toujours cru Gia. Jusqu'au jour où elle décide de se révolter et d'aller à l'encontre de tout ce qu'on lui a inculqué...

Frankenstein (No One Is Innocent)

note: 3FKS Emmanuel - 4 août 2018

Dans la même veine que ces prédécesseurs, ce nouvel album de No One Is Innocent suit les habitudes du groupe : riffs lourds, textes engagés, chant énergique, etc. Les puristes (comprendre : les fans de la périodes fusion/hardcore de No One) seront déçus : les touches d'électro sont trop petites, les mélodies couvrent les rythmes,... on tend vers du rock. Mais cela reste brutal ! Il n'y a pas de doute : c'est bien du No One ! C'est frontal. On le prend en pleine face. Les oreilles bourdonnent et Kemar écrit toujours les textes au poignard plutôt qu'à la plume. Il se complait à les scander haut et fort de sorte à imprégner les esprits, à amorcer la révolte.

Prevail II (Kobra and the Lotus)

note: 3Maturité Emmanuel - 4 août 2018

Voici le 5ème album des Canadiens de Kobra And The Lotus. S'il ne déchaîne pas les foules, il dénote par rapport aux autres productions du groupe par son équilibre entre heavy metal (étiquette officielle du groupe) et pop-rock. Paige Kobra mène son "band" avec brio en s'appuyant sur ses grandes capacités vocales. En fait un bon album pour découvrir ce groupe...

Cavalier vert n° 1 (Kristen Britain)

note: 2bourratif - 1 août 2018

Je me faisais un plaisir d'aborder cette série, mais la déception était au rendez-vous : une histoire longuette, des descriptions et des scènes inutiles qui ne font pas avancer l'histoire, la magie qui intervient à tout bout de champs pour sauver l'héroïne de situations inextricables autrement : ça se lit, mais on frôle l'ingestion en souhaitant arriver à la fin plus vite. En plus, l'héroïne n'arrive pas à déclencher la sympathie, et les chevaux n'ont qu'un rôle très secondaire. Perso, je ne donne pas suite avec les prochains tomes.

L'enfant et le maudit n° 1
L'enfant et le maudit n° 1 (Nagabe)

note: 4Joli conte fantastique Victoria, MMC - 19 juillet 2018

Dans ce manga au dessin extraordinaire, les humains et les démons se haïssent, un seul contact avec ces derniers condamne n'importe qui à devenir démon à son tour ! Pourtant, l'un d'eux va prendre sous sa protection une petite fille...
Le dessin complète à merveille le propos, jouant énormément sur le contraste entre ombre et lumière, renforçant du même coup l'opposition humain/monstre. Une fable touchante et poétique, pleine de noirceur à découvrir !

Imbattable n° 1
Justice et légumes frais (Pascal Jousselin)

note: 4Concept atypique Victoria, MMC - 19 juillet 2018

Imbattable, c'est ce héros masqué et bedonnant qui épate par ses méthodes d'investigation. Et pour cause, le bonhomme utilise les codes de la bande dessinée pour sauter d'une case à l'autre, ou s'envoyer des missives depuis le bas de la page, ce qui lui donne toujours un temps d'avance sur les vilains qu'il poursuit !

Kasane n° 1 (Daruma Matsuura)

note: 5Don ou malédiction ? Victoria, MMC - 19 juillet 2018

Kasane, jeune fille à l'apparence repoussante, se voit léguer par sa mère un rouge à lèvres
aux pouvoirs particuliers, puisqu'il lui permet de subtiliser l'apparence d'autres personnes par le biais d'un simple baiser. Dès lors, ses rêves d'avenir (devenir une brillante comédienne au théâtre) semblent plus accessibles. Mais est-ce si simple ?

Kasane est un manga sombre et original, à l’histoire envoûtante, servi par des graphismes soignés : nul doute que la série s’annonce prometteuse. La réflexion que l’on retrouve sur la beauté est au cœur de l’intrigue et rend la psychologie des personnages d’autant plus intéressante !

Le désosseur (Jeffery Deaver)

note: 3irréaliste - 8 juillet 2018

Je veux bien que la police scientifique ait fait des progrès incontestables, mais franchement, trop, c'est trop... Le livre se lit facilement, mais tout cela tient plus des élucubrations littéraires que du reflet exact que pourrait suivre une affaire réelle, et c'est dommage ; en plus, une erreur concernant le sort du sac à dos jaune, initialement détruit, mais qui réapparaît curieusement en fin d'enquête... un peu décevant dans l'ensemble...

Les amies de papier n° 1
Le cadeau de nos 11 ans (Christophe Cazenove)

note: 5Et si on s'écrivait ? - 22 juin 2018

Toutes les 2 en vacances au bord de la mer, Mei, la parisienne et Charlotte la, cantalienne n'ont en commun que leur âge, 11ans, et le papier à lettres vendu par la boutique du village et qu'elle ont reçu en cadeau. Il n'en faut pas plus pour que la rencontre ait lieu et que l'amitié naisse. Une amitié qui une fois rentrée chez elles se poursuivra par lettre, sinon quoi faire de ce papier à lettre.
A l'heure où il semble impossible de vivre sans téléphone portable, l'amitié que tissent ces deux jeunes filles est belle et sincère. Elles partagent leur bonheur mais aussi les épreuves que la vie leur réserve. Une belle bande dessinées où l'on trouve parfois entre les planches les lettres échangées par les 2 amies.
Simple originale et sincère.

Les vacances de monsieur Loup (Valérie CROS)

note: 4Un loup imaginatif Joëlle, MMC - 19 juin 2018

L’auteur s’inspire des célèbres contes « Les trois petits cochons » et « Le petit chaperon rouge » pour nous conter une aventure du loup plutôt originale.
Monsieur Loup devant sa télé voit une publicité qui vante les mérites d’un séjour au pays des princesses et des chevaliers, et hop le voilà qui fait ses valises. Il espère ainsi obtenir des astuces pour enfin pouvoir attraper les trois petits cochons et le petit chaperon rouge. Humm, il s’en lèche les babines à l’avance, quel festin il va pouvoir faire en rentrant.
Une histoire vraiment très drôle.

Les trois petits coquins (Quentin Blake)

note: 4Quelle drôle d'idée Joëlle, MMC - 19 juin 2018

Quelle drôle d’idée, Ida Delahuppe a comme animal de compagnie, non pas un chien, un chat ou un poisson rouge, non elle a trois singes, Tim, Sam et Lulu, qui bien évidemment ne font que des bêtises. Mais elle adore ses trois coquins qui mettent sa maison sens dessus-dessous, si bien que le jour où elle la trouve en ordre elle s’inquiète. Que se passe-t-il ?
Une histoire qui fait sourire, des situations et des illustrations cocasses.

Walhalla n° 1
Terre d'écueils (Nicolas Pothier)

note: 4Entrez au paradis Viking ! Clara, MMC - 23 mai 2018

Le volcan situé sur l'île des Vikings met en danger l'ensemble de la population : tous les valeureux guerriers (en fait... un guerrier accompagné d'un sage et d'un simplet) prennent la mer pour trouver leur paradis perdu. Une BD excellente, bourrée de références en tous genres et de jeux de mots savoureux, jouant avec la réalité et la fiction. On rit presque à chaque page !

Fifty shades n° 1
Cinquante nuances de Grey (E. L. James)

note: 4Beaucoup de bruit pour pas grand chose Céline - 18 mai 2018

Je dois avouer que c'est un peu particulier à lire quand on a pas l'habitude, on jongle entre amour et passion décrite de manière assez crue. Mais plus l'histoire avance, plus j’ai l'impression de lire la même chose. Les scènes intimes sont presque toujours décrites de la même manière, avec les mêmes mots, et au final l'auteur s'est elle-même prise à son propre jeu et tourne en rond. A tel point que je trouve qu'on perd un peu du réalisme de l'histoire. Pour Anastasia, l'histoire étant racontée de son point de vue, je trouve intéressant de pouvoir lire ses pensés, même si elle n'utilise pas de mots pour les exprimer. Pour Christian en revanche c’est plus compliqué, on sent qu'il est torturé, avec un lourd passé, mais plus on en apprend sur lui, plus on arrive à s'attacher à lui.
L’histoire a une base assez classique au final, ce qui fait le succès de cette saga littéraire finalement c'est l'imagination du lecteur, ni plus, ni moins. L'auteur fait tout pour que celui qui lit le livre soit embarqué dans l'histoire. Le reste est, pour moi, uniquement là pour titiller l'imagination du lecteur et exciter sa curiosité. Un premier tome qui lance bien l'histoire mais avec quelques longueurs et beaucoup de répétitions.

Le désosseur (Jeffery Deaver)

note: 5Captivant Céline - 18 mai 2018

Etant fan du film Bone Collector, qui est l'adaptation de ce livre, j'ai voulu lire le bouquin pour avoir un élément de comparaison et je n’ai pas été déçue. Malgré quelques petites différences l'histoire reste quasiment la même et c'est très agréable. Jeffery Deaver a une manière de décrire l'environnement dans lequel évoluent les personnages qui est vraiment remarquable. On est littéralement embarqué dans cette enquête dont on attend avec impatience le dénouement. Les personnages eux-aussi sont très bien exploités, et on parvient parfaitement à se mettre à leur place.
Un très bon thriller, prenant et plein de suspense.

Inséparables (Sarah Crossan)

note: 5Belle leçon de vie Joëlle, MMC - 17 mai 2018

Ce roman écrit sous forme de journal intime fût un véritable succès outre-Atlantique. J’avoue avoir eu quelques hésitations par rapport à l’écriture sous cette forme là, mais hésitations vite dissipées, car justement les phrases courtes, concises qui vont directement à l’essentiel donnent encore plus d’intensité au récit et à la vie de ces deux adolescentes.
C’est la vie de Grace et Tippi, Tippi et Grace, racontée par Grace, deux sœurs siamoises rattachées l’une à l’autre au niveau de la hanche, qui partagent le bas du corps et certains organes. Elles sont donc inséparables et malgré leur handicap, leur espérance de vie courte, le regard des autres et des problèmes familiaux, elles appréhendent la vie avec dynamisme, énergie et optimisme. Elles ont 16 ans, rentrent au lycée pour la première fois, en découvrent les rouages et surtout une solide amitié avec Yasmeen et Jon.
Un roman fort, une belle leçon de vie, de courage, d’amour et d’amitié.

Congo Inc. (In Koli Jean Bofane)

note: 4World Compagny S.BASSET - 11 mai 2018

Entre humour, cynisme et gouaille, un roman puissant sur l'Afrique contemporaine ainsi que sur la frénésie libérale et consumériste qui contamine le Monde !

Booming (Mika Biermann)

note: 4Le temps sans dessus-dessous S.BASSET - 11 mai 2018

Le temps est en pagaille dans "Booming", qui étrange ville perdue du fin fond de l'ouest américain, où rien n'est comme ailleurs ! Foutraque mais jubilatoire !

Charognards (Stéphane Vanderhaeghe)

note: 3Gare aux corbeaux, Gare aux corneiles ! S.BASSET - 11 mai 2018

Vous regarderez d'un autre œil les corbeaux et les corneilles, après avoir lu ce récit angoissant, où le livre tout entier, de la typographie à la pagination, participe à l'ambiance !

Calpurnia
Calpurnia et Travis (Jacqueline Kelly)

note: 5Encore une dose de bonne humeur JM, MMC - 5 mai 2018

Calpurnia s’associe à son frère Travis, dans ce volume ils auront l’idée d’apprivoiser des animaux sauvages. Vous ferez la connaissance d’un tatoo, d’un coydog (croisement d’un coyote et d’un chien) et vous vous divertirez en lisant les frasques d’une raton laveur. Jacqueline Kelly nous propose une suite toujours très marquée de naturalisme mais où Calpurnia a grandi, elle commence à être plus volontaire et s’agace des injustices qu’elle subit en tant que fille. Toujours un délice !

Calpurnia (Jacqueline Kelly)

note: 5Une bouffée d'ait frais JM, MMC - 5 mai 2018

Au Texas dans les années 1920, Calpurnia vit dans une famille de six enfants où elle est la seule fille. Ses frères se moquent souvent d’elle et sa mère se préoccupe surtout du fait qu’elle doit devenir une jeune femme apte à tenir une maison. Calpurnia a d’autres projets d’avenir et elle met toute son énergie à rater les travaux d’aiguilles qu’on lui impose. En fait Calpurnia veut être savante, elle aimerait aller à l’université et avoir une vie plus palpitante que de faire la cuisine et le tricot et pour cela elle est encouragée par l’exemple de son grand-père, un curieux savant un peu bougon. Si vous vous voulez prendre une bouffée d’air voilà un roman amusant qui vous fera reluire le moral. Je prescris sans modération !

Les loyautés (Delphine de Vigan)

note: 5Jeu dangereux JM, MMC - 5 mai 2018

Hélène est professeure de SVT dans un collège de région parisienne, elle est attentive à ses élèves et elle voit que l'un d'entre eux, Théo Lubin,ne va pas très bien. Elle demande qu'il soit vu par le médecin scolaire qui ne remarque rien d’inquiétant, aucun signe de maltraitance mais Hélène sent qu’il se passe quelque chose, elle le voit dans la posture de l’enfant, dans son regard. Elle va chercher la vérité même si elle doit se mettre en danger, elle veut agir avant qu’il ne soit trop tard. Dans ce roman choral Delphine de Vigan décrit la souffrance et la solitude d’un enfant quand les parents sont trop occupés à leurs problèmes, à leurs rancœurs. Un roman contemporain, intense et poignant au ton juste, direct, sans pathos mais bouleversant.

L'été circulaire (Marion Brunet)

note: 5Uppercut JM, MMC - 5 mai 2018

Céline a 16 ans, elle est jolie peut-être trop sûre d'elle, impertinente et fière des regards que l'on pose sur son corps. Quand elle comprend que sa vie va prendre un autre tournant elle affronte ses parents, la peur au ventre mais sans esquiver les coups de son père et sans comprendre non plus l'indifférence de sa mère. Marion Brunet nous propose un roman âpre et rude où les personnages cultivent l'envie, la rancœur, la peur et la haine de l'autre jusqu'à la brutalité. Un roman de gens ordinaires dont les regards s'arrêtent au coin de la rue,qui rêvent tous d'un ailleurs mais qui se résignent à la fatalité. Un roman très actuel sur le désespoir, comment il s'exprime, ce qu'il devient.

La tresse (Laetitia Colombani)

note: 5"Femmes debout " Pascal - 1 mai 2018

Destins croisés de 3 femmes à un tournant de leurs vie : la mondialisation dans ce qu'elle a de meilleur, une chaîne d'espoir d'une vie meilleure pour 3 braves "guerrières" sans une once de sang sur les mains. Magnifique roman à l'écriture simple, directe, plein d'énergie positive et de bravoure .

Dans le grand cercle du monde (Joseph Boyden)

note: 5Une magnifique épopée en terre indienne Joëlle, MMC - 27 avril 2018

Au XVII ème siècle au Canada dans les vastes plaines et les grandes étendues, les Anglais, les Français et les Hollandais arrivent pour coloniser « ces sauvages » et surtout essayer de les convertir au christianisme.
L’arrivée de ces colons va perturber les différentes nations indiennes, surtout les Hurons et les Iroquois qui vont se déchirer, se faire une guerre sans merci pour obtenir les faveurs de ces envahisseurs et pouvoir leur vendre les peaux d’animaux très prisées des Européens, en échange de fusils et autres ustensiles venus du vieux continent.
On assiste donc à la vie du peuple Hurons et principalement d’une famille, peuple qui va subir un véritable génocide.
Un roman extraordinaire, on est happé par ce peuple aux coutumes très différentes des nôtres mais néanmoins rempli d’humanité, d’amour et de tolérance.